Happy. Silence, on tourne

par LES VOIVRES 88240  -  28 Mars 2016, 04:27  -  #Municipalité, #Hêtre nomade

Marie et son assistant.

Marie et son assistant.

Toute l'équipe municipale était là. Mme Elsa Adam, première adjointe, avait remis en place le nœud de cravate de Michel Fournier, maire de Les Voivres. Michel Houillon et Marie Lacercat, les deux autres adjoints, étaient présents aussi, même si celui-ci n'aime pas trop être mis en avant.
Marie était Happy de toute façon . Elle attend la naissance de son poulain dans un mois. Ce sont ces petits évènements qui réchauffent le cœur et animent la vie d'un village.

Aujourd’hui samedi, c'était même un grand évènement. Isabelle et Véronique, les deux secrétaires, étaient impatientes de voir le tournage démarrer.

Happy. Parce que "crise oblige", on nous serine à longueur de médias que tout va mal. Happy. Parce qu'une bande de nuiseux tente de nous encercler et que nous devons nous battre contre leurs attaques répétées et sournoises. Normal ce sont des nuiseux.

Happy. Parce que, entre la loi Notre, les arrachages de boîtes aux lettres, les fermetures de maternités, les classificatione en zones blanches, les prises de tête avec Internet qui rame, et les noms à la noix dont ont veut affubler nos belles régions, le rural de base se sentira bientôt plus menacé qu'un parisien en terrasse ou qu'un habitué du Bataclan.

Happy. Parce que dans la rubrique :

"-Nous trucidons gratos sur simple rendez-vous et même sans vous demander votre avis",

les autres fous furieux ont remis le paquet chez nos amis belges qui manifestement préfèrent recevoir des exilés fiscaux que des assassins.

Nous les comprenons. Nous sommes à leur côtés. Mais, nous, n'avons accueilli que des assassins. Nous dépensons même notre bel argent pour acheter des tapis rouges qu'ils esquinteront direct sous leurs bottes ferrées et des légions d'honneur. Hé, çà coûte un max ces colifichets. Bon alors s'ils pouvaient nous redonner un exilé fiscal pour chaque gros con de taliban qu'ils nous refourguent, ce serait sympa.

Donc Happy, pour toutes ces raisons. Parce que nous sommes tristes quand des amis partent, parce que l'on doit être heureux s'ils veulent aller ailleurs.

Parce que, en quelques années, par leur présence ils ont fait plus que de s'intégrer au village. Ils étaient le village. Leur mariage au printemps a été un de ces moments d'intenses émotions qui vous marque.

Parce qu'Even a tendu ses bras à tous et que Pierre-Olivier accueillait tout le monde avec son: "Comment çà va ?" si chaleureux.

Et pour le grand sourire d'Aurélie partout. Quand elle passait à la mairie, avec l'Oléocada ou en mariée, en C'est Quoi T'sa, en Bal Folk ou en Lard Rock, en animatrice de stage mobilier en carton ou d'atelier créatif.

Alors Happy, chassons de la table de la salle municipale ceux qui ne pensent qu'à gémir pour mieux nous plumer ou nous enterrer. Tirons la nappe et faisons comme Christelle quand elle a la pêche ( seulement 364 jours par an ), dansons, agitons nos jambes de bois, trémoussons nous et comme ce n'est pas la peine de chanter, ni bien, ni faux puis qu'il y a la chanson et bien disons :

Happy, fucks aux tueurs , fuck aux gros cons, Happy

Happy, encore parce que Michel Fournier l'a annoncé a l'assemblée générale de Génération Mouvement. Une solution pour avoir Internet Haut Débit se dessine à Les Voivres. Les premières études sont, comme il le disait encourageantes, et en cas de réussite cette expèrience pourra s'étendre à d'autres communes.

Happy,  Marie-Claude. Bientôt tu pourras peut-etre, d'un oeil sur ton ordi, regarder dans une fenêtre le devis que tu as demandé et en même temps commander en ligne sur Sarenza ces chaussures à se damner pour 54,99€ seulement.

Happy. Silence, on tourne
Isabelle chauffe la salle

Isabelle chauffe la salle

Happy donc, sauf pour vos amies quand elles vous verront vous déchainer sur la musique de Pharell William, immortalisée par la caméra de Marie.

Attention pour participer il faut ou soudoyer Aurélie ou dire le Sésame, le mot magique :

Je suis Les Voivres.

Vous allez voir quand ces chères amies vous téléphonerons et vous diront d'un air pincé et outragé :

"-J'ai vu quelqu'un qui te ressemblait furieusement danser comme une possédée sur une musique de sauvage. J'espère m'être trompée. Rassure moi ? Ce n'était pas toi ? "

Vous les entendrez grincer des dents dans le combiné téléphonique.

Alors.

Happy !

 

Happy. Silence, on tourne

A la suite de l'équipe municipale contactez Aurélie pour participer à cette vidéo. Si vous ne le faites pas, vous le regretterez tout votre vie.

Aurélie Hentic

1229, Chemin du rû Migaille

88240 - Les Voivres

07-81-97-40-54

Et ne dites pas :

"-Comment cela, à mon âge, danser sur cette musique de sauvage, mais non voyons et puis je suis débordée."

A coup sûr cette même amie qui devrait à cette heure être folle de jalousie va vous appelez un matin trés tôt, ou un soir très tard, pour bien marquer l'importance de son message :

"-J'ai appris par hasard, que Les Voivres ont dansé sur la musique de "Happy". Mais je ne t'ai point vu. Etais tu malade ce jour ? Ou bien, les organisateurs n'ont pas voulu que tu participes. Enfin, c'est aussi bien, quelle idée de s'exhiber comme çà.

Il est vrai qu'à Les Voivres, je ne veux rien dire, mais vous avez toujours été un peu spécial."

Vous voyez, vous participez ou pas. Votre réputation est ruinée de toute façon.

Alors.

Happy !

 

Dans quelques minutes toutes l'équipe municipale va se déchainer

Dans quelques minutes toutes l'équipe municipale va se déchainer

Happy, méritera bien son nom car ce matin à la mairie tout le monde avait un grand sourire. Isabelle donna d'abord le ton, seule, assise devant son bureau ou son ordi puis debout. Mais ce n'était que léger amuse-gueule, un simple échauffement.

Pris par l'ambiance, Michel Fournier va déjà téléphoner à Anne-Marie, la présidente des ainés ruraux. D'abord un peu surprise, elle donna rapidement son accord. Pendant ce temps Mme Elsa Adam dressait la liste de tout ceux qu'il fallait inviter à participer.

Le conseil municipal, les chasseurs et les cultivateurs, les entreprises et tous les Faizeux, tout le monde quoi.

Et, et, et, Rémi bien entendu

 

Bien sûr les dames d'Après Midi Créatifs sont déjà inscrites. Mais il faut aussi faire danser les enfants avec les Nap, pendant le transport en car et le chantier d'insertion.

Maintenant Michel Fournier est "Happy". Il montre fièrement sa cocarde "J'aime ma commune"

Les trois adjoints ne sont pas en reste, Michel Houillon, Elsa Adam et Marie Lacercat se joignent à lui bientôt rejoints par Isabelle.Une chose est sûre.

 

 

Celui qui ne sera pas "Happy" à Les Voivres ne sera pas

Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Happy. Silence, on tourne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :