Compte rendu de la Transition d'ici en Fête

par LES VOIVRES 88240  -  1 Août 2016, 04:43  -  #Transition d'ici

 la Transition d'ici en Fête

la Transition d'ici en Fête

Jeudi soir Annick avait réuni les membres de la Transition d'ici pour faire le bilan de la journée la Transition d'ici en Fête.

Plusieurs arthérapeutes avaient ouvert un atelier. Le public était au rendez-vous. Gerlinde estimait que 40 à 50 personnes s'étaient inscrites pour ces activités.

Il y a donc une demande dont il faudra tenir compte pour établir le programme de l'an prochain.

Les autres exposants étaient également très satisfaits de leur journée, séduits par l'ambiance conviviale, les contacts qu'ils noués et les échanges entre eux et les visiteurs.

Pour tous cela fut un moment de détente.

Enfin pas vraiment pour tout le monde. Annick s'était beaucoup dépensée pour préparer cette manifestation et durant toute cette journée. Elle voulait que tout soit parfait et n'a pas ménagé ses efforts.

Si visiblement elle était très fatiguée le dimanche soir, elle semble requinquée par les bons retours entendus. Elle envisagerait même de refaire l'expérience l'an prochain sur deux jours.

Affaire à suivre. comme le Marché de Noël, la Fête de l'Eté ( c'est le 6 août à 20 h, n'oubliez pas), la soirée choucroute à l'occasion de la Fête Patronale ou le Pique-Nique de Génération Mouvement, cette Fête de la Transition d'ici va devenir une institution.

Pour cette raison il est décidé de choisir pour l'an prochain un nom que tout le monde aura bien en tête et qui pourra être imprimé sur des banderoles réutilisables.

Le programme pour les bacs d'Incroyables Comestibles fut ensuite abordé. Gerlinde aimerait en mettre plusieurs autres en place réservés aux fleurs. Il faudrait peut-être aussi choisir des variétés rustiques plus résistantes à la sécheresse, revoir la conception des bacs et la façon d'arroser.

Jean-Luc indique la possibilité de tremper des mèches dans un réservoir pour amener régulièrement l'eau par capillarité.

C'est toujours l'éternel problème des associations très actives : le manque de bons bras. Il en faudrait plus pour tenir les divers comptoirs lors de Transition d'ici en Fête, pour préparer le local de la Gratiféria et pour gérer et multiplier ces fameux bacs Incroyables Comestibles.

Un appel à toutes les bonnes volontés est lancé.

C'est le moment que choisi Annick pour demander quel intérêts peuvent présenter ces bacs dans un village où la plupart des habitants ont peu ou prou un jardin ?

Ce n'est pas les deux pieds de tomates, de haricots ou de tournesol qui nourriront toute la population. Mais ces bacs sont déjà une vitrine de la Transition d'ici :

"-Nous sommes là pour vous parler de convivialité, d'échanges et de partages. Nous sommes là pour réfléchir et mener des actions avec vous qui permettront d'être plus citoyens et plus respectueux de la nature. Nous sommes là pour vous inviter à nous rejoindre et à travailler ensemble afin que notre commune soit encore plus belle et plus accueillante."

Bien sûr, les capucines que les enfants ont repiquées dans ce bac, pendant les NAP sont un peu fripées, bien sûr les deux pieds de salades ont monté en graine. Mais ils sont là. Ceux qui passent en voiture ne s'arrêtent pas forcément. Mais on voit ce qui a été fait par la Transition d'ici. On sait que quelqu'un a apporté sa goutte d'eau pour amener le changement.

Vous mêmes êtes vous prêts à changer, à relevez vos manches pour Incroyables Comestibles ou laisserez à d'autres le soin de le faire ?

Compte rendu de la Transition d'ici en Fête
Compte rendu de la Transition d'ici en FêteCompte rendu de la Transition d'ici en Fête
Compte rendu de la Transition d'ici en FêteCompte rendu de la Transition d'ici en Fête
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :