Assemblée Générale des Maires Ruraux des Vosges à Mirecourt

par LES VOIVRES 88240  -  29 Octobre 2017, 05:04

Evelyne a partagé ces photos.

Evelyne a partagé ces photos.

Yves SEJOURNE Maire de MIRECOURT

Yves SEJOURNE Maire de MIRECOURT

Avec Michel Fournier.
Avec Michel Fournier.

Avec Michel Fournier.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 29/10/2017 11:38

Vu le MP. Personnellement je considère que lorsqu'on peut lire tel ou tel article sur Internet, qu'il s'agit de quelque chose de public et qu'il suffit d'en citer la source.
Le Président de l’AMRV, Michel Fournier, a raison de se battre au risque que Macron lui fasse répondre qu’il « n’est pas le Père Noël parce que les maires vosgiens ne sont pas des enfants ». Sa formule éculée – du vieux Monde – et maintes fois rabâchée fait tache et d’aucuns le soupçonnent, pas forcément à tort, d’être pourtant le Père Noël des riches.
En tout cas, il me semble que le Gouvernement navigue parfois à vue quoique certains en disent, fait cependant des promesses mais qu’il repousse souvent aux calendes grecques, use d’artifices pour nous embobiner (cf. CSG dès janvier 2018 mais suppression de la taxe d’habitation étalée sur 3 ans ; petite augmentation des retraites en octobre 2018 mais prochaine repoussée à janvier 2019, par exemple). Pendant ce temps-là, les parlementaires se concoctent une diminution de CSG justement en combinant une astuce de façon à ce que « rien ne les empêchera, en pratique, de s'octroyer des frais illimités, non soumis à CSG ».
Bref, un climat d’injustice sociale, un sentiment de déjà vu dans « le vieux Monde » et pas grand-chose de mieux dans le nouveau.
En résumé, un Président peu enclin à la concertation, ne souffrant pas la contradiction et qu’on ne vienne pas me glorifier (comme certains médias) son goût pour la confrontation quand, entouré de ses gorilles et en manches relevées, il déambule dans les "quartiers chauds" de Cayenne ou d’ailleurs. Trop facile ! Le courage, ce sont « ceux qui ne sont rien », ceux et celles qui cherchent un boulot car tous ne sont pas des « fainéants », les « nantis » de retraités dont beaucoup ont trimé pendant une bonne partie de leur vie et qui méritent mieux que de se faire stigmatiser, les petits fonctionnaires toutes catégories confondues si maltraités, les étudiants qui courent après un job pour payer leur loyer, les ouvriers et la pénibilité reconnue du bout des lèvres de leur métier, les familles monoparentales et leurs lot de soucis, les paysans étranglés par leurs charges, les petites ruralités et leurs élus qui mettent tout en œuvre pour survivre, ceux qui se lèvent chaque jour sans avoir tout un staff à leur disposition pour leur mâcher le travail, leur faciliter une vie "royale", telle que celle de nos hauts dirigeants aux privilèges exorbitants, qui finit par nous coûter cher tout en fracturant la cohésion d’un Pays qui en aurait pourtant bien besoin.

jean7288 29/10/2017 09:04

A part les photos, n'y a-t-il pas un article leur correspondant?