Brasserie La Clandestine

par LES VOIVRES 88240  -  30 Mars 2021, 03:33  -  #Entreprise

Photo Brasserie La Clandestine

Photo Brasserie La Clandestine

Brasseur, prends ton fourquet et commence à brasser ;
La fleur de l'églantier sent ses bourgeons éclore,
Le printemps naît ce soir ; les malts vont s'embraser ;
Et le petit buveur, en attendant l'aurore,
Aux premiers son du zinc commence à se poser.
Brasseur, prends ton fourquet, et commence à brasser.
Comme il fait bon dans la brasserie !
J'ai cru qu'une forme voilée
Flottait là-bas sous mon bruleur.
Elle sortait de la prairie ;
Son pied rasait l'herbe fleurie ;
C'est une étrange rêverie ;
L'empattage se terminait!
Brasseur, prends ton fourquet ; la nuit, dans la cuve,
Balance le houblon dans son voile odorant.
La levure, vierge encor, se referme jalouse
Sur l'amidon transformé qu'elle enivre en mourant.
Écoute ! tout se tait ; songe à ta longue garde.
Ce soir, enfin en bouteille, à la sombre ramée
Le rayon de miel laisse un finish plus doux.
Ce soir, tout va fleurir : dans une demi pinte
qui se charge de parfums.
Toute la bière du printemps dans un vers.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :