Vous n'aurez pas nos petits commerces

par LES VOIVRES 88240  -  4 Novembre 2020, 03:17

Vous n'aurez pas nos petits commerces

Depuis la mise en place du confinement, nous voyons bon nombre de petits commerces et services qui ne peuvent plus accueillir leurs clients réagir à cette situation. Certains proposent des plats à emporter, des livraisons à domicile. Ils donnent la possibilité de passer une commande et de la préparer, reprenant à leur échelle le système des drive qui fonctionne pour les supermarchés.

Tous ne le font pas mais, contrairement au printemps, la grande majorité de ceux qui en ont la possibilité essaient de s'adapter à cette situation catastrophique pour eux et appliquent le vieux proverbe :

" Aide toi, le ciel t'aidera. "

Bon j'ai tout vérifié. Quand une phrase complète est mise entre guillemets, le point est à l'intérieur. Il est à l’extérieur quand la citation n'est qu'un fragment de phrase fondu dans un texte. Je sens que j'ai fait un grand pas vers l'Académie française. Je vous raconterai quel effet cela donne d'être immortel.

Je poursuis.

Deux mouches étaient tombées dans une jatte de crème et ne pouvaient en sortir. Au bout de quelques instants, l'une découragée, cessa de se débattre et se noya.

La seconde fit des efforts désespérés et s'agita toute la nuit pour ne pas connaître le même sort. Au petit matin, les battements incessants de ses pattes et de ses ailes avaient transformé la crème en beurre. Elle put alors prendre appui dessus et s'envoler.

Pierre de Coubertin disait :

"-L'important c'est de participer ".

La phrase est bien connue. L'homme n'est pas fait pour rester seul chez lui à ne rien faire. A part certaines âmes bien trempées, certains anachorètes ou maîtres en yoga, toute période d’inactivité prolongée, forcée ou consentie, pourrit la personne concernée. Cela est aussi bien valable pour les chômeurs de longue durée que pour des arrêts à cause de maladie ou d'accident.

Au bout d'un certain temps, vous n'avez plus aucune velléité, ne pouvez plus prendre d'initiatives. La moindre démarche vous effraie. C'est d'ailleurs pour remettre le pied à l'étrier à cette catégorie de personnes que les chantiers d'insertion ont été créés. Mais il faut bien reconnaître que faire tous les jours son travail correctement ce n'est pas toujours facile. Pour ce qui est des propriétaires de petits commerces, de bars de restaurants ou de tout autres activités qui sont interdites actuellement pour raisons sanitaires, se démener pour trouver des solutions permettant de se maintenir à flot relève de l'exploit olympique.

Alors disons leur bravo, applaudissons les fort et commandons leurs plats où les produits qu'ils proposent si nous en avons besoin au lieu de les acheter sur Internet.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :