Nicht Feuer !

par LES VOIVRES 88240  -  15 Décembre 2020, 03:52  -  #Covid-19

 Nicht Feuer !

Avis za la population

A compter de ce jour, 15 décembre, et subséquemment des décisions antérieures prises conséquemment à la pandémie de Covid-19 et à ce que les autorités sanitaires compétentes et assermentées, représentées par le docteur Jérôme Salomon susnommé, ont fait ouïr leurs craintes d'une nouvelle dégradation sanitaire auprès du Président de la République, légalement élu par une majorité absolue et auprès des membres du gouvernement qu'il a nommés en son âme et conscience, nous informons la population ici présente des nouvelles dispositions prises pour enrayer cette pandémie.

Vous êtes libres de circuler mais ils vous est demandé gracieusement mais non moins fermement de rester chez vous. Afin de vous permettre de respecter plus facilement cette invitation, un couvre-feu sera instauré de 20 heures à 6 heures du matin.

Vive la République,

Vive la France,

Ranplanplan, ranplanplan

Avant, c'était Jean Chassard qui faisait fonction d'appariteur. Il venait à la sortie de la messe nous lire son annonce. C'était bien pratique pour lui. Il lui suffisait, en sortant de la cérémonie, de prendre son tambour et Ranplanplan, ranplanplan

Avis za la population....

Il était pratiquement sûr de toucher une partie important de la population, à part certaines maisons, comme chez les Fanfan ou les Pétard. Celui-ci, s'arrangeait cependant pour sortir de chez Marie Didier, remonter la côte et passer devant le parvis au même moment, sa mobylette, trainant une remorque chargée de caisses de vin, pétaradant et couvrant la voix majestueuse de Jean.

Il n'y a plus d'appariteur mais les mauvaises nouvelles circulent bien assez vite.

Ce fameux couvre feu a donc été avancé d'une heure. Ce ne sera plus un réveillon de la Saint-Sylvestre qu'il sera possible de faire. Il s'agira plutôt d'un goûter. Et encore, d'après les conseils plus ou moins farfelus dont nous sommes abreuvés, ce goûter ressemblera davantage à celui d'Alice aux Pays des Merveilles chez la reine des Cœurs.

Le chapelier fou sera l'invité de l’Élysée et le lapin blanc de Matignon. La pauvre Alice risque une fois de plus de ne pas comprendre grand chose à la situation.

Pour ma part, je ferai ce fameux réveillon, avec les enfants, le 30 décembre à midi. Si le temps est aussi gris que les jours ci, on pourra presque se croire à minuit.

Il n'y aura pas de dinde au menu mais les dindons seront autour de la table.

Les dindons de la farce bien entendu car on se demande bien en quoi cette décision d'instaurer un couvre-feu pour le 31 décembre, changera quelque chose à la situation ?

Il ne pourra y avoir les traditionnels attroupements et embrassades sur les Champs Élysées mais les fêtards irréductibles ne seront pas pris au dépourvu. Beaucoup on déjà prévu de se retrouver avant 20 heures pour ne se quitter que dans la matinée du lendemain. Cette mesure ne gênera donc que ceux qui vont la respecter car ils ne veulent pas prendre de risques.

Risques sanitaires en restant trop longtemps et trop nombreux ensemble. Risques financiers avec les amendes prévues pour les contrevenants.

Mais si la situation continue de se dégrader comme elle le fait déjà depuis quelques jours, ne serait-il pas plus prudent de transformer ce goûter-réveillon en petit-déj-réveillon ?

Là, le menu sera vite fait. Ce sera des corn-flakes arrosées de Banania.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
J
Mon cerveau doit se ramollir au point (à moins qu'il ne s'agisse d'une traduction mot pour mot) que je n'ai même pas bien compris le titre de l'article.

Vous auriez pu ajouter, au milieu de ce fatras de mesures gouvernementales contradictoires, la cerise sur le gâteau de l’ukase "orchestré" d'un référendum du Chef, aiguillonné par 150 clampins d'une Convention citoyenne pour le Climat, non seulement savamment tirés au sort mais sans doute endoctrinés (au minimum conseillés, orientés) au cours de leurs sessions de travail. Et pour lesquels je n'ai pas voté !
Marre des comités Théodule, des conventionnels Machin, des commissions Trucmuche dont on nous rebat les oreilles au point de finir par se demander de qui ils tiennent leur légitimité.
On voit d'ici, outre la sinistre pétaudière due d'abord à la crise sanitaire et à ses conséquences, tragiques mais encore largement sous-estimées dans tous les domaines, la "bordellisation" - j'allais écrire à venir mais, à vrai dire, nettement commencée - de notre Pays en raison des Départementales et Régionales en instance de report puis d'une Présidentielle pour laquelle « le moindre Conseiller départemental se voit déjà candidat » chaque matin quand il se rase.
Alors, comme s'il n'y en avait déjà pas assez, un référendum par là-dessus ?
Répondre
J
C'est évidemment dans le sens familier : assemblée, organisme où règnent la confusion et l'anarchie, que j'ai utilisé ce mot.
De miracle il n'y en avait pas puisque les infirmités n'étaient que prétendues.
L
Pétaudière : de la cour du roi Pétaud, roi de la cour des miracles. Je ne vois pas beaucoup de miracles en ce moment.
M
En 1940, c'était Auguste Andreux, dit le père tailleur, pourquoi? car il travaillait sur une machine à coudre, qui était garde champêtre. Il battait du tambour à la sortie de la messe devant une foule de fidèles venus écouter la bonne parole de l'abbé Roquemort . C'est aussi en 1940 que le père tailleur nous avait annoncé les mesures à prendre, dictées par l'armée d'occupation, surtout en matière de couvre-feu. Mesures plus drastiques que celles qui nous sont imposées dès ce jour.
Répondre
L
Espérons que les mesures actuelles ne dureront pas 4 ans.