Michel Fournier, nouveau président de l'Association des maires ruraux de France

par LES VOIVRES 88240  -  15 Novembre 2020, 06:33  -  #maire

 
"Notre seul parti est celui de la commune et de la ruralité
Une mandature qui s’achève dans des circonstances particulières !
Durant ces années, sans cesse, il a nous fallu travailler ardemment et s’imposer de façon permanente pour obtenir des avancées en faveur de nos ruralités !
Ce fut dense, sans répit et parfois une véritable guerre de tranchées ! Mais la ténacité est notre meilleure arme ! En effet, outre le fait que notre association soit aujourd’hui devenue incontournable dans les hautes sphères politiques, grâce à nos actions, nous avons dernièrement obtenu la création d’un
Secrétaire d’État à la Ruralité que nous avons été les seuls à exiger ! C’est chose faite ! Cette reconnaissance est le fruit de nos nombreuses actions et d’un travail intense.
Des maires revigorés et des communes légitimées !
À l’instar de l’action des cahiers de doléances et de propositions, ou encore de notre présence locale lors de cette crise sanitaire, nous prouvons toute notre utilité liée à notre proximité ! Pour autant, notre vigilance est plus que jamais de mise et nous serons intransigeants avec l’État quant à l’accélération de la mise en œuvre de l’Agenda Rural, du statut de l’élu et du financement des collectivités locales rurales.
Car aujourd’hui, de radicales transformations bouleversent nos vies et nos certitudes : changement du paysage institutionnel souvent imposé, révolution numérique, bouleversements climatiques, crises sanitaires et autres...
Nos ruralités sont au cœur de ces mutations sociétales et environnementales.
Nous relèverons ces défis.
Nous réaffirmons le rôle essentiel et irremplaçable de nos communes rurales au service de la société. Une association au cœur des enjeux locaux et nationaux.
En six ans aussi, une équipe étoffée s’est constituée. Celle-ci est formée de maires expérimentés mais aussi de nouveaux élus ayant pour objectif de répondre aux questions fondamentales des ruralités de notre époque, et ce au-delà de toute considération partisane !
Soucieux d’une large représentation de notre territoire national, l’ensemble de nos régions seront représentées au Bureau et au Conseil d'Administration.
Aux grincheux, aux résignés, mais aussi à ceux qui continuent à ringardiser la commune ou la mettre de côté, nous y répondons par la volonté de ces femmes et de ces hommes, leurs expériences et leurs compétences pour accroître encore l’action de notre réseau, dans un maximum de départements
avec du dynamisme, de l’enthousiasme, de la conviction et de
la détermination pour représenter les maires ruraux au niveau national dans tous les domaines (intercommunalité, financements, dotations, zonages, services de proximité, forêt, agriculture et environnement, nouvelles technologies et numérique, santé, emploi, éducation, jeunesse, personnes
âgées, culture, tourisme vert et de mémoire, écologie, solidarité...).
Nous, maires ruraux, réunis en Assemblée générale, l’affirmons avec force pour
- Donner à chaque commune rurale et ses habitants l’assurance d’une représentation nationale soutenue ;
- Assurer une défense inconditionnelle des services publics et de proximité ;
- Accélérer et obliger la mise en œuvre de l’agenda rural ;
- Développer une vision contemporaine et prospective des territoires ruraux ;
- Fixer l’équilibre des rapports entre espaces ruraux et urbains ; - Renforcer notre présence auprès de tous nos interlocuteurs ;
- Aider à la relance de l’économie en poursuivant des actions telles que « Oser par la relance par le local » ;
- Faire évoluer et aboutir des projets de lois adaptées aux zones rurales comme la Loi engagement et Proximité, la Loi 3D en cours...
Nous continuerons d’agir au niveau national pour remettre la commune à sa juste place.
Les maires ruraux sont guidés par un engagement indéfectible pour œuvrer au renforcement de l’échelon communal, unité de proximité au service de nos administrés.
Dans un esprit de co-construction, en laissant toute sensibilité partisane de côté, nous continuerons à dialoguer avec l’État, avec exigence mais aussi avec de nouveaux partenaires, ouverts à l’idée que la France réussira avec et grâce à la ruralité et ses élus !"
Michel Fournier
Résolution finale adoptée en Assemblée générale le 14 novembre 20
Michel Fournier en compagnie d'Emmanuel Macron lors de la visite du Président aux Voisvres, en avril 2018. (Sipa)

Michel Fournier en compagnie d'Emmanuel Macron lors de la visite du Président aux Voisvres, en avril 2018. (Sipa)

Le Journal du Dimanche

A 70 ans, Michel Fournier a été élu samedi président de l'Association des maires ruraux de France. Ce maire d'un village des Vosges s'engage pour un mandat de six ans.

 

 

Michel Fournier, 70 ans, a été élu président de l'association des maires ruraux de France (AMRF) pour un mandat de six ans. Il l'a été par le bureau désigné par l'assemblée qui s'est tenue samedi en fin d'après-midi. Il remplace à ce poste Vanik Berberian, maire d'une commune dans l'Indre.

La voix de la ruralité

Michel Fournier n'est pas un novice en politique locale. Depuis 1983, cet ancien commerçant est maire de Les Voisvres (Vosges), petit village de 330 habitants à une vingtaine de kilomètres d'Epinal. Il a également été successivement secrétaire général puis premier vice-président de l'AMRF depuis 1993. A ce titre, il a d'ailleurs participé samedi matin à un comité interministériel au ruralité à Matignon où un plan de relance de cinq milliards d'euros pour les communes rurales a été confirmé. Il y a défendu les intérêts de ses pairs.

 

L'édile vosgien est l'une des figures médiatiques de la ruralité depuis quelques années. Farouche opposant à la taxe sur les carburants et au 80 km/h, il l'avait fait savoir au niveau national. Et il avait d'ailleurs réussi à faire venir Emmanuel Macron dans son village en avril 2018. Le président de la République y avait visité une "couveuse" pour les entrepreneurs locaux. Fort de son mandat de président à la tête de l'AMRF, il devrait continuer à tenter de faire entendre la voix de la France rurale. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
J
Je complimente le Maire des Voivres pour son élection en espérant que sa "profession de foi" ne soit pas sabordée par un Pouvoir qui, après avoir vacillé à l'époque des "Gilets jaunes" - ce dont il ne se souvient plus -, redevient très jupitérien.
La colère gronde dans le Pays et ce n'est pas Alexandre Jardin (un ami de Michel Fournier), très énervé ce matin sur un plateau télé, qui me contredira.
Répondre