L'étang Lallemand sous la pluie

par LES VOIVRES 88240  -  21 Septembre 2016, 04:43  -  #Qu'il est beau mon village

L'étang Lallemand sous la pluie

Temps de bruine,de brume et de brouillards. de vent coulis et de gouttes qui ploquent et picorent la nuque. Il fait nuit, il fait gris, noir et froid dans la vieille maison, autant partir plus tôt et en attendant le rendez-vous de 17 h à l'Abridici, faire le tour de la zone humide et de l'étang Lallemand pour prendre quelques photos de plus du site. En fin de compte la lumière est bonne, ne cherchons pas à comprendre.

En 48 heures de pluies l'automne a pris pied. Nous sommes passés du plein été aux ors et aux rouilles. Un autre combat, celui de l'Eaudici et de Frédéric contre la balsamine de l'Himalaya est bel et bien perdu. Il n'y a pas de déclaration officielle mais dans la zone humide elle est en train de supplanter la reine des près. Elle lance ses tiges à 2,5 mètres de haut et s'impose en premier plan sur l'objectif.

J'aurais ma revanche pendant les quelques mois d'hiver mais elle sait qu'elle finira par gagner. Dans la Vallée du Coney, on la rencontre un peu partout, beaucoup partout même et plus nécessairement au bord de l'eau. Elle escalade maintenant les coteaux.

Pourquoi toutes ces espèces qui nous viennent d'Amérique et d'Asie sont elles si résistantes ? Est ce que chez nous la dernière grande glaciation en ayant beaucoup réduit le nombre a diminué la pression de la concurrence entre les plantes, les rendant moins agressives ?

Pensées profondes mais l'idée de voir l'odorante reine des près étouffée par cette maudite balsamine n'atténue pas la mélancolie de ce dimanche pluvieux.

Enfin, au bout du chemin, je viens de voir passer Aurélie et Marie partant à l'Abridici préparer le dernier tournage de "Happy ". Voilà qui va chasser bien des nuages dans le ciel et dans la tête

L'étang Lallemand sous la pluie

Arrière-saison

 

La couleur verte
tremble
entre les mains
de l’automne
La mort maquille
les feuilles
pour leurs noces
avec le givre
Un silence très ancien
se loge
dans la lumière
qui se tait
et le Temps jette
les heures insouciantes
dans un feu sans mémoire

Kamal Zerdoumi

L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie
L'étang Lallemand sous la pluie

BROGGINI 21/09/2016 18:26

Eh oui, Évelyne, je suis d'accord avec vous "pet decho", est peut-être la logique d'une déformation de pied déchaussé. Je ne me souviens pas l'avoir écrit dans mes rédactions libres à l'école des Voivres, on le disait tout comme les autres mots du patois "vé couère lo lassé"Est-ce la bonne orthographe? !!

BROGGINI 21/09/2016 15:27

Évelyne, sachez que les anciens agriculteurs, même les gamins que nous étions, avaient plaisir à marcher nu pieds (pet de chô, affirmation très locale) dans la rosée afin d'inciter la multitude d'antennes que recèlent nos pieds. En chaussure, cela ne marche pas !

LES VOIVRES 88240 21/09/2016 15:36

Je me souviens de cette expression avec la grand-mère. Je l'aurais plutôt écrit pet decho comme pattes déchaussées

Evelyne 21/09/2016 13:13

Tes photos sont très jolies, Bernard.
Qu'il soit ensoleillé ou sous la pluie, qu'on y rende visite dans un état de mélancolie ou de joie, l'étang est source de paix intérieure. La preuve en images, on n'en revient jamais déçu de ce coin-là.
Ce matin, j'ai rendu visite au plan d'eau vers chez moi, celui qui reçoit une multitude d'oiseaux, un peu à l'écart de ma route qui mène à l'école. Je suis allée tout près et la rosée du matin brumeux a mouillé mes pieds.
Aussi terrible que ses élèves, cette maîtresse !

BROGGINI 21/09/2016 11:47

Bernard, il y a de très belles photos des photos automnales à souhait, félicitations, cependant, j'aimerais que vous fassiez paraître des photos de cèpes, ( de tontons appellation locale) un petit tour au Grand Bois ou à la Michotte et vous allez découvrir cette espèce qu'Hélène Faron-Didelot cueillait à pleins paniers.

LES VOIVRES 88240 21/09/2016 14:43

Je peux essayer d'aller faire un tour au Grand Bois ce Week End mais je crois que maintenant même les champignons courent plus vite que moi. Je ne sais pas si Jean Louis réceptionne. Si c'est le cas je lui en achète un que je repiquerai dans le bois pour prendre les photos.