L'eau est un bien commun

par LES VOIVRES 88240  -  29 Mars 2018, 04:14  -  #Municipalité, #Associations

Malheureusement ce n'est pas le cas. Pour permettre à des intérêt privés de s’approprier les ressources en eau au dépens des populations, bien des arrangements sont possibles. Nous ne parlons pas du Sahel ou de l’Éthiopie. Nous parlons de nos voisins, de Vittel, de Contrexexille.

De Vittel, de Contrexexille aujourd'hui, d'une grande partie de la plaine des Vosges demain et peut-être du Val de Vôge après-demain si rien n'est fait pour empêcher des intérêts privés de s'approprier le bien de tous. Par effet de vases communicants le pompage de la nappe phréatique par Nestlé Waters peut prèlever toute l'eau stockée en profondeur dans les grés vosgiens.

L'Ecofestival de la Transition d'Ici aura lieu le 7 juillet 2018 au centre du village de Les Voivres. Un conférencier doit venir à cette occasion parler de l'exploitation à outrance de la nappe phréatique par Nestlé Waters.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 29/03/2018 10:58

Il n'y aurait donc pas que Macron qui, interpelé récemment par une retraitée, « nous aurait bien pompés ». N W aussi ! Sans doute que, là non plus, il n'y a pas de coupables...
Avec les ourses dans les Pyrénées, ce pourrait être un problème de plus pour Monsieur Hulot.

Evelyne 29/03/2018 14:06

C'est comme les soufflés...

LES VOIVRES 88240 29/03/2018 12:13

Mr Hulot a l'art de soulever des problèmes et de les laisser retomber

Evelyne 29/03/2018 10:40

Assécher les nappes phréatiques sous fond de conflit d'intérêt, Nestlé Waters le fait sachant que l'eau mise en bouteille sera exportée en Allemagne.
Pour les habitants de Vittel mais bientôt leurs voisins tirer l'eau du robinet est synonyme de voir s'écouler l'eau venue depuis des dizaines de kilomètres de pipeline et c'est sans compter que le prix de l'eau pour les vittelois-e-s verra son coût augmenter
Les pouvoirs publics, là non plus ne feront rien devant ce géant international qui s'est octroyé le monopole de la source. Inévitablement, des acteurs locaux et des services de l'état se sont entendus pour que N W puisse agir de cette façon.
On assèche des sources en France et on replante des arbres en Amazonie... On se donne bonne conscience. Tout va bien ! Dérives industrielles et financières. Capitalisme irréfléchi qui met en danger notre planète. Entre la Bourse et la vie, les multinationales ont choisi depuis bien (trop ?) longtemps.

LES VOIVRES 88240 29/03/2018 12:19

En Californie NW n'aurait pas le droit de faire cela. pourtant c'est un état ultra libéral. Ce n'est pas le capitalisme qui est en cause mais le fait de laisser s'instaurer en France des pratiques interdites ailleurs.