Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES VOIVRES 88240

Quand le Val de Vôge a décidé qu'il ne voulait pas mourir

Je cherche partenariats

 Je cherche partenariats

Jérome Manel

Bonjour, je cherche partenariats avec hôtels, campings, gîtes, chambres d'hôtes, résidences pour proposer mes prestations de massage* bien-être pendant la saison d'été.
Donnez une dimension nouvelle à vos clients !!!!
Renseignements au 06/67/75/58/41 ou par MP
Jérôme
Merci de partager..
* Massage non-thérapeutiques et non-érotiques

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
La fleur au pied, c'est toujours mieux que « la fleur au fusil ».
Répondre
L
Nos grands États Major ont du largement contribué à répandre cette image avec l'obus allemand qui n'éclate pas, la baïonnette qui supplante la mitrailleuse. On se dit qu'ils étaient crédules en 14 mais nous avec le nuage de Tchernobyl qui s’arrête à Kehl c'était pire.
N
► « S’il est une vérité qui, pendant des dizaines d’années après la Grande Guerre, ne fut pas discutée, c’est celle du départ des futurs combattants français "la fleur au fusil". Fut-ce une réalité ou une légende forgée dans les années suivantes et plus tard ? Comme à peu près toujours en histoire, les réponses ne peuvent être formulées par oui ou par non […] "Vrai et faux dans la Grande Guerre" par Jean-Jacques Becker..<br /> <br /> ► Origine (glanée sur le Net)<br /> La date d'apparition de cette expression (la fleur au fusil) ne semble pas connue avec certitude.<br /> Mais elle sert de titre à un ouvrage de Jean Galtier-Boissière paru en 1928, initialement publié en 1917 dans une version censurée sous le titre "en rase campagne 1914".<br /> Cet ouvrage parle de la première guerre mondiale et y décrit entre autres ces soldats qui, en 1914, partaient à la guerre avec insouciance vers ce qu'on leur avait présenté comme une promenade de santé, en étant persuadés que la chose serait de très courte durée et sans risques.<br /> Il y écrit en effet : « Dans leur riante insouciance, la plupart de mes camarades n’avaient jamais réfléchi aux horreurs de la guerre. Ils ne voyaient la bataille qu’à travers des chromos patriotiques. […] Persuadés de l’écrasante supériorité de notre artillerie et de notre aviation, nous nous représentions naïvement la campagne comme une promenade militaire, une succession rapide de victoires faciles et éclatantes. »<br /> On imagine bien alors ces militaires, portant le fusil en bandoulière, cueillir une fleur sur le bord de la route et en planter la tige dans le canon de cette arme qui ne servirait probablement pas.<br /> L'insouciance de ces soldats, marchant la fleur au fusil suffit à expliquer le sens initial de l'expression.<br /> Par extension, en oubliant le côté insouciant et en mettant l'accent sur l'enthousiasme et le courage qu'il faut pour partir aussi volontairement dans un conflit, la locution a également pris le deuxième sens plus commun aujourd'hui.<br /> <br /> ► J'indique (mais il y en a une foultitude d'autres) quelques liens, Presse, forum, base images, qui peuvent apporter quelque contribution à votre question.<br /> - http://www.france24.com/fr/20140730-grande-guerre-poilus-vraiment-partis-fleur-fusil-mobilisation-generale-centenaire-1914-france<br /> - http://www.cinema-et-histoire.fr/aout-1914-le-depart-la-fleur-au-fusil-un-mythe/<br /> - http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/photos-14-18/liste_sujet-1.htm<br /> - http://www.imagesde14-18.eu/wp_xilopix_js/?filters[categories]=Propagande%20institutionnelle#/wp_xilopix_j<br /> <br /> ►► Pour Joe Dassin, l'aventure se termine mieux que pour un grand nombre de nos "Poilus" puisque : « Puis un jour il y a la femme Qu’on attendait ».
E
ou "la fleur aux dents" chantait Joe Dassin
L
Étaient elles vrai ces photos de départ à la guerre dans l'enthousiasme général ?
E
Il y a 10 jours, aux yourtes ouvertes,je me suis laissée tenter par un massage Amma réalisé par Jérôme.<br /> Les douleurs aux cervicales et dans l'épaule qui m'accompagnent pratiquement au quotidien maintenant, sont restées à Hêtre Nomade. Je n'ai pas pris soi, par contre, de les déposer dans un sac... *clin doeil à Claire...Désolée les gens de là bas ;-) <br /> Pour dire que je pense avoir trouver le thérapeute dont j'avais besoin. Je ferai régulièrement appel à son savoir-faire. <br /> Quel agréable bien être! <br /> Merci
Répondre
L
Si on ne dit pas du bien de nous qui d'autre le fera ?
E
Tu as une excellente idée, Bernard.<br /> Ce sera très bien de faire connaître Jérôme Manel et ses techniques de massage. <br /> Si d'autres personnes peuvent faire appel à lui pour qu'il soulage leurs douleurs, alors n'hésitons pas.<br /> Je te tiens au courant
L
Il serait peut être possible de faire un petit article sur lui que nous partagerions. Ces techniques sont souvent mal connues en France.
E
Ce serait formidable. Cœur de yourte progresse. Un donateur de plus ce jour. Continuons à nous mobiliser pour que ce projet se réalise. Je le souhaite sincèrement.<br /> Pour en revenir aux massages de Jérôme Manel, je me sens vraiment libérée d'un poids qui devenait très pesant au fil des semaines.
L
Faut lui faire de la pub, on va essayer de l'inviter sous Coeur de Yourte