Tout le monde s'active

par LES VOIVRES 88240  -  27 Février 2016, 04:29  -  #Qu'il est beau mon village, #Chantier d'insertion, #Associations, #Municipalité

Travaux devant le restaurant du Pont des Fées

Travaux devant le restaurant du Pont des Fées

Allons faire un petit tour voir s'il n'y a rien de neuf à Les Voivres.

 Sur le parking devant le Pont des Fées il y a encore beaucoup de voitures. Plusieurs salariés du Chantier d'Insertion, travaillent devant l'entrée. Je n'ai pas le temps de leurs demander ce qu'ils font.

Affaire à suivre, en route pour la Guinguette.

"-Tiens bonjour."

Gerlinde et Annick sont arrivées un peu avant moi. Du coffre de leur voiture elles déchargent des planches pour les amener à l'atelier. Elles vont continuer d'assembler là les bacs d'Incroyables Comestibles. A l'intérieur Marie et Anthony travaillent à finir la couronne de leur yourte. Je suis maintenant un spécialiste et je peux expliquer deux ou trois choses à des visiteuses avant que Pierre-Olivier ne les emmène faire le tour du propriétaire. Il va montrer celle qu'il vient de monter et qui fait rêver tout le monde.

Pour illuster un article sur la gestion de l'eau, je pousse jusqu'à l'Etang Lallemand.

Frédéréric Douadi est avec trois salariés du chantier d'insertion. Ils rénovent ou remplacent les passerelles enjambant le Ru Migaille.

 Des entreprises du bâtiment s'activent sur le site de la Couveuse d'entreprises. L'adjoint au maire, Michel Houillon, était là il y a quelques instants.

En repartant je peux voir plusieurs voitures garées devant l'ancienne école. Toute l'équipe des Après-Midi Créatifs s'emploie à coudre et à tricoter.

Quel est l'imbécile qui dans un bureau de Paris a décrété que nous étions une zone blanche ?

Fucking technocratres me murmure le cochon à l'oreille.

Les poils de son museau piquent et il a l'haleine un peu forte. Il a cependant raison.

 

Rénovation ou remplacement des passerelles sur le Ru MigailleRénovation ou remplacement des passerelles sur le Ru Migaille

Rénovation ou remplacement des passerelles sur le Ru Migaille

Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Tout le monde s'active
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Evelyne 27/02/2016 08:41

Chaque fois que j'ai la possibilité d'aller au village en semaine, c'est toujours maintes rencontres que je peux faire. Il y a toujours de l'activité, ici ou là, où que tu ailles. C'est un village semblable à une ruche où les ouvrières n'ont de cesse que de s'activer.
Et ce jour dont parle Bernard, ils étaient tous là, animés par la foi de faire vivre leur commune.La visiteuse de yourte n'en revenait pas de constater combien la solidarité peut être une source forte d'envie et de projets à mener.