Le Val de Vôge ne répond plus

par LES VOIVRES 88240  -  4 Janvier 2018, 04:50  -  #Municipalité

Le Val de Vôge ne répond plus
Le Val de Vôge ne répond plus

Nous venions juste de sortir de la naphtaline le costume de mariage qui sert maintenant surtout pour les enterrements, autant ne pas le ranger tout de suite surtout s'il est appelé à resservir de suite. Enfin à toute chose malheur est bon, je ne me serai pas lavé les pieds pour rien. Deux enterrements valent bien un bain.

Je me suis aperçu il y a plusieurs semaines que le site du Val de Vôge de l'ex Com Com du Val de Vôge n'est plus actualisé. Jusque maintenant je le consultais pour les annonces Ciné Vôge. Là plus rien depuis quelques temps et en cherchant un peu plus, je vois que ce site n'était plus mis à jour depuis belle lurette à part les pages ciné qui donnait les programmes il y a quelques semaines encore. Idem pour la page Facebook CinéVosges, le vide intergalactique, le regard de Loanna, le discourt d'un  président de la république.

Nib de chez nib.

En désespoir de cause je m'était rabattu sur la page ciné de La Vôge les Bains. Pas de chance, il n'y a rien au programme pour 2018.

Plus embêtant encore Sitlor, le site de l'Office de Tourisme de Lorraine affiche page blanche également. Sans doute la nouvelle mode dans nos campagnes, le deuil façon japonaise.

Sans être un aficionado des salles de cinéma, il est inquiétant que l'information concernant notre petite région ne soit plus actualisée. D'autant plus inquiétant qu'il est fort possible que d'autres sites que je ne consulte pas, concernant d'autres sujets d’actualités soient aussi en déshérence.

Les publications sur Internet sont les seuls moyens qui permettent à une personne, une asso, une entreprise, une commune de se faire connaître sans être bloquée par le manque de moyens financiers. Mais il n'est pas admissible qu'une mairie, ici la Vôge les Bains, une structure telle que Sitlor ou bien la Com d'Agglo d’Épinal décide de ne pas payer quelques heures un salarié pour publier ces informations.

C'est d'autant moins admissible que dans la rubrique "Chronique d'une Mort Annoncée", moins de publicité pour un événement ou même plus du tout, veux dire moins de spectateurs et  le doigt mis dans l'engrenage de la spirale infernale.

Un beau jour nos bons mait' vont nous annoncer bien patelins, bien mode opératoire : "-Nous creusons votre tombe pour préparer votre avenir." qu'il n'y a pas assez de spectateurs à la salle de projection Marie Benoist de Bains les Bains et qu'il faut arrêter les séances.

A propos de fermeture d'ailleurs, qu'en est il donc de celle annoncée du collège Julie Victoire Daubié de Bains les Bains ? Il pèse là-dessus une telle chape de silence qu'il se pourrait bien que la fermeture annoncée par les syndicats il y a deux ans soit décidée depuis longtemps.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Y
J’avais déjà eu l’occasion de réclamer à plusieurs reprises les compte rendus du conseil communautaire. Ceux-ci avaient été mis en ligne puis de nouveau plus rien. Que peut-on espérer de l’intercommunalité qui éloigne de plus en plus le citoyen de la vie publique locale ?
Répondre
L
Maintenant le site est n'est plus mis à jour pour toutes les rubriques
J
Après votre séjour dans les tranchées du front du Moulin des Voivres et le sabordage de la bibliothèque, votre "verve manuscrite" revient, c’est plutôt bon signe !

Malheureusement, dans ce nouveau monde où les « premiers de cordée font porter leur sac à dos aux autres », des états d'âme vosgiens, tout le monde justement s'en fout.

Silence également dans les rangs et pas de questions qui fâchent dans les vœux présidentiels à la Presse où, pourtant, de vieilles pratiques telles que le ON et le OFF resurgissent !

Belles étrennes aussi, "auto-attribuées" mais évidemment justifiées par un jeune, beau et hypocrite Porte-parole du Gouvernement pour, maintenant de célèbres ministres, et les plus riches de notre Nation par cette superbe manip ISF/ISI,

Bref, tout va bien. Enfin, il faudrait demander aux quelque 235 salariés de Tupperware/France bientôt licenciés sèchement et à quelques autres des entreprises en difficulté.

Nos gouvernants « assument » tout. C’est le mot chic et choc qui, finalement, ne veut rien dire et coupe court à toute velléité de contestation. Je me demande pourtant quelle crédibilité accorder à ces représentants du Peuple, pourris gâtés, qui utilisent notre argent sans que personne (ou presque) ne s'en offusque ?
Même les plus hautes juridictions trouvent normal qu'une seule catégorie de citoyens soit véritablement impactée par des élucubrations fiscales injustes. On voudrait gommer (et la "Com" a parfaitement fonctionné - après élection - dans ce domaine) la réalité que ces « fainéants » de retraités « nantis » ont, eux aussi, travaillé et que beaucoup ont trimé pour se constituer un petit patrimoine immobilier justement, genre modeste maison.

Il faut dire qu'à ce niveau là, nos "brillants" dirigeants se tiennent tous, plus ou moins, par la barbichette. Commencer par gommer réellement leurs privilèges existants et encore exorbitants, constituerait une source importante d’économies, leur servirait d’exemplarité et deviendrait alors un véritable gage de crédibilité.
Répondre
B
Changement de préfet, changement de sous préfet, changement de méthodes, changement sera le grand mot de l'année 2018, alors Bernard, ne soyez pas étonné qu'au niveau local, il y ait également des changements, c'est de mode en y associant le nom commun projet, très à la mode.
Répondre
L
Alors tous à vos pelles.