Ils ont dit non

par LES VOIVRES 88240  -  18 Juillet 2016, 06:08  -  #Artistes

Diana Kennedy à la carrière derrière l'Abridici avec son âne Gamin. Photo Claire Munier

Diana Kennedy à la carrière derrière l'Abridici avec son âne Gamin. Photo Claire Munier

Je viens juste revenir d'un merveilleux séjour aux Yourtes dans la forêt magique des Voivres avec Claire Munier et une amie où on vous prépare le stage ..
Des merveilleux moments profonds et précieux, loin de tout. Et voici que j'apprends que l'horreur a encore frappé..

Diana Kennedy

Alain Bolmont, cofondateur de CTPS

Alain Bolmont, cofondateur de CTPS

Alain Bolmont C'est terrifiant cette ambiance glauque au gout amer dans la bouche comme une sensation de sang épais se mélangeant à la salive comme une impression de silence qui précède une déclaration de guerre importante... Nous nous habituons à vivre avec la violence en notre pays. Je n'aime pas ce moment de notre histoire.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
D
Et au moment que j'écris ça, deux autres événements ont déjà pris la relève de Nice. Würzbourg et Munich.
Répondre
N
C'est exactement (le début des agressions en Allemagne) ce que je prédisais en "skipant" avec ma fille qui habite dans une petite ville du Bade-Wurtemberg, pas plus tard que dimanche dernier
L
Oui, çà se multiplie
N
Il dit non, lui aussi : « Nos forces continuent à frapper, elles l'ont fait avant-hier, elles l'ont fait encore cette nuit pour contribuer dans la coalition à éradiquer définitivement ce cancer de Daech», a détaillé le Ministre de la Défense. « Nous poursuivons l'action à l'extérieur contre Daech, là où est le creuset de Daech, en Irak et en Syrie »,
Cancer oui, éradiquer définitivement, je crois que Le Drian, Ministre de la Défense mais aussi Président de la Région Bretagne (tiens, cumul des mandats), qui fait de la résistance à l'Hôtel de Brienne, prend ses désirs (et les nôtres, évidemment) pour des réalités. Si l'objectif est clair, il n'est pas près d'être atteint !
Répondre
N
« Je n'aime pas ce moment de notre histoire.» : moi non plus.
Répondre