Initiation à la sylviculture

par LES VOIVRES 88240  -  29 Mars 2019, 03:32

Les millions de graines produites par un arbre et les milliers de plants qui en seront issus ne donneront qu'à un seul autre arbre en moyenne la possibilité de devenir adulte.

Initiation à la sylviculture

Hannah Deville est apprentie ingénieure Agoparistech. Elle travaille actuellement à la Maison des services et de l'emploi logée dans les locaux de la Couveuse d’Entreprises à Les Voivres. Elle est animatrice de la Charte Forestière du Territoire d'Epinal. Mercredi elle organisait une balade pédagogique à travers bois dans le cadre de la journée Internationale des Forêts. Elle emmena le groupe venu à cette initiation à l'orée du bois derrière l'Abridici pour présenter quelques unes des espèces les plus communes de notre région.

Le tremble est une espèce de pleine lumière. Il colonise les espaces libres : coupes, clairières, lisières des bois.  Sous son ombre d'autres espèces vont à leur tour pousser comme le sapin pectiné ou le hêtre et le supplanteront une fois adultes.

Ses feuilles qui sont agitées par le moindre souffle d'air lui ont donné son nom.

Le bouleau qui se contente de terres pauvres est lui aussi une espèce pionnière. Son écorce blanche peut servir d'amadou. Au printemps, sa sève prélevée en faisant une entaille dans le tronc est utilisée pour faire une cure.

Le hêtre se reconnait à son écorce lisse, le bord de ses feuilles est poilu. Cette petite phrase permet de distinguer la feuille de hêtre de celle du charme, de forme voisine : « Le charme d'Adam (à dents), c'est d'être (hêtre) à poils »,   Les branches servent à fabriquer du bois de chauffage et le tronc est utilisé en menuiserie ou comme charpente. Une partie de la Couveuse d'Entreprises est bardée avec du hêtre thermochauffé. Son fruit, la faine, peut être consommé par les animaux ou l'homme et donner de l'huile alimentaire ou pour l’éclairage. Auparavant un moulin à huile de faines fonctionnait à l'emplacement de la féculerie du moulin Gentrey à Harsault.

Le noisetier peut être exploité en taillis. Sa souche va donner de nouvelles pousses. Mais cette méthode épuise la plante et les sols.

La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique. Les arbres touchés commencent de sécher par le houppier et le bout des branches et peuvent mourir.

L'aulne glutineux pousse au bord de l'eau. Son bois est orangé.

Le chêne est avec le hêtre un des plus grands et plus volumineux arbre de nos forêts où l'on rencontre surtout deux espèces principales, le chêne pédonculé au fruit  porté par un long pédoncule  et le chêne sessile aux feuilles avec un long pétiole et sans oreillettes à la base. Le bois de chêne est couramment utilisé dans la menuiserie, la parqueterie, et la production de plaquage

Les conifères sont des arbres à feuilles persistantes, sauf le mélèze qui les perd à l'automne. Comme ses aiguilles se renouvellent tous les ans elles sont souples. Les aiguilles de l'épicéa entourent le rameau, sur le sapin blanc ou pectiné, elles forment une double rangée. Celui-ci a une forme cylindrique alors que l'épicéa se présente comme un cône.

La forêt française est en légère croissance. En général les arbres abattus sont remplacés. Elle est moins touchée que les terres agricoles par l'urbanisation car les endroits boisés sont souvent situés dans des endroits accidentés ou peu accessibles. La situation est plus préoccupante dans les zones cultivées. L'intensification de la mécanisation, la disparition des prairies naturelles remplacées par des céréales ou du maïs ont causé la disparition d'un grand nombre de haies et d’arbres, fruitiers ou non, poussant au milieu ou au bord des champs.

L'arbre est un chaînon essentiel de la vie sur terre. Ses racines drainent l'eau de pluie en profondeur et permettent aux nappes phréatiques de se reconstituer. Il freine le vent et protège les cultures. Il abrite une faune variée indispensable pour polliniser les plantes et lutter contre les prédateurs. Dans l'intérêt commun les arbres doivent être préservés.

 

 

Présentation d'un tremble

Présentation d'un tremble

Après cette balade le groupe revint à la Couveuse d'Entreprises pour étudier les caractéristiques de ces espèces.

Il est possible de reconnaître un arbre grâce à son écorce, ses feuilles, sa silhouette et ses fruits. Les fleurs sont assez difficiles à voir.

Les arbres sont classés entre ceux qui portes des feuilles et les résineux. Une feuille est composée d'une nervure principale d'où partent des nervures secondaires qui soutiennent le limbe. Elle est attachée au rameau par un pétiole. C'est un pédoncule qui porte le fruit.

Les arbres portent des fleurs qui peuvent être des chatons ou des inflorescences chez les résineux. Celles-ci produiront des fruits.

Les feuilles simples sont en un seul morceaux, les composées en plusieurs tels le frêne ou le marronnier. Le chêne à des feuilles simples, alternées ou opposées, à bords lobés. Le peuplier tremble ou tremble à des feuilles arrondies crénelées. Le pétiole est aplati ce qui leur permet de se tourner vers le soleil. Elles sont aussi facilement agitées par le vent. L'aulne glutineux a des feuilles alternes arrondies, tronquées au sommet. La feuille de hêtre forme un ovale aiguë. Elle est poilue. L'érable à des feuilles opposées à 5 lobes.

Pour déterminer à quelle espèce appartient un résineux il faut regarder la disposition des aiguilles sur le rameau, la forme et la disposition du cône, soit pendant, soit dressé.

L'épicéa a des aiguilles courtes, 2 cm, attachées en éventail sur le rameau et un cône allongé et pendant, 10 à 16 cm.

Le sapin pectiné a deux rangs d'aiguilles, qui ont 2 raies blanches sur la face inférieure. les cônes de 10 à 15 cm sont dressés.

Le sapin de Normann a des aiguilles en brosses et un cône dressé de 10 à 12 cm

Le sapin de Douglas a deux groupes d'aiguilles de chaque côté du rameau et des cônes pendants de 5 à 10 cm. Il dégage une fort odeur de citronnelle.

Les aiguilles du pin sylvestre sont attachées par deux sur le rameau. Les cônes mesurent 3 à 5 cm. L'écorce est brun rougeâtre à ocre, plus claire dans la partie supérieure du tronc.

Les aiguilles du pins noir sont aussi attachées par deux. Elles sont rigides et piquantes. Elle mesurent de 5 à 8 cm. Celles du pin maritime sont très longues et rigides, 15 à 22 cm. Les cônes sont très gros, 12 à 18 cm. Le pin pignon ou parasol a des aiguilles longues et souples, 13 à 18 cm. Les cônes gros et globuleux font 7 à 13 cm.

Le cèdre a des aiguilles raides de 2 cm et un cône dressé de 5 à 8 cm. . Le mélèze a des aiguilles souples et caduques, des cônes de 2 à 4 cm.

 

La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,
La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,

La chalarose du frêne est une maladie causée par un champignon microscopique,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :