Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES VOIVRES 88240

Quand le Val de Vôge a décidé qu'il ne voulait pas mourir

Tout le monde est sur le pont à La Massonne

Tout le monde est sur le pont à La Massonne

il fait beau et chaud. Laissons le Président de la République retourner sous les ors de l’Élysée, laissons les forces de l'ordre* nettoyer la poussière que leurs armes ont du récolter au bout de plusieurs jours de surveillance et de traques des fortes têtes à Les Voivres, des dissidents putatifs et autres contestataires. Même le sotré n'a pas osé faire ses farces. Maintenant on sait donc que pour l'empêcher de se livrer à ses facéties, il faut un bol de lait  ou un fusil d'assaut. Même si ce renseignement est utile, retournons cependant aux champs où les travaux de printemps avancent à grand pas. Il faut profiter, après des jours de pluie et de terres gorgées d'eau, de cette période sèche : le hâle d'avril. A la Massonne personne ne reste les deux pieds dans le même sabot. Les amis de Thierry Bourlette sont revenus comme promis pour aider à installer la bâche de la deuxième serre mise en place il y a 15 jours. Malgré quelques petits soucis techniques, des déchirures, l'affaire a été rondement menée.. Pour midi celle-ci était posée. La prairie voisine où l'on s'embourbait début avril avait été passée au broyeur de pierres puis à la herse rotative. Les plantations  et les premiers repiquages pouvaient commencer : oignons, pommes de terre, salades. Pendant ce temps un volontaire s'attaquait à l'herbe qui squattait les fraisiers.

Une autre garnissait de cire en plaque les cadres des ruches  pour que les abeilles montent leurs alvéoles sur ce support. Une fois la feuille posée , il suffit de brancher l'électricité pour la souder au treillis métallique du cadre.

Dans la première serre les derniers semis sont vigoureux. Ils pourront remplacer les premiers qui ont avortés faute d'avoir été  déménagés assez tôt sous celle-ci car la bâche n'avait pu être installée à temps.

Les bonnes nouvelles c'est comme les mauvaises, elles n'arrivent jamais seules..
A l'occasion de sa visite, le Président de la République a rappelé sa volonté de porter à 50 % la part du bio dans la restauration collective. Un énorme marché s'ouvre en France. Les besoins ne sont pas couverts. Le pays importe pour un milliard d'€ de produits biologiques. Pour lui le secteur est porteur et devrait permettre de rémunérer correctement les producteurs.

Voilà qui devrait encourager tous ces maraichers et cultivateurs  qui se sont reconvertis au bio ces dernières années ou vont s'installer dans la région que ce soit à Gruey les Surance, à Hautmougey, Les Voivres ou Xertigny.

* D'après le principe de l'entropie, l'énergie utilisée pour chaque création d'ordre dans l'univers amène une création de désordre plus importante.

Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Tout le monde est sur le pont à La Massonne
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
B
Selon toute vraisemblance la récolte des fraises en première année sera exceptionnelle, Boubou sera récompensé de son investissement. Nous ne pouvons que lui souhaiter une bonne recette financière.
Répondre
E
Merci pour mister Boubou <br /> Comme m'a dit une amie rencontrée chez les In'Bô, (elle se reconnaîtra) "il a énormément de courage ... à son âge mdr !! oui ... il n'arrête pas. Stage formation et travail à la ferme pour que tout soit prêt dans tiut bientôt. Il ne compte pas ses heures ! <br /> Sinon messieurs les spécialistes repiqueurs de fraisiers
L
Oui les fraisiers sont vigoureux, on voit qu'ils on été plantés par des spécialistes.
E
Encore un bel article mettant à lhonneur mister Boubou.<br /> Les cadres que j'ai préparés ont été posés ce matin dans les 4 ruches derrière la ferme.<br /> Cet après midi visite à l'autre rucher <br /> Les abeilles se portent bien. Les semis et plants repiqués aussi ! <br /> Les premières ventes devraient débuter fin mai.<br /> All is good !
Répondre