Quand Gruey les Surances se met au vert

par LES VOIVRES 88240  -  12 Septembre 2017, 05:18  -  #Municipalité

La responsable du projet, Manon Hutin sur le futur site du parc éolien. Photo Vosges Matin

La responsable du projet, Manon Hutin sur le futur site du parc éolien. Photo Vosges Matin

La construction d'un parc éolien à Gruey les Surance qui donnait l’impression de ne plus être d'actualité va prendre un nouveau départ.

Samedi la responsable Manon Hutin accompagnée par la maire Marie-Odile Beurné  a guidé une trentaine de personnes sur le site au sud du village qui devrait accueillir 8 éoliennes. 7 d'entre elles seront implantées sur un terrain communal. La  production annuelle prévue de 39 000 MWh/an, serait capable d’approvisionner en consommation électrique, hors chauffage, presque 10 000 foyers. Pour la commune cette implantation qui devrait rapporter environ 30 000 € par an sera la bienvenue financièrement.

Régulièrement la mise en place de ces gigantesque éoliennes hautes de 100 mètres est contestée par les riverains pour raisons de pollution sonore et visuelle. La société H2air qui a repris le projet a étudié attentivement l'impact écologique qu'elles auront. C'est  pour mieux informer les habitants que cette marche avait été organisée. Il semblerait que cette fois les explications ont rassuré tout le monde.

Pour le moment si la France veut s'émanciper des énergies fossiles, pétrole, charbon, gaz de schiste, elle n'a que deux solutions : le nucléaire ou les énergies renouvelables dont l'éolien.

Le secteur  prend progressivement de l'importance : en 2016, il fournissait 3,9 % de l'électricité du pays. Pourtant cette production est encore bien modeste par rapport à celle de nos voisins. L'éolien couvrait 15,4 % de la consommation électrique allemande en 2015-2016 ; ce taux atteignait 39,7 % au Danemark, 18,8 % en Espagne, 13,6 % au Royaume-Uni, 10,8 % en Suède.

Le potentiel de développement en France est donc énorme si l'on considère la superficie du pays et la longueur de ses côtes.C'est bien un des rares domaines ou les communes rurales sont sûres de ne pas être concurrencées par les grandes agglomérations.
 

Quand Gruey les Surances se met au vert

Une autre initiative, cette fois privée, mais toujours dans le respect de l'écologie, la visite de la fraiseraie à la Massonne de Boubou, installé en maraichage bio, se tenait au même moment à quelques mètres de là. D'ailleurs une partie des marcheurs dont la maire de Gruey les Surances y assistèrent en revenant du site où seront implantées les éoliennes.

Ce qui avait débuté comme une plaisanterie ( rêver de manger des fraises à l'automne en voyant la pousse spectaculaire des plants frigo mis en terre ) se concrétisait pour tous les visiteurs. Des fruits énormes et sucrés les attendaient dans la fraiseraie. Bientôt un seau complet était rempli sans compter ce que chacun dégustait directement. Samedi dernier les arracheurs de pommes de terre au Moulin Gentrey ne pouvaient pas les manger dans le champ.

Boubou était même le premier surpris par cette récolte et le succès de cette journée portes ouverte. Diana Kennedy qui avait participé aux deux chantiers de repiquage était venue cette fois sans Gamin. La corne des sabots usée par sa marche vers Sainte Odile doit repousser avant de pouvoir le ferrer. En attendant il ne doit pas marcher sur la route.

Elle a pu voir les résultats de son travail et cueillait  les fraises à pleines poignées.

Chacun a pu repartir avec les barquettes bien pleines que préparait Evelyne. Elle apporta ensuite des miches dorées, de la crème fraiche, de la confiture ( de fraises bien entendu ), du miel de leurs ruches.

Personne ne se fit prier pour se servir et se tailler de grandes tartines garnies d'une copieuse couche de produits maison.

Depuis l'Olympe*, les dieux devaient avoir jeté un œil bienveillant sur cette petite commune. Alors que samedi matin une pluie glaciale tombait sur la région, l'éclaircie est arrivé juste au bon moment pour permettre aux marcheurs de prendre le départ sans utiliser les parapluies prévus.

Pendant que tout le monde se régalait devant un bon feu avec les fraises à la crème de Boubou et Evelyne de nouveau une averse est arrivée. Mais là ce n'était pas grave, nous avions le ventre plein et les pieds aux chauds.

*Ben oui, faut bien qu'ils servent à quelque chose.

 

Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Quand Gruey les Surances se met au vert
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
B
Un projet d'implantation d'éoliennes a aussi beaucoup d'inconvénients. Je suis tomber sur ce tract qui explique les problèmes de santé que ça peut créer : http://frontnationalvosges.blogspot.fr/2017/08/tract-local-projet-dinstallation.html
Répondre
L
Rien n'est anodin cet hiver la préfecture a bien lancée des avis de pollution aux particules fines dont seraient responsables en partie les chauffage à bois qui est pourtant classé parmi les énergies renouvelables.
J
Bernard, il y a dû avoir un gros coup de vent du côté des éoliennes pour qu'un de vos commentaires s'évanouisse...Das ist wirklich nicht "perfekt".
Répondre
H
Gruey - lès - Surance : pour moi , c'est tout d'abord une partie de ma famille , oncle , tante , cousins et cousine .Beaucoup nous ont quittés , mais c'est toujours avec plaisir que l'on revoit ceux qui sont encore là .

Et puis, avec la fraiseraie de Boubou et Evelyne , nous avons passé un superbe samedi après - midi avec les personnes venues aux "Portes ouvertes ", partagé un goûter comme ceux de notre enfance .

Merci pour ces belles photos du blog et pour ces articles brillamment écrits .
Répondre
J
"En marche" vers les éoliennes ! Méfions-nous de toujours citer l'Allemagne en exemple, tout n'y est pas aussi parfait qu'on s'évertue à le prétendre.
Quelques photos de la seconde initiative m’ont fait penser qu'on se rapproche d'Halloween mais je suis content qu'un beau rêve se soit concrétisé si rapidement et dans une telle bonne ambiance excellemment rapportée par nos blogueurs.
Répondre
B
Certainement que jeudi 14 il y aura moins de cueilleurs car si le temps le permet, il faudra récolter ce qui aura mûrit depuis dimanche, votre serviteur accomplira ce travail. Ainsi, Boubou arrivant en soirée pourra en disposer pour les vendre en Haute Saône vendredi ou sur le marché de la Vôge les Bains.
Répondre
B
Il n'y aura pas de vente de prévue cette année. Nous sommes dans la promotion du produit et le but des Portes Ouvertes était de faire connaitre la fraiseraie.
Les fraises cueillies jeudi (si le temps le permet) ne seront donc pas commercialisées ni à La Vôge les Bains ni en Haute-Saône mais plutôt distribuées à ceux qui n'ont pas pu venir samedi ou dimanche.
L
Avez vous l'autorisation d'en manger tout en cueillant. C'est là quelles sont les meilleures. Des fraise à cette saison, il n'y aura pas beaucoup de concurrence.