Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES VOIVRES 88240

Quand le Val de Vôge a décidé qu'il ne voulait pas mourir

Petite histoire de Les Voivres

Petite histoire de Les Voivres

Comme nous l'indiquions il y a quelques jours, à l'occasion du "Bicentenaire de Les Voivres" Eddie Bazin tenait le rôle du simple d'esprit ayant vandalisé l'église. Un lustre et des statues furent alors cassés.

Le soir de la première représentation Eddie est donc rentré sur scène en titubant, oscillant comme un pendule et armé d'une grande perche. Il a alors frappé de toutes ses forces le lustre suspendu. Il était tellement pris par son jeu qu'il fut longtemps avant de reprendre ses esprits.

En ce qui concerne notre vandale, si auparavant il n'avait pas toujours les idées très claires, il fut encore plus dérangé par la suite.

Ses deux frères firent alors construire, attenant à leur ferme, une dépendance où il logèrent le "Monmon" sans doute Edmond, et où ils l'enfermaient quand il était en crise.

Petite histoire de Les Voivres

Sur la carte postale on voit nettement le lustre détruit. Sur la gauche il y a un Saint Joseph portant l'Enfant Jésus. Celui ci a eu la tête brisée au niveau du cou. Or la tête de la statue posée devant l'autel est encore attachée à la partie supérieure du buste. Ce n'est donc pas celle de l'Enfant Jésus. D'ailleurs elle ne ressemble pas à l'iconographie classique. Elle fait plutôt penser à une tête d'angelot. La statue est en plâtre. La tête décapitée a très certainement éclatée en menus morceaux qui auraient été peu visibles sur le cliché. On a donc mis à la place une tête entière. Y a t'il eu une autre statue brisée ce jour ou pour les besoins de la prise a t'on récupéré celle ci dans un débarras ? Si plusieurs statues ont été vandalisée pourquoi seul le Saint Joseph aurait il été précieusement mis à l'abri dans le grenier des Bastien ? Ce qui semble sûr c'est que l'on a procédé à un montage pour les besoins de la photo. De même les croix dressées en désordre à droite de l'autel ont manifestement été placées là pour donner l'impression qu'elles avaient servies à frapper les statues et le lustre.

On peut supposer que le "Monmon" arrêté par les villageois n'a pas eu l'occasion de les remettre là lui-même. C'est un désordre volontaire.

A t'on voulu grossir la gravité de son geste ? Ce n'est pas impossible. Il y avaient parmi ceux qui l'ont enivré au point de le rendre fou et qui lui auraient suggéré cet acte, des membres de familles influentes à Les Voivres. D'un côté, on grossit l'affaire pour charger le malheureux, de l'autre on l'étouffe pour éviter un procès qui aurait certainement dévoilé des faits très embarrassant pour les notables.

Il se fit donc un règlement à l'amiable. Les frères payèrent tous les dégâts et s'engagèrent à surveiller le "Monmon".

Petite histoire de Les Voivres
Petite histoire de Les Voivres

Depuis le Saint Joseph est sur le grenier de l'ancienne ferme des Bastien qui n'avaient pas écouté les ordres de l'abbé Plumerel, curé de Les Voivres, leurs demandant de la casser en petits morceaux et de l'enterrer. C'était manifestement une famille très croyante.

Le partage du scénario sur le bicentenaire par Noël Jean méritait bien de tenter l'escalade de l'escalier meunier de guingois qui mène là.

Dans le dossier à la décharge du Monmon, il faut noter que si ses frères l'enfermaient chez lui quand il était en crise, la fenêtre de la pièce au rez de chaussée est une grande baie. Mais il n'y a jamais eu la moindre grille posée pour éviter qu'il ne la brise dans un de ses accès de folie furieuse qu'on a voulu lui prêter.

De plus à la mort de ses frères, il a été hébergé par une famille de la Grande Fosse chez qui il n'a causé aucun problème.

Ce serait donc la version de mes grands parents la plus certaine. C'est la boisson que des villageois irresponsables ont fait avaler à cet homme et peut être leurs suggestions qui ont provoqué ce vandalisme.

Ce serait donc eux qui ont provoqué cette crise de folie.

* Ces événements ce sont déroulés sous le mandat du maire Mr Grandgury Nicolas maire de 1908 à 1912. Les rumeurs parlant de son implication dans cette affaire ont elles empêché sa réélection ? Quoiqu'il en soit son mandat a été le deuxième plus court de tous les maires de Les Voivres.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Va pour un montage ! Ce n'est pas la première fois que la perfidie de l'Homme ce serait déjà exercée. Aujourd'hui, c'est encore plus facile avec tout l'arsenal informatique...<br /> Est-ce à dire aussi que Bernard aurait escaladé ce grenier des Bastien pour accéder à ce Saint-Joseph, en assez bon état me semble-t-il, qui s'y trouverait encore ?
Répondre
L
Comme ils ont remboursé les dégâts, je pense qu'ils leurs appartenait. Il fait parti de la maison. D'ailleurs cette partie du grenier on l'appelle 'Au Saint Joseph"
N
On doit donc vous décerner un 'Piolet d'or" pour cette performance qui incite néanmoins à se poser la question : que fait ce Saint-Joseph symbolisant - qu'on le veuille ou non - un moment de l'Histoire du village, perdu dans ce grenier ?
L
Yo, je l'ai fait, à quatre pattes mais je l'ai fait. J'ai pensé au'il fallait absolument partagé cette photo après votre partage du scénario.