Au cinéma cette semaine

par LES VOIVRES 88240  -  25 Février 2019, 03:38  -  #Cinéma

Chouette, chouette, chouette, le ciné va rouvrir le 1er mars.

Chouette, chouette, chouette dans une salle Marie Benoist bien isolée, bien toute neuve , bien et tout et tout.

Chouette, chouette, chouette, allons vite regarder quel est le programme prévu.

Tiens c'est embêtant, à part la réouverture affichée pour le premier mars, il n'y a pas de programme d'annoncé sur le site de la bonne ville de la Vôge les Bains. Sans doute un oubli ou un redémarrage de la rubrique un peu difficile en ce début 2019 comme cela s'était produit en 2018. Ce n'est pas grave. Laissons les reprendre leur vitesse de croisière et allons voir sur la page Facebook d'Allo Ciné. Rien là non plus, étonnant. Auraient ils eu eux aussi une panne d'oreiller ? Enfin il reste toujours SITLOR pour nous renseigner.

Peste, diantre et palsambleu comme c'est embêtant, j'oserais dire irritant si je n'étais pas d'un caractère benoît et placide. Il n'y a aucune annonce pour une prochaine diffusion de films à Bains les Bains.

"-Allons me direz vous un peu de patience. Un ouvrier qui effectuait les travaux dans cette salle a sans doute eu un accident ou bien il est allé à l'enterrement d'une feuille morte."

Ben voilà, mais c'est bien sûr, cela expliquerait ce fâcheux contretemps. Les travaux ont pris du retard. D'ailleurs, c'est un pléonasme. On n'a jamais vu de travaux prendre de l'avance. Il suffit donc d'attendre un peu que ces travaux soient terminés pour aller visionner les derniers films dans une salle Marie Benoist bien isolée et tout et tout.

Sauf que sur SITLOR ne voilà- t-il pas qu'ils annoncent dans cette même salle une séance de théâtre pour le 2 mars ? Oui, c'est écrit. Samedi 2 mars de 20 h 00 à 23 h 00, on joue "Hystérie au Couvent" avec la troupe de théâtre d'Uriménil.

Alors de deux choses l'une, les travaux dans le belle salle Marie Benoist ne sont pas terminés et les spectateurs vont se les geler si l'isolation n'est pas posée ou bien ces travaux sont finis et dans ce cas on ne comprend pas pourquoi il n'y a rien au programme en ce qui concerne la diffusion de films dans la belle salle Marie Benoist bien chauffée et tout et tout.

Il y sans doute doute une raison à cela. Mais un service qui ferme un mois, deux mois, c'est long. Si cela se prolonge trop il y a le risque que les spectateurs se mettent à fréquenter le cinéma d’Épinal. Ils pourront d'ailleurs faire d'une pierre deux coups. L'après-midi ils participeront aux animations organisées par les Gilets Jaunes dans le centre ville et se remettront ensuite de leurs émotions en allant ensuite profiter de la projection, non plus de grenades lacrymogènes, de canons à eau ou de tirs de flash-ball mais du film de leur choix.

Et tout cela gratuitement du moins pour la première partie du spectacle. Sauf s'ils ne courent pas plus vite que les forces de l'ordre et se soient faits épinglés pour troubles sur la voie publique.

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :