Quand çà veut pas, çà veut pas

par LES VOIVRES 88240  -  31 Mars 2018, 04:08  -  #Associations

En attendant la deuxième équipe du Clerjus, les nerfs souffrent.

En attendant la deuxième équipe du Clerjus, les nerfs souffrent.

Une fois de plus le Club du Pont des Fées avait bien fait les choses. Sur la table prés de l'entrée des plateaux de petits fours et sablés attendaient la pause à côté de quelques bouteilles dont le galbe laissait présager la qualité du contenant. Cet après-midi était en effet d'importance.

La sélection pour le secteur 3 en vue de la finale départementale du concours de belote organisé par Génération Mouvement les Aînés Ruraux, se déroulait à la salle des associations sous la direction de la présidente Anne-Marie Munier. Y participaient une équipe des clubs de Ruaux, Granges de Plombières, La Chapelle aux Bois, Les Voivres et deux équipes d’Uzemain et du Clerjus.

Une seule équipe de Les Voivres mais certainement triée sur le volet et capable d’affronter les meilleurs éléments du canton

Après un moment d’attente pour laisser le temps à la deuxième équipe du Clerjus d’arriver, les joueurs impatients ont pu commencer le concours.

A l’issue de 5 tours, le club de Ruaux se classa en tête avec 4996 points suivi de près par une équipe d’Uzemain. Le Clerjus et Les Granges de Plombières sont troisième et quatrième. Nous n'osons pas vous dire que Les Voivres étaient en queue de peloton. Une queue de sortie d'hiver très très fournie, très très longue.

Mais assurément c'est encore un coup du sotrè. Contre cet animal tout le talent, toute la science du jeu ne peuvent rien si on ne se l'est mis dans la poche. Malheureusement aux dernières informations, si tout avait été préparé en mettant les petits plats dans les grands afin de recevoir les équipes estrangères, dans la précipitation de cette journée, nul n'a pensé de lui offrir son bol de lait.

Si votre fille ne parle pas, c'est parce qu'elle est muette. Si Les Voivres ont perdu, c'est à cause du sotré.

Mais rien n'est perdu car cet après-midi n’était pour la plupart des joueurs qu’un échauffement en attendant le concours de belote du Club du Pont des Fées à la salle des fêtes de Les Voivres*, le dimanche 8 avril dès 13 heures 30. Et là soyons sûr que les joueurs de Les Voivres vont se déchainer. Ils seront tous là, pas deux seulement comme lundi.

*C'était notre minute publicitaire qui nous permet de beurrer les épinards. Finement amenée, n'est il pas ?

Quand çà veut pas, çà veut pas
Quand çà veut pas, çà veut pas
Quand çà veut pas, çà veut pas
Quand çà veut pas, çà veut pas
Quand çà veut pas, çà veut pas
Quand çà veut pas, çà veut pas
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 31/03/2018 09:34

It is. Bien vu pour la "réclame".
Avec cette Bérézina voivraise, je me contenterai de rêver aux galbes de toutes sortes laissant présager la qualité des contenus...

LES VOIVRES 88240 01/04/2018 04:37

Le photographe est reparti avant la dégustation.

jean7288 31/03/2018 10:39

C'est exactement ce à quoi je pensais... évidemment. ☺
J'ai souvent entendu dire que, ce qui comptait, c'était la beauté intérieure (le contenu) mais je pense que si on peut aussi avoir le contenant (beauté extérieure), ce n'est pas plus mal.

Evelyne 31/03/2018 10:02

Galbe me fait penser aux silhouettes harmonieuses des femmes ... par conséquent, quel peut bien être leur contenu?
*clin d'oeil *