Démission

par LES VOIVRES 88240  -  12 Mars 2016, 04:18  -  #Municipalité

Pour l’ARS, l’offre médicale est à restructurer. « La baisse de natalité accuse une baisse beaucoup plus importante dans le département des Vosges par rapport au niveau national. Néanmoins, le bassin spinalien apparaît être plus favorable en termes de projection (ex : Sanchey, Golbey). Ces éléments pointent inévitablement la nécessité de regrouper les activités en vue d’améliorer les performances médico-économiques des structures, et ce en garantissant des seuils d’activités efficients et attractifs pour pérenniser l’offre publique sur le territoire. »

Vu dans Vosges Matin

Je vois une tripotée de gnards dans les foyers d'Epinal.

Je vois une tripotée de gnards dans les foyers d'Epinal.

La représentante vosgienne de l'Agence Régionale de Santé maintient ses affirmations. Une fois de plus. Une fois de plus nous allons donc les réfuter et nous étonner que personne apparemment n'ait encore émis d'objection devant les chiffres qu'elle avance. Dans les faits ils ne reposent que sur une seule chose : sa volonté d'enterrer le site de Remiremont. Selon elle, la population et les naissances du Bassin d'Epinal vont exploser. Il est donc nécessaire de mettre tous les moyens disponibles dans la nouvelle maternité qui va s'ouvrir à Epinal avec le grand complexe hospitalier. Pour ce faire il faut fermer celle de Remiremont.

CQFD.

Toujours selon elle, toutes les études réalisées le prouvent.

Il nous a suffi de 2 mn pour trouver sur le site de l'INSEE des prévisions complètement différentes. A moins que dans un univers parallèle, il existe un autre Epinal sur lequel se fonde cet Institut.

C'est possible. Autrement la susdite représentante: A, ne sait pas lire, B, est de mauvaise foi, C, fait une tite boulette et même une énorme boulette.

Vous pouvez cocher plusieurs réponses.

Jusqu'en 2040, la population des Vosges n'augmentera pas. Elle baissera seulement un peu moins vite à Epinal qu'à Remiremont-Gérardmer, mais elle baissera et avec elle le nombre des naissances.

Cette étude de l'INSEE montre des chiffres en totale contradiction avec ceux avancés par l'ARS. Comme celle de Remiremont-Gérardmer la population du bassin d'Epinal baissera.

Si l'on ajoute à cette étude celle portant sur la Franche Comté on peut affirmer que cette personne et en complet déni par rapport à la réalité.
Comme l'ont prouvé les manifestations et pétitions lancées par nos voisins hauts de saônois,  une bonne partie de ce département va  à la maternité de Remiremont. Il verra pendant cette période sa population passer de 258 000 habitants à 280 000, + 0,31% par an, avec beaucoup d'installations de jeunes.

En fait la population que draine la maternité de Remiremont va rester stable pendant que celle du basin d'Epinal baissera.

Il serait plus que temps de contester, grâce à ces prévisions de l'INSEE, les diktats de cette personne.

Quand des responsables de services public ou des politiques se trompent et trompent, quand manifestement le seul but de cette personne est de tout faire pour favoriser le maintien de la maternité publique d'Epinal et cela à n'importe quel prix, elle se met hors la loi.

Tout comme les Islandais ont exigé et obtenu la démission de leur gouvernement et de leurs banquiers, les citoyens et leurs élus doivent exiger la démission de la représentante de l'ARSS.

Une erreur deux fois répétée n'en fait pas une vérité.

Il est du devoir des citoyens et de leurs élus d'exiger qu'elle rende publique son enquête fantôme sur laquelle elle appuie sa décision de fermer la maternité de Remiremont.

Maintenant elle y ajoute une autre soi disant étude. Dans 20 ans plus aucun médecin ne voudra s'établir à Remiremont.

Si cette dame est extra lucide, qu'elle aille s'embaucher chez Barnum.

Les citoyens et les élus qui veulent maintenir la maternité de Remiremont n'ont pas à demander justice.

