Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés

par LES VOIVRES 88240  -  10 Novembre 2018, 04:09

Pose de drapeaux sur les tombes des soldats de Les Voivres tués pendant la Grande Guerre.

Pose de drapeaux sur les tombes des soldats de Les Voivres tués pendant la Grande Guerre.

Plusieurs dizaines de personnes se sont retrouvées ce jeudi 8 novembre au matin à l'entrée du cimetière de Les Voivres où des élèves du Rassemblement Pédagogique Intercommunal La Chapelle aux Bois/Les Voivres  étaient venus déposer des petits drapeaux tricolores sur les tombes des 4 enfants de la commune, Morts pour la France pendant la Grande Guerre et enterrés à Les Voivres. 

Les descendants de trois de ces combattants avaient répondu à l'invitation. Chaque famille venait à tour de rôle se placer à côté de la tombe où était enterré le soldat qu'elle représentait.  Ce fut successivement celles d'Ory Eugène, de Claudé Théodule, et de Roulet Léon qui furent décorées. Avant de poser son drapeau, chaque élève nommait le Mort pour la France qui reposait là et lisait cette phrase :

" Héros de la Grande Guerre, nous te rendons hommage à l'occasion du centenaire de l'armistice de 1918 en déposant sur ta tombe les trois couleurs de la France."

La mort pendant le conflit des deux frères Marchand, Paul et André, avait signé l'extinction de cette famille. Il n'y avait donc personne pour représenter André enterré à Les Voivres.

Une gerbe a été déposée sur celle-ci pour rendre hommage à tous les combattants de 14-18 Morts pour la France quel que soit le lieu où ils sont enterrés, à tous les mutilés, à tous ceux qui sont revenus du conflit sans avoir été blessés.

La Marseille fut ensuite reprise par tous et Serge Henry interpréta la Sonnerie aux Morts.

Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés

Étaient présents à cette cérémonie : Benoit Aubry, maire de La Chapelle aux Bois, Michel Fournier, maire de Les Voivres,  leurs adjoints, André Boban représentant Véronique Marcot, conseillère départementale, Serge Henry et sa trompette, Michel Georges, ancien combattant et sa femme, chefs d'orchestre de cette commémoration.

Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Les soldats morts pour la France de Les Voivres ne sont pas oubliés
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :