Et maintenant, c'est où Les Voivres ?

par LES VOIVRES 88240  -  18 Mars 2016, 04:51  -  #Municipalité

 Et maintenant, c'est où Les Voivres ?

A la question de Mr Noël Jean : Les Voivres c'est où ?

Nous sommes fiers de pouvoir lui répondre en votre nom à tous, amis lecteurs de quelques régions que vous habitiez :

Les Voivres c'est partout où il y a des Hommes Debout

 

Ils nous méprisent, ils nous ignorent. nous leurs rendons la pareille.

Ce matin les chiffres du blog ont de nouveau explosé. 1893 pages lues, oui 1893 vous avez plus que doublé votre dernier record. Vous être tous grands. Vous êtes là preuve que votre activité, vos manifesattion, ce que vous êtes, ce que vous aimez, ou ce que vous contestez interesse tout le monde, les lecteurs de la France entière et même d'un grand nombre de pays à l'étranger. Vous avez du talent. Vous êtes derrière les maires ruraux, vous poussez avec eux. Vous faites parti de ces milliers de héros dont parle Alexandre Jardin.

Alors maintenant continuez de vous servir de ces pages pour montrer que vous êtes bien vivant et exigez d'être reconnus et entendus par ceux qui veulent nous enterrer.

A côté de moi, le cochon encore ému aux larmes parvient à me transmettre son message :

Maintenant nous allons leur rentrer dans le lard à ces enfoirés.

Vous êtes tous des Hommes Debouts

 

Avant les noms de régions sonnaient haut comme des bannières. Ils parlaient de l'histoire, de la particularité de chaque région, de ses traditions, de ses hommes : le Lauragais, le Berry, l'Anjou, le Roussillon, la Provence, la Picardie, l'Artois...

Et la Lorraine nom de dieu. La Lorraine arrosée du sang de centaines de milliers français morts pour elle pendant des siècles.

Ce n'est pas pour qu'une armées de cons surpayés et lobotomisés la bafoue en l'affublant de noms qui n'en sont pas, seulement des acronymes, en prétendant l'assimiler à un trait. D'union ou plutôt de moins que rien. Nous savons bien que ces nuiseux nous ont déjà rayé de la carte.

A lire l'article très bien documenté de Mr Noël, on se demande comment en mettant autant de temps pour pondre une connerie, ils peuvent en faire autant.

Il est vrai que les cons ne dorment jamais et qu'étant grassement payés, ils ont tout loisir de faire des heures sup.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
B
Bel article monsieur Noël
Répondre
N
Merci. Tout commentaire est le bienvenu mais cela a été plus fort que moi. La Lorraine passée à la trappe, je n'aurais jamais cru cela !
B
Les Voivres, c'est où? demandez à Audrey, notre petite fille franco-canadienne, en résidence à Québec, elle visite, très souvent, le travail de Bernard, lorsqu'elle est venue en vacances en 2015 elle a apprécié la bise du gargotier local !!
Répondre
L
Un : on se passera d'eux
Deux : il faudrait revoir le sens du mot cerveau, pour le moment j'ai l'impression qu'il est mal utilisé.
N
Je parlais bien de l'élimination quasi complète de la Lorraine à travers l’embrouillamini général d'un Comité prétendument ad hoc, créé de toutes pièces par les cerveaux d'un Conseil régional complètement "à côté de la plaque".
L
Taizeux nous, avec tous le bouzin que l'on fait.
N
Bien entendu, mon cher Grand Ancien, mais mon article, quelque peu satirique, voulait surtout fustiger ce Comité fantoche réduisant la Lorraine à un tiret et "réveiller" un peu, par la même occasion, les Voivrais (donc Vosgiens et Lorrains) qui, dans cette affaire là, me semblent un peu trop "taizeux".
Quant à « la bise du gargotier local », je la laisse vraiment volontiers à votre petite fille.