Ils sont la justice.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
et le privee , il n'existe pas ? 2 fois moins chère pour la sécurité social , pas de syndicats, ni grève à repetition
Répondre
N
Je ne pense pas que ce soit exact. Il y a aussi des syndicats et des grèves dans le privé, en tout cas nous en avons des exemples dans des cliniques privées (et leurs compléments d'honoraires) de la Sarthe. Il est certain qu'on nous pousse vers cela. Cela fera du bien à la Sécurité sociale mais pas sûr que cette "médecine à 2 vitesses" permette à chacun de se soigner correctement.
L
Pour le moment personne n'a l'air de dire que l'Arc en Ciel pourrait effectivement traiter toutes les naissances du bassin d'Epinal. On veux donc tout fermer ailleurs pour en garder deux à Epinal.
E
Comment des chiffres simples d'accès, parlants et fiables que tout le monde peut connaître en tapant insee dans n'importe quel moteur de recherche peuvent ils être sciemment oubliés pour le temps d'une enquête qui devient bidon?
Honte à ces politiques qui veulent nous manipuler! 2 fois.
2000 personnes dans la rue pour manifester contre cette maternité c'est aussi demander des comptes à ces enquêtes à la noix.
Les citoyens que nous sommes sont en droit de savoir et comprendre. Arrêtez de nous prendre pour des demeurés. Ce serait si facile que tous vos sujets soient manipulables...
Soyez transparents vous madame la représentante de l'ARSS, vous les politiciens qui veulent nous aveugler!
Répondre
L
J'ai presque l'impression de vous avoir dicté cet article très bien documenté mais ils ont l'air d'appliquer le même scénarios et les mêmes arguments bidons. je suis d'accord avec vous dans de tel cas il ne faut pas supplier il faut utiliser des arguments utiles quels qu'ils soient çà dérange qui 2000 personnes qui défilent dans les rues et leurs objections ne sont qu'un salmigondis de pleurnicheries totalement inefficaces pour le monde.Espérons qu'en coulisse certains élus trouveront la parade.
N
Aïe !, le b.a.-ba : toujours se réserver un moment pour relire avant de rendre sa copie. Combien de fois m'est-ce arrivé ? Bon, c'est l'hôpital qui se moque de la charité. Ce qui me fait une excellente transition pour parler de notre Pôle Santé Sarthe et Loir.(PSSL).
Comme « quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la rage ». Un peu comme la maternité de Remiremontt, on triture un peu les statistiques en les interprétant à sa façon, on fait preuve d'une très grande mauvaise foi et puis on commence par inonder les médias de tous les défauts que cette maternité ou notre hôpital présentent.: déficit aggravé, audit et 60 constats dressés, plan d'actions à mettre en œuvre (que ne l'a-t-il été avant), mesures à prendre (il fallait sans doute y songer plus tôt); recul des séjours d'hospitalisation (mal appréhendé ?), augmentation des charges plus rapide que les recettes (que devrions nous dire, nous particuliers?), endettement élevé avec les frais engagés pour la construction de l'hôpital ( envie de "postérité" et ambition démesurée d’élus et/ou sous-estimation ?).
On n'y comprend plus rien entre : privilégier l'ambulatoire et se plaindre d'un taux d'occupation des lits trop faible ; durée de séjour trop élevée ; services qui ne savent pas où ils en sont ; emprunt toxique ; directeur muté (avec tous les honneurs) remplacé par une directrice par intérim, déjà directrice financière du Centre Hospitalier du Mans (même si c'est temporaire, est-ce bien compatible ?).
Nous allons aboutir à un GHT (Groupement Hospitalier Territorial) ce qui signifie, sans doute a terme, que les patients devront aller se faire soigner, opérer au Mans ou à Angers avec la rumeur persistante du départ du Laboratoire d'Analyses de Biologie médicale existant à La Flèche et peut-être, pour couronner le tout, celui de Radiologie.
Si une famille gérait ses affaires ainsi, elle aurait tôt fait de se faire réprimander, voir plus. Ici, pas de responsable, pas de sanctions. Hormis une hypothétique non-réélection pour les uns, une mutation/promotion pour les autres : rien, pas de RESPONSABLE.
Pas étonnant que certains (agriculteurs, étudiants, jeunes, syndicats, pétitionnaires, retraités, etc.), pensent à d’autres voies pour protester, que celles offertes (?) par la démocratie béate des urnes, complètement dévoyée par des marchands de promesses non tenues - pour ne pas dire reniées - et ne pensant plus qu’aux prochaines Présidentielles.
L
D'une façon comme de l'autre on manifeste contre une maternité tant que sur le papier se sera Remiremont ou Epinal
E
Manque un mot. Je ne me suis pas relue.
Rectification
Manifester contre la fermeture de cette maternité. Évidemment