Braquage de la Poste à Harsault

par LES VOIVRES 88240  -  20 Mai 2016, 08:23  -  #MAIRIE

Andrée Gornet avoue que la secrétaire de mairie a été psychologiquement touchée par ce braquage.

Andrée Gornet avoue que la secrétaire de mairie a été psychologiquement touchée par ce braquage.

Vosges Matin

Déclarer que la commune d’Harsault est un village paisible semble être on ne peut plus logique. Donc, rien ne laissait présager la mésaventure vécue ce jeudi matin par la secrétaire de mairie.

Sur les coups de 7 h 45, l’employée ouvre les portes de la mairie afin d’attaquer sa journée de travail, avec une particularité singulière, propre aux petites communes. En effet, la secrétaire assure également la gestion de l’agence postale aménagée à l’intérieur des locaux municipaux.

C’est dans ce contexte qu’elle va ouvrir le coffre afin d’en extraire la caisse avec laquelle elle compte travailler. Sauf qu’au même moment, elle voit un individu pénétrer dans les locaux. L’homme tient un couteau dans la main, porte des habits sombres ainsi qu’une capuche et a le visage dissimulé par un foulard.

Face à l’employée, il brandit son couteau et lui demande de lui remettre l’argent se trouvant à l’intérieur du coffre-fort. La secrétaire s’exécute. A l’aide d’un sac de voyage, le voleur va ensuite embarquer l’intégralité du butin avant de prendre la fuite.

Même si la somme n’a pas été communiquée, il semblerait que le préjudice s’élève à quelques milliers d’euros.

Désormais, la brigade de recherche d’Epinal et les gendarmes de Xertigny sont en charge de l’enquête et auront la lourde tâche de retrouver l’auteur des faits.

« La secrétaire m’a contactée juste après le braquage. Je ne vous cache que cela vous fait quelque chose d’apprendre une nouvelle pareille. Surtout que j’ai déjà vécu personnellement cette situation », avoue Andrée Gornet, maire d’Harsault, avant d’ajouter que l’agence postale serait fermée pendant quelques jours compte tenu du traumatisme connu par l’employée.

S. de G.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
D
Bon, là, je suis sidérée ! Je lis ça et ne le crois pas.
Répondre
L
C'est pourtant vrai
B
Oui, Jean NOËL, j'étais à Sigolsheim chez Clarisse productrice d'asperges et de fraises, et guide pour le compte du club de Charmois l'Orgueilleux soit 35 personnes qui ont surtout écouté mes commentaires sur la bataille de la poche de Colmar, fin 1944 et début 1945 dont Sigolsheim fut une victime puisque entièrement détruite. Il faut savoir que ce bourg est dominé par un mamelon appelé "Bluttberg" " la montagne du sang" suite au retranchement à son sommet des fantassins allemands qui se sont défendus héroïquement en ce lieu. Sur ce sommet reposent 1589 corps de soldats Français dont la moitié sont d'origine maghrébine. Ce qui se nomme aujourd'hui " La nécropole de Sigolsheim" un lieu de recueillement.
Répondre
B
Ce n'est pas: moi président, mais: moi résidant à Harsault, or je ne peux pas être accusé j'ai un bon alibi, ce jeudi j'étais à Sigolsheim , de l'autre côté de la ligne bleue des Vosges!!!
Répondre
N
Quelques "appros" du côté de Kaysersberg-Vignoble ?
N
« rien ne laissait présager la mésaventure » : on croit toujours que cela n'arrive qu'aux autres. Et puis, pas facile d'assurer la sécurité dans ce type de locaux où les employés ont plusieurs casquettes et ne sont pas forcément formés à ce genre de méfait..
Répondre