L'Irlande : why not ?

par LES VOIVRES 88240  -  30 Novembre 2016, 04:29  -  #Bibliothèque

L'Irlande :  why not ?

En 2004 Sophie partait 7 mois en Irlande dans le cadre du service volontaire européen. A l'occasion des Rencontres avec l'Irlande, elle a proposé de partager son expérience à la médiathèque du Val de Vôge.

Les Irlandais sont très attachés à la préservation de leur patrimoine historique, culturel et naturel. Le climat est océanique avec des hivers doux, il est rare qu'il neige à Dublin. Cela arrive une fois tous les 10 ans. Le pays est encore essentiellement rural : élevage ovin, porcin, culture de la pomme de terre, de blé et d'orge ( whisky et Guinness obligent ).

L'industrie pharmaceutique et électronique est importante, beaucoup d'entreprises sont attirées par le faible taux d'imposition. Le tourisme est aussi une des principales sources de revenus.

Les tensions entre Anglais et Irlandais demeurent très fortes. Ceux-ci ont encore tous en mémoire la lutte qu'ils ont menés pour leur émancipation et les événements tragiques qui ont marqué la domination anglaise. Au milieu du 19 ème suite à l'épidémie de mildiou qui ruina pendant 3 ans la culture de la pomme de terre, principale nourriture des irlandais et à la politique des anglais continuant d'exporter les rares céréales du pays, 1 million de personnes, une sur 8, moururent de faim.

Ces souvenirs s'accompagnent d'une grande fierté patriotique et d'un attachement au passé. Dublin est une ville avec de beaux monuments historiques qui ont été rénovés où même reconstruits. Beaucoup de lieux culturels sont totalement gratuits : bibliothèques, musées ce qui lui a permis de les visiter. Le volontariat ne paie que les frais généraux et deux aller et retour en avion. Il faut donc surveiller son budget car la vie est assez chère, surtout la nourriture.

Les médecins, si on fait appel à un privé demandent 60 € non remboursés. Il n'y a pas non plus de salaire minimum.

Avant de partir le volontaire fait déjà dans son pays un stage de réflexion d'une semaine et attend qu'on lui propose une place. Il fera un deuxième stage à mi-parcours pour faire le point et un dernier en revenant qui lui permettra de se recentrer. Sophie n'a pu participer à celui-ci et pour compenser, elle a décidé d'écrire un livre.

Elle a accepté de partir en Irlande où elle a exercé principalement dans un centre d'hébergement de nuit pour jeunes SDF drogués. Après quelques essais pour trouver sa place, elle a travaillé surtout en cuisine où elle a eu beaucoup de succès.

Elle fut aussi employé à temps partiel dans une prison à la garde des enfants  de visiteurs mais demanda assez rapidement de revenir à temps complet au foyer d'hébergement, ne supportant pas l'univers carcéral.

Sophie a beaucoup aimé l'Irlande et Dublin où elle habitait et travaillait, l'aspect presque campagnard de la plupart des rues, plantées d'arbres et bordées de jardins, ses grands parcs publics et les musiciens qui donnent un concert un peu partout. Elle a adoré les irlandais, leur chaleur, leur hospitalité et leur générosité.

Logeant avec d'autres volontaires et en rencontrant régulièrement, elle pouvait partager  les problèmes  ce qui lui a permis de les relativiser. Ce fut pour elle une expérience très enrichissante.

Les séjours courts durent de 1 à 3 mois, les longs de 4 à 18 mois. Pour tous renseignements, il faut s'adresser à la Fédération des Oeuvres Laïques.

 

 

L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
L'Irlande :  why not ?
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :