Les ruraux se fâchent

par LES VOIVRES 88240  -  1 Novembre 2017, 05:15  -  #Municipalité

Les maires ruraux se sentent oubliés et maltraités, le président de l'association des maires ruraux des Vosges et vice-président national l'a dit haut et fort récemment au président de la République. Deux sujets prédominent : la baisse différenciée des dotations et le transfert obligatoire de la compétence eau et assainissement aux intercommunalités.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
J
La lutte de Monsieur le Maire de Les Voivres et de ses collègues est fort méritoire mais ressemble fort à un combat que gagnerait Goliath contre David ou le pot de fer contre le pot de terre.
Le semblant de concertation mis en scène par Macron ou son Premier Ministre est pipé car tout est déjà décidé par l’exécutif puis "entériné" par le législatif - aux ordres de Ferrand qui a repris du poil de la bête depuis qu'il est lavé de tout soupçon -, des députés godillots qui n'existent que par le vainqueur de la présidentielle à qui ils doivent tout.
Le Pen plombée par son débat du second tour et son divorce d'avec son bras droit, Mélanchon rêvant encore, contre toute évidence, d'avoir été 2ème au 1er tour et totalement démoralisé par son rôle de rassembleur impuissant de la Gauche qui s'évanouit, un Parti socialiste empêtré dans la vente de son siège, le licenciement de ses employés et une hypothétique refondation, notre "Président des riches" a un boulevard devant lui pour appliquer ses réformes. Tout le mal que je lui souhaite, c'est qu'il réussisse pour la France et pas seulement pour le 1/4 des électeurs, dont beaucoup par défaut, qui ont voté, pour lui. Dans le cas contraire et compte tenu des efforts demandés aux mal-aimés (toutes catégories confondues) de nos têtes pensantes, la déception serait terrible.
Que dire aussi de la prestation d'un Ministre des Finances comme Le Maire, "titillé" par une Lapix assez en forme ce soir là, au JT de France 2, obligé d'avaler son chapeau sur sa position concernant la CSG et quelques autres sujets ? Gêné aux entournures, ce gérant de nos finances, apparemment en "bon père de famille" (?), n'en paraissait que plus pitoyable ! Les « branquignols » de LR (selon Philippe lui-même dans un entretien avec Anne Sinclair) ont dû en rire... jaune, peut-être.
Répondre