Pierres de fondation par Marie Houillon

par LES VOIVRES 88240  -  14 Juin 2021, 08:53  -  #Qu'il est beau mon village, #Pont des Fée

Pierres de fondation par Marie Houillon

La plupart des maisons ont conservé, en façade, une pierre de fondation très typée.

Certaines sont rectangulaires, d'autres carrées, mais toutes appellent, à leur manière, la protection divine sur la maison construite, soit par la croix, de style " croix de Malte " qui est gravée dans la parte supérieure, soit par une inscription :

" Dieu protège cette maison et ceux qui l'habitent "

ou par une abréviation :

" D S B " (Dieu soit béni)

Elles portent le nom du (ou des constructeurs(s). L'orthographe y est plutôt malmenée. On pourrait d'avantage parler de langage phonétique :

" CET PIER AETE POSE LAN 6 DE LA REPUBLIQUE FRANSESSE FRANCOIS PORTE FIL e FR.X.PORTE ET Mie PERRIN SON EPOUSE- "

Dans ce cas précis, il semblerait qu'on ait associé le fils aux parents pour la pose de la pierre. D'autres portent uniquement le nom du père :

" ISIDORE BRETON " " FRANCOIS PLAISANCE "

Elles portent aussi la date d’édification, évidemment. La plus ancienne est de 1783. La maison qui la supportait a disparu, mais la pierre a été religieusement conservée par l'acheteur des ruines.

L'inscription est encadrée par de sculptures en ronde bosse destinées à la mettre en valeur :

- cadre finement hachuré de minuscules traits en biais

- fleurs, motifs floraux, d'où s'échappent des sortes d'écharpes drapées, des rubans

- voûte semi-romane reposant sur deux piliers finement sculptés de feuillages

- double ovale formant couronne de minuscules traits en biais

- motifs ronds semblant représenter le soleil et la lune; (ce qui donne à penser que le constructeur était influencé par le culte païen du soleil).

-colonnes, genre " toscanes ", avec chapiteau sculpté

-sorte de dais à frange de pierre

Près de la porte de l'ancien presbytère, une pierre de la fondation a été scellée. Elle porte l'abréviation " D.S.B. " mais c'est le nom de l'architecte qui y est gravé : M. GAHON, architecte à Épinal. Elle date de 1843.

Une remarque peut être faite : toutes les pierre de fondation datant de la fin du 18 ème siècle portent la croix de Malte dans leur partie supérieure. On ne trouve pas ce signe sur celles du 19 ème.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :