Toujours plus grand

par LES VOIVRES 88240  -  24 Octobre 2015, 05:20  -  #Municipalité

Photo Actu 88

Photo Actu 88

Monsieur Michel Fournier, maire de Les Voivres assistait à la réunion avec le préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts qui présentait la nouvelle carte de l'intercommunalité décidée par la loi Notre.

L'intercommunalité voit grand. Une nouvelle carte a été proposée par l'Etat : on passe de 27 à 11 périmètres. Le plus petit à l'ouest avec 13 000 habitants, le plus grand avec la communauté d'agglomération d'Epinal à 80 communes et 116 000 habitants

Le préfet des Vosges Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts a présenté ce vendredi devant la Commission départementale de coopération intercommunale (CDCI) sa proposition de schéma départemental de coopération intercommunale. Le nombre de communautés communes dans les Vosges passe de 27 à 11. Le préfet indique avoir souhaité construire une carte cohérente, partagée par le plus grand nombre d’élus, en prenant en compte les logiques économiques, d’emplois, de bassins de vie et de vallées tout établissant des territoires avec une taille critique pour exister au sein de la nouvelle grande région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine. « Il y a eu beaucoup de concertation et de rencontre pour réaliser cette carte en privilégiant le dialogue », indique Jean-Pierre Cazenave-Lacrouts, bien conscient qu’avec 514 communes, ses choix puissent ne pas recueillir l’assentiment de tous. « Mon rôle était aussi de trancher. La présentation de cette carte marque le début de la période de concertation. C’est la première copie », ajoute le préfet. Le processus, marqué par la consultation des communes et de nouveaux passages devant la CDCI devra s’achever fin 2016 pour une mise en œuvre des nouveaux périmètres au 1er janvier 2017.

Selon ce schéma, l’agglomération d’Épinal regroupe 80 communes et plus de 116.000 habitants soit l’ensemble du centre du département de Charmes à Bains-les-Bains. Les vallées de Gérardmer et de La Bresse vont être associées pour former une intercommunalité regroupant les principales stations touristiques du massif vosgien. Bulgnéville et Vittel-Contrexéville seront regroupées. Le Grand Saint-Dié est lancé avec l’ambition de devenir une Communauté d’agglomération de plus de 80.000 habitants. 4 territoires dépassent les 30.000 et deux, Rambervillers et Lamarche-Monthureux-Darney, regroupe moins de 15.000 habitants.

Neufchateau-Chatenois : 70 communes, 24.587 habitants. Bulgnéville-Vittel-Contrexéville : 45 communes, 18.908 habitants. Lamarche-Monthureux-Darney : 62 communes, 13.230 habitants. Grand Saint-Dié : 75 communes dont 3 de Meurthe-et-Moselle, 80.456 habitants. Agglomération d’Épinal : 80 communes, 116.391 habitants. Dompaire-Mirecourt-Terres de légendes : 77 communes, 20.808 habitants. Rambervillers : 30 communes, 14.222 habitants. Bruyères : 37 communes, 16.232 habitants. Gérardmer-La Bresse – Vagney : 23 communes, 38.976 habitants. Remiremont-Val d’Ajol : 31.079 habitants. Ballons des Hautes-Vosges : 8 communes, 16155 habitants.

Sébastien GEORGES

Vosges Matin

Photos Epinal Info

Photos Epinal Info

Photo Epinal Info

Photo Epinal Info

Le secteur Vosges Méridionales et Portes des Hautes Vosges avec 10 communes pour 31 079 habitants (CC des Vosges méridionales, CC de la Porte des Hautes Vosges, commune de Saint-Amé (de la CC Terre de Granite)).

Photo Epinal Info

Photo Epinal Info

Mme Véronique Marcot, conseillère départementale, maire de la commune de Xertigny, lors de la présentation de la nouvelle carte.

Photo Epinal Info

Photo Epinal Info

Le secteur d’Epinal regroupe 80 communes pour 116 391 habitants (Communauté d’agglomération d’Epinal, CC de la Vôge vers les Rives de la Moselle, CC du Val de Vôge (hors Grandrupt-de-Bains), 16 communes de la CC de la Moyenne Moselle, 3 communes de la CC de Bruyères, une commune de la CC du secteur de Dompaire).

La Com Com du Val de Vôge présidée par Mr Michel Fournier va rejoindre le secteur d'Epinal

La Com Com du Val de Vôge présidée par Mr Michel Fournier va rejoindre le secteur d'Epinal

L'intervention de Mr Heinrich parlant de l'intercommunalité d'Epinal, le titre de Vosges Télévision sonnent un peu aux oreilles des communes rurales comme le discours de Chamberlain après les accords de Munich.

Espérons pour elles et pour Les Voivres, qu'elles pourront reprendre à leurs comptes cette assertion de Tolstoï :

" - Malgré tous les médecins qui se succédèrent à son chevet, malgré tous les médicaments qu'on lui ordonna, il survécut. "

In Anna Karénine

S'il serait de nos jours difficile et peu avisé de refuser des regroupements, espérons que la communauté du Val de Vôge ne va pas faire figure de parent pauvre à côté de l'agglomération d'Epinal.

Manifestement de gros efforts ont été faits au plus haut niveau pour bien emballer le bébé et nos technocrates provinciaux ont du vouloir concurrencer le sous-préfet d'Alphonse Daudet qui faisait des vers : Vosges Méridionales, Terres de Granite, Terres de légende,...

Espérons que ces poëtiques administrateurs de nos destinées sauront faire comme le conseille le grand Prévert et ont dessiné une cage dans laquelle l'oiseau se sentira bien et où il pourra rester.

A moins que le Val de Vôge ne se réveille un matin, avec la migraine des lendemains de fêtes pour apprendre que les locaux flambants neufs de la Com Com du Val de Vôge sont transformés en salle des pas perdus, où il n'y aura plus que l'écho des bureaux vidés qui répondra à la bibliothécaire Claire Bulet.

Les rimes nourrissent trop rarement leur homme.

Michel Fournier et les maires ruraux ont promis de rester vigilants sur les suites de la loi Notre.

Pour le moment les élus dans leur ensemble s'estiment satisfaits de cette première mouture. Ils jugent que ce regroupement est une bonne chose et demandent à la population de ne pas s'inquiéter.

Espérons donc qu'ils ont raison, que leur attention ne faiblira pas et qu'ils sauront nous préserver des trop gros poissons.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
De 13 230 à 116 000 habitants, j'ai comme l'impression que le Préfet va devoir revoir sa première copie.
« Manifestement de gros efforts ont été faits au plus haut niveau pour bien emballer le bébé » : pour rester dans la "littérature", pourvu que cette présentation de la nouvelle carte ne soit pas à l'image de ce qu'a pu dire Napoléon de son Grand Chambellan Talleyrand : « de la m.... dans un bas de soie ».
Pourvu que les espoirs (donnant vraiment l'impression que personne n'y croit) martelés au moins quatre fois dans cet article, ne soient pas très vite déçus. Pas sûr que, seule, la vigilance suffise...
Répondre
L
Pour la carte définitive il faut quand même voir s'il va y avoir des modifications.
Par contre pour Internet c'est déjà trop tard contrairement à ce qu'annonce le préfet qui annonce la création d'un syndicat pour booster internet.
Les Vosges sont un des rares département français à ne pas avoir demandé à l'époque de subventions européenne pour installer la fibre optique. Elle ne sera donc pas campée dans les zones rurales qui devront payer une fortune pour l'avoir ou bidouiller alors que les grandes agglomérations l'auront.
A l'heure actuelle tout le Cantal est en haut débit
N
Quand on a trop attendu, il est souvent trop tard.
L
Wait and see. Si le fait d'être intégré à Epinal est logique puisque nous avons souvent affaire dans cette agglomération, travail course, administration, il y a déjà 30 ans de cela Epinal, Remiremont et Mirecourt entendaient se réserver la priorité des Zones Industrielles à développer. Il est indispensable pour que cette fusion réussisse que chaque commune ait autant de pouvoir de décision. Nous attendons donc des informations plus détaillées par la suite.