Nettoyage d'un verger de pommiers

par LES VOIVRES 88240  -  27 Juin 2017, 04:42  -  #Qu'il est beau mon village

Nettoyage d'un verger de pommiers

Ce verger de pommiers a été planté à la Basse des Orges par André Munier il y a 25 ans.

Dorothée Rätz et Claire Munier ont décidé de prendre en main son entretien : nettoyage des ronces qui envahissent le sol et taille des branches mortes. Elles pensent qu'à l'heure où un grand nombres d'arbres fruitiers ont été abattus dans le cadre de l'aménagement foncier ceux-ci doivent être préservés.

De fait ils sont encore en pleine jeunesse et bien soignés, peuvent porter pendant des dizaines d'années.
Ce ne sera malheureusement pas le cas cet automne. Le gel a détruit tous les espoirs de récolte mais ce n'est pas une raison pour laisser ces arbres à l'abandon et qui sait, risquer qu'ils soient eux aussi arrachés à partir du moment où ils serait jugés improductifs.

Elles ont donc pour mener à bien ce sauvetage pris gants, sécateurs et scies pour arracher les ronces coriaces et procéder à une première taille.

Elle vont aussi ôter les bâches plastique qui couvraient le sol. Elles sont maintenant en lambeaux et ne servent plus à rien.

Dorothée pense qu'elles nuisent même aux racines des arbres en empêchant les micro-organismes du sol de remplir leur rôle. Elle même a suivi en Suisse un stage en arboriculture. Elle sait donc que faire pour maintenir ce verger en  pleine vigueur.

 

 

Nettoyage d'un verger de pommiersNettoyage d'un verger de pommiers

 

 

Les fleurs de pomiers

Recueil : Le Parnasse contemporain, III (1876).

Les champs sont comme des damiers
Teintés partout du blé qui lève.
Avril a mis sur les pommiers
Sa broderie exquise et brève.

Avant que les soleils brutaux
Aient fait jaunir l'herbe et la branche,
C'est la gloire de nos coteaux
D'avoir cette couronne blanche.

Malgré les feuillages légers,
Les jardins sont tout nus encore,
Mais les fleurs couvrent les vergers
Qui rayonnent comme une aurore.

La campagne gaie est vraiment
Belle et divinement coiffée ;
Les pommiers ont un air charmant
Avec leur tête ébouriffée.

Une étoile blanche est leur fleur
Qu'Avril peut brûler d'une haleine.
Le Chinois en peint la pâleur
Sur les tasses de porcelaine.

Elle n'a pas d'odeur ; elle est
Délicate, charnue et grasse ;
Blanche et mate comme le lait,
Aussi légère que la grâce.

Elle semble s'enorgueillir
Du fragile trésor du germe.
Il faut la voir sans la cueillir
A cause du fruit qu'elle enferme.

Cependant sur le front aimé
Qui s'éclaire de l'embellie,
Pas une seule fleur de mai
N'est, à vrai dire, aussi jolie.

J'ai là, tout au fond de mon cœur
Un souvenir de matinée :
Des fleurs prises d'un doigt moqueur...
Mais je ne sais plus quelle année !

 
Albert Mérat

 

 

Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Nettoyage d'un verger de pommiers
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

jean7288 27/06/2017 10:50

Puisque je viens de parler de jazz et que nous observons « cette course hors norme The Bridge » qu'est le défi de 4 voiliers géants face au "Queen Mary II", « marquant le centenaire de l'arrivée des soldats US en Europe », souvenons-nous que :
« Le 26 juin 1917, le premier convoi de 12 000 soldats US arrive à Saint-Nazaire pour soutenir la France dans la Première Guerre mondiale. Près de 200 000... suivront et beaucoup plus à Brest .Les "Sammies" seront en tout deux millions à traverser l'Atlantique. Apportant des locomotives, des usines frigo, des avions... et le jazz ! » (O-F 26-06-2017)

http://www.levif.be/actualite/international/26-juin-1917-le-debarquement-oublie/article-normal-684045.html

https://www.thebridge2017.com/fr/actualites/30/images-debarquement-americains-a-saint-nazaire-1917

LES VOIVRES 88240 27/06/2017 17:56

Si, mais ce n'est pas une raison pour la précipiter.

jean7288 27/06/2017 12:55

C'est tout à fait exact... mais n'avons-nous pas tous rendez-vous avec la mort ?

LES VOIVRES 88240 27/06/2017 11:25

Il y a eu cependant un grand nombre de volontaire américains qui se sont engagés avant cette date souvent dans la légion, dont le poète Alan Seeger, engagé le 24 aout 1914 tué dans la Somme le 4 juillet 1916 qui a écrit ce poème sur cette guerre :
J'ai un Rendez-Vous avec la Mort...

J'ai un rendez-vous avec la Mort
Sur quelque barricade âprement disputée,
Quand le printemps revient avec son ombre frémissante
Et quand l'air est rempli des fleurs du pommier.

J'ai un rendez-vous avec la Mort
Quand le printemps ramène les beaux jours bleus.
Il se peut qu'elle prenne ma main
Et me conduise dans son pays ténébreux
Et ferme mes yeux et éteigne mon souffle.
Il se peut qu'elle passe encore sans m'atteindre.

J'ai un rendez-vous avec la Mort
Sur quelque pente d'une colline battue par les balles
Quand le printemps reparaît cette année
Et qu'apparaissent les premières fleurs des prairies.

Dieu sait qu'il vaudrait mieux être au profond
Des oreillers de soie et de duvet parfumé
Où l'Amour palpite dans le plus délicieux sommeil,
Pouls contre pouls et souffle contre souffle,
Où les réveils apaisés sont doux.

Mais j'ai un rendez-vous avec la Mort
A minuit, dans quelque ville en flammes,
Quand le printemps d'un pas léger revient vers le nord cette année
Et je suis fidèle à ma parole:
Je ne manquerai pas à ce rendez-vous-là.

Rendez vous

jean7288 27/06/2017 07:56

Bientôt un "Festival de Jazz sous les pommiers" aux Voivres, comme à Coutances (Manche) et pourquoi pas un "Calva vosgien" ?-

LES VOIVRES 88240 27/06/2017 09:04

Dans la région le calva non teinté par le vieillissement en futs était appelés "pomme". C'était l’alcool tout venant qui servait les jours ordinaires aussi bien que pour dégivrer les vitres de la voiture.