Portes ouvertes à la ferme de la Massonne

par LES VOIVRES 88240  -  28 Juin 2018, 04:07  -  #Cultivar

Portes ouvertes à la ferme de la MassonnePortes ouvertes à la ferme de la MassonnePortes ouvertes à la ferme de la Massonne

Des fraises juteuses et sucrées comme du miel qu'il faut manger directement dans le champ, en circuit court de la plantation à la bouche, tellement bonnes que l'on pardonnerait presque aux chevreuils d'en être si gourmands.

Des planches de carottes nouvelles à déguster bien croquantes après les avoir rapidement lavées, entières telles quelles ou accompagnées d'une sauce bien relevée . A moins que, cuisinées avec un cœur de laitue, des petits pois, des pois mange-tout et des pommes de terre primeurs ?
Hà ces pommes de terres primeurs !

Tellement primeur qu'il est interdit de les éplucher sous peine de se priver du meilleur des vitamines. Ce qui permet d'ailleurs de toutes les consommer même celles guère plus grosses qu'une cerise.

Les pommes de terre primeurs en salade* cuites en un quart d'heure à peine, n'oublions pas d'ajouter des bouillons Kub, du Viandox, de saler et de mettre ensuite dans le saladier tous les assaisonnements de son choix.
Mais sous peine d’excommunication, il est absolument interdit d'utiliser une sauce industrielle toute préparée.
Non mais sans blague !Thierry Bourlette ne s'est pas démené comme un diable dans un bénitier pour faire pousser tous ces fruits et légumes bio à la ferme de la Massonne à la seule fin que vous tentiez de les dénaturer avec les cochonneries qui remplissent les gondoles des supermarchés avant de venir s'entasser ensuite dans vos placards.

On est dans le produit local, dans le maraichage bio ou on n'y est pas.

Il était aussi possible à l’occasion de ces portes ouvertes de se fournir en courgettes bien tendres, en navets tout jeunes et en choux raves. Au dire d'une connaisseuse, çà se mange cru, coupé en fines rondelles.

Les résultats de cette première saison sont donc prometteurs. On peut parier que dans les années à venir Thierry saura se constituer un noyau important de clients fidèles, qu'il trouvera les moyens de tenir les chevreuils à distance et réussira à  maîtriser l'eau dans ses parcelles.

L'eau en excès qui au printemps noyait une partie de sa serre et a fait souffrir quelques  plants de tomates mais aussi l'eau d'arrosage nécessaire depuis que la période de pluies orageuses qui régnait dernièrement a brutalement fait place à du temps sec.

Pour le savoir rendez-vous dans un an à la prochaine porte ouverte mais en attendant Thierry vous invite à venir le rencontrer les vendredis matin au marché de Bains les Bains et à la ferme où il tient une permanence les mardis de 18h00 à 19h00 et les samedis de 9h00 à 10h00.

*A moins que vous ne les préfériez à l'étouffée avec une salade seulement cueillie, pas comme celles qui sont venues à pied depuis l'Espagne en faisant un petit détour par une centrale d'achat.

 

 

Il y a encore des fleurs et des fraises qui murissent.

Il y a encore des fleurs et des fraises qui murissent.

Une belle planche de salades

Une belle planche de salades

La serre nouvellement montée entourée de plantations.

La serre nouvellement montée entourée de plantations.

Sous la serre, tomates et courgettes

Sous la serre, tomates et courgettes

Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Portes ouvertes à la ferme de la Massonne
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 28/06/2018 11:47

Au hasard Balthazar, je prends le risque d'écrire le commentaire que j'avais posté - selon les règles de l'art - ce matin... mais mystérieusement disparu de la circulation :

> « tenir les chevreuils à distance » : être aussi gourmands qu'eux et en faire de la bonne terrine avant qu'ils ne saccagent les plantations.

> « Sous la terre, tomates et courgettes » :☺☺ pas étonnant que Thierry se soit « démené comme un diable dans un bénitier pour faire pousser tous ces fruits et légumes » ☺☺