Assemblée Générale des Anciens Exploitants Agricoles du Grand-Est

par LES VOIVRES 88240  -  28 Septembre 2018, 04:06  -  #Cultivar

A droite, Denis Marin président des Anciens Exploitants des Vosges, à ses côtés Alain Lecler président de la section Grand Est.

A droite, Denis Marin président des Anciens Exploitants des Vosges, à ses côtés Alain Lecler président de la section Grand Est.

Tous les ans les Anciens Exploitants Agricoles du Grand-Est se délocalisent de leur siège à Nancy pour tenir leur Assemblée générale dans un département différent. Cette année les Vosges ont été choisies. Les participants ont été invités par le président de la section départementale, Denis Marin, à se retrouver dans la salle de réunion du Moulin Gentrey, l'ancienne féculerie d'Harsault.

Le montant des retraites constitue actuellement une de leurs  principales préoccupations. Beaucoup d'entre eux ont cultivé de petites structures et doivent vivre maintenant en-dessous du seuil de pauvreté. Leurs représentants ont demandé aux parlementaires que leurs pensions soient égales à 85% du Smig. Les actifs agricoles étant de moins en moins nombreux, ils souhaitent que celles ci ne soient plus seulement à la charge de la Caisse de Mutualité Sociale Agricole mais soient complétées par le fond de solidarité nationale comme pour la sidérurgie, les charbonnages ou le tissage.

Pour eux ce ne serait que justice. Le plus souvent leurs enfants trouvent à la fin de leurs études un travail dans le secteur secondaire ou tertiaire alors que leur mutuelle a payé  les allocations familiales.

Le nombre de plus en réduit d'exploitations commence aussi à poser un problème pour ceux qui veulent partir à la retraire. Ils ont agrandi et développé leur outil de travail pendant leur activité. Souvent ils font partie d'un Gaec. Il devient très difficile à un jeune qui veut s'installer de trouver l'argent nécessaire pour reprendre une part dans ces groupements. Par contre les associés n’auraient plus une ferme viable si une partie de celle-ci était reprise par un acheteur qui n'entrerait pas dans le Gaec. Ils souhaitent donc que les lois sur le fermage leur permettent de garder les surfaces exploitées.

Ils veulent aussi que les personnes âgées dépendantes puissent rester chez elles si elles le souhaitent. Ils regrettent que souvent les aides ménagères et soignantes ne soient pas assez formées.

A la fin de la réunion, Michel Fournier vice président des Maires Ruraux de France prit la parole pour évoquer les problèmes que rencontrent les communes rurales.

Assemblée Générale des Anciens Exploitants Agricoles du Grand-Est

A droite, Denis Marin président des Anciens Exploitants des Vosges, à ses côtés Alain Lecle,r président de la section Grand Est.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :