Michel Fournier monte à l’Elysée pour taper du poing sur la table

par LES VOIVRES 88240  -  1 Mars 2016, 05:36  -  #MAIRIE

Michel Fournier, maire de Les Voivres. (crédits photo mairie Les Voivres)

Michel Fournier, maire de Les Voivres. (crédits photo mairie Les Voivres)

Le maire de Les Voivres, Michel Fournier ne décolère pas. Il a déjà rencontré le Ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve et le Ministre de l’Aménagement du Territoire pour leurs demander pourquoi les territoires ruraux sont oubliés. Il a aussi demandé aux élus d’arrêter les réformes à répétition qui deviennent « un frein à l’investissement local ». Demain, il doit rencontrer le Président de la République à l’Elysée pour taper du poing sur la table.

« J’ai rencontré le Ministre de l’Intérieur, Bernard CAZENEUVE et le Ministre de l’Aménagement du Territoire, Jean Michel BAYLET, le 23 février dernier pour les sensibiliser sur la mise en place d’une véritable politique au bénéfice des territoires ruraux. Que cela soit au niveau de la DGF, de la prise en compte de la notion de territoire et plus encore du besoin d’arrêter les réformes à répétition qui deviennent un frein à l’investissement local.

Il nous a fallu batailler, le 24 février, avec les opérateurs téléphoniques et numériques pour une couverture de nos espaces ruraux, parents pauvres une nouvelle fois des services vitaux de notre développement, et cela, avec le Ministre des Finances, Emmanuel MACRON, ouvert et sensible à nos besoins.

Pour clôturer cette quinzaine, je rencontre le Président de la République, François HOLLANDE, ce mardi 1er mars, à l’Elysée. « Enfoncer le clou » est l’objectif de cette entrevue ; les sujets nationaux et locaux ne manquent pas ! »

Michel FOURNIER, Maire de LES VOIVRES, Président de l’Association des Maires Ruraux des Vosges et Vice Président de l’Association des Maires Ruraux de France.

Article d'Epinal Info partagé par Evelyne

Il a du cran François Hollande. Nous avons vérifié, c'est bien lui qui est président de la république.

C'est bien lui qui a rendez-vous avec Michel Fournier aujourd'hui.

Dimanche, il a du affronter la colère des agriculteurs. il ne risquait pas grand chose puisqu'ils lui tournaient le dos.

Ce n'était qu'un galop d'essai, un peu de désamour de quelques ruraux grognons.

Il va maintenant se retrouver face à face avec Michel Fournier. Et derrière lui, le poussant encore 340 habitants de Les Voivres, plus de 5000 de la Com Com du Van de Vôge et toutes les communes rurales de France.

Cà va saigner.

Enfin le sieur Hollande l'aura bien cherché, ce nuiseux, à force de nous harceler, de vouloir nous enterrer, de nous couper les subventions.

« Qui s'y frotte, s'y pique »,

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
E
En attendant le résultat de l'entretien :
http://www.elysee.fr/chronologie/#e12493,2016-03-01,entretien-avec-l-association-des-maires-ruraux-en-pr-sence-de-m-jean-michel-baylet-ministre-de-l-am-nagement-du-territoire-de-la-ruralit-et-des-collectivit-s-territoriales
Répondre
E
Rappel :
le ton était donné ce mercredi 24 février 2016
http://www.magnumlaradio.com/economie-societe/article/7481-j-ai-pas-de-reseau-ca-capte-pas-le-portable-passera-bientot-presque-partout.html
Répondre
N
Si je comprends bien, Les Voivres ne sont pas en zone blanche ? Si tel est le cas, çà va devenir encore plus compliqué !
E
Mr Fournier, c'est bientôt l'heure de votre rendez-vous.
On est tous avec vous, on croit en vous.
Déjà le geste de se rendre à l'Elysée, de prendre contact avec Mr Hollande est un acte fort, symbole de ce que représente pour vous les communes rurales.
Vous avez foi en nous, nous avons confiance en vous.
Merci pour votre geste ! Merci pour ce que vous êtes
Répondre
D
Eh ben! Souhaitons lui bonne chance ! Serrons les pouces pour que le Sieur Hollande l'entende, pour le bénéfice de nous tous !
Répondre
L
Espérons que les puissants n'aient pas de remises sur les boules Quies
N
« Qui s'y frotte, s'y pique » : si l'on peut rapprocher cette devise de celle de la ville de Nancy, ce fut aussi la devise de 110 RI... aujourd’hui dissout.
Espérons que les espoirs fondés dans cette visite "princière" ne soient pas dissouts dans la morosité et la cacophonie générale de l'ère Hollande.
Répondre
N
« Non inultus premor », littéralement « On ne me saisit sans se blesser », effectivement approximativement traduite par l'adage « Qui s'y frotte s'y pique ».
L
C'est déjà la devise de la Lorraine et des lorrains
B
Ce n'est donc pas en vain que le Président de la République a fait appel à la raison et à l'intelligence de Michel Fournier, car à cette raison et à cette intelligence, la démagogie de la gauche est un outrage.Je ne vais pas oublier de regarder le diaporama de l'Élysée ce soir, visite de Michel à 16 heures, la clochette retentira à 16 heures 50 pour le rendez vous suivant avec un beni oui oui!
Répondre
L
Si vous avez quelques choses, je vous remercie d'avance de m’envoyer le lien ou de me fournir les coordonnées.