Temps de chien

par LES VOIVRES 88240  -  16 Mai 2016, 04:01  -  #Qu'il est beau mon village

La Chapelle de Bonne Espérance au soleil levant. Photo Sylvia von Kaenel

La Chapelle de Bonne Espérance au soleil levant. Photo Sylvia von Kaenel

Ya plus de saison, on se les gèle et heureusement que le chantier d'insertion a campé des bâches pour se mettre à l'abri de la pluie éventuelle et même du froid.

C'est que la Chapelle de Bonne Espérance, c'est bien aéré. Il y de ces petits vents coulis qui s'enfilent entre le mur et les arbres pour vous arriver dans le cou au moment du sermon.

Il ne faudrait surtout pas que cette messe se termine, comme les Trois Messes Basses, du bon Mr Daudet, dans la précipitation parce que toute l'assemblée grelotte.

Nous n'avons nul envie de nous retrouver condamnés pour à assister pour l'éternité à des messes de la Pentecôte. Une fois l'an, c'est bien et nous laisserons à d'autres le soin de prendre le relais.

Il faut savoir partir.

Beaucoup n'ont pas cette élégance et nous obligent, soit à donner un coup de masse dans la télévision, sauf si on est assez sage pour ne pas en avoir, soit à entendre leurs pleurnicheries et leur racolage pour voter pour eux, une nouvelle fois, une fois de plus, une fois de trop et même si on ne veut pas d'eux il faut le faire autrement on n'est pas des bons citoyens, des républicains bien casher.

Ségo, on mets un s ou pas à casher ? Ou bien il faut que je demande à Najat. Bon on va dire républicains bon teint.

Staline qui parlait volontier des poubelles de l'histoire n'hésita pas à abuser un Roosevelt qui avait comme on dit chez nous, presque la mort entre les dents, pour lui promettre les voies des américains d'origine russe afin d'aider son élection lors d'un 4ème mandat.

Normalement c'est deux fois seulement aux USA. La raison d'état permet bien des licences.

En échange, contre l'avis de Churchill et de Patton, les GI ont sagement attendu les russes sur une ligne Oder Neisse que personne ne s'était trop soucié de situer.

Si le pouvoir ne rend pas éternel et ne donne pas des vertus surnaturelles, à l'occasion de chaque élection c'est pourtant ce que l'on voudrait nous faire croire.

Entre autre chose, cette entente à demi mots entre le Petit Père des Peuples et le Père du New Deal aura aussi permis aux français survivants de la division SS Charlemagne de compter parmi les derniers défenseurs du bunker d'Adolf avant de gagner un aller simple pour la Sibérie.

Comme quoi le mois de mai a toujours été propice pour se les geler quelque part.

Non Ginette, ya plus de saisons.

Mais ciel clair ou grisaille, le printemps à Les Voivres est toujours beau.

Temps de chien
Temps de chienTemps de chien
Temps de chien

Le printemps au Chaudiron, du vert tellement tendre que les derniers feuilles à sortir celles des chênes, tirent sur le jaune.

Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Temps de chien
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
Au risque de me répéter, je ne suis pas du tout sûr que la sagesse se mesure à la possession - ou non - d'un téléviseur.
Espérons que cette journée de solidarité à laquelle j’ajoute spontanément (?) ma CASA, bénéficie effectivement aux personnes à laquelle elle est destinée !
Peut-être pourrait-on compter aussi sur la venue (hier) du Saint-Esprit sur nos "apôtres" de toutes sortes (dirigeants, autorités civiles, militaires et religieuses) pour remédier à quelques uns des maux soulignés dans ce message. L'Histoire a malheureusement démontré qu'il ne fallait pas trop y songer et que l’Humanité aurait plutôt besoin d'esprits sains pour se sauver de quelques désastres à venir.
Répondre
L
Ce n'est pas la télévision que j'ai en aversion, ni ceux qui la regardent. C'est avec les contrôleurs qui viennent tous les ans que je ne me sens pas en phase. Le roi du Bhoutan est un sage.
N
BNB contre (ou à la place du) PNB
Oui, sauf que son Premier Ministre remet en cause ce Bonheur national, expliquant que le Bouthan souffre de maux que l’on croirait tout droit sortis de chez nous : le gouvernement précédent a passé beaucoup plus de temps à en parler qu'à agir ; le pays est confronté à quatre grands défis que sont l'endettement, la monnaie, le chômage - dont celui des jeunes - et la perception d'une corruption croissante.
http://www.liberation.fr/evenements-libe/2013/04/06/le-bonheur-national-brut-peut-il-remplacer-le-pib_894192

☺ Le roi du Bouthan, n’allant toutefois pas jusqu’à préconiser de mettre un coup de masse dans le poste, mais ayant mis en garde contre « l'usage abusif » de la télévision, qui pourrait effacer certaines valeurs traditionnelles bhoutanais, je comprends mieux l’aversion de Bernard pour la télévision ☺

Reste que, s'il fallait supprimer tous les écrans, nous serions bien "malheureux"...
L
Je pense que sont des sages les dirigeants du Bhoutan qui incluent dans le PIB de leur pays le bonheur qui n'est pas quantifiable en terme de possession.