trois blessés dans une collision entre deux voitures à La Chapelle-aux-Bois

par LES VOIVRES 88240  -  7 Août 2016, 10:16

Deux véhicules sont entrés en collision non loin de la Ferme Aventure ce matin près du lieu-dit Hardémont. Ph.J.H.

Deux véhicules sont entrés en collision non loin de la Ferme Aventure ce matin près du lieu-dit Hardémont. Ph.J.H.

Vosges Matin

Un accident de la circulation s’est produit ce matin vers 10 h, à Hardémont sur la commune de La Chapelle-aux-Bois. Deux voitures de marque Citroën, un Picasso avec à son bord une famille de Montbéliard de quatre personnes dont un bébé et une Xsara appartenant à une personne du village sont entrées en collision. Le Picasso se rendait au parc de loisir de La Ferme aventure, en direction d’Hardémont, quand la Xsara, venant du lieu-dit La Fléchère est venue le percuter. A bord de cette dernière, trois personnes dont deux femmes et un homme. La collision, sans grande gravité qui a impliqué au total 7 personnes, a fait trois blessés légers et un bébé, qui devra voir un médecin dans la journée pour contrôle. Les pompiers de Xertigny, Remiremont, Plombières et Bains-les-Bains, soit une quinzaine d’hommes au total, étaient sur les lieux sous la responsabilité du chef de groupe, le lieutenant Grandclaudon de Xertigny. Accompagnés du SAMU 88 et de la gendarmerie de Xertigny. Le maire de la Chapelle-aux-Bois Benoît Aubry était également sur place.

S.L.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
Je me dis - bêtement, certes - que du temps où on livrait (comme mon père en charrette) les kémottes à la féculerie de Hardémont, il y avait moins d'accidents...
https://photos.google.com/photo/AF1QipP1fAgV6JSYkRBJMyzrH-XgD6acUQmjgfC0MTcW
(extrait de la Chanson des cerises N° 3, 3e année)
https://photos.google.com/photo/AF1QipOEvwfws_90EQOIHqF-t2RrfMvGNtzjyKObco7w
(cette photo, probablement prise à Bains-les-Bains, aurait pu tout aussi bien - hormis l’environnement - être située à Hardémont à l’issue d'une livraison de patates à la féculerie)
Répondre
L
Effectivement, c'était des mobylettes surgonflées qui se conduisaient pour faire bien la tête dans le guidon. A l'époque les fourragères n'étaient pas pourvues de tous les feux réglementaires. C'était un parent ou un voisin de celui dont je paralais qui avait été accidenté.
N
En fait, mon père a connu aussi, à l'extrême fin des années 60 je crois, un drame avec un conducteur de mobylette ou de moto, habitant Thunimont, qui est venu percuter l'arrière de la charrette chargée de foin (ou de céréales) au début de la "descente" de la côte des Voivres, me semble-t’il. Il n'y a pas eu mort d'homme mais, faute d'entente à l'amiable, l'accident a coûté cher financièrement et a constitué, en quelque sorte, le début de la liquidation du faible patrimoine que mes parents avaient péniblement réussi à se constituer.
L
Et pourtant. Un cultivateur de la Grande Fosse, qui livrait ses pommes de terre chez Pierre Beaudoin a connu un drame. A la Forge de Thunimont des camarades de classe montaient en marche sur la remorque. Un est tombé et s'est blessé très gravement.
E
Un dimanche qui commence mal :-(
Répondre