La Météo des Vallées

par LES VOIVRES 88240  -  13 Janvier 2016, 05:59

Photo Météo des Vallées

Photo Météo des Vallées

MERCREDI : Moins d'averses, plus froid...

► Ce soir et cette nuit tout d'abord, des averses assez soutenues vont continuer à nous concerner avec une limite pluie-neige autour de 500 à 600m d'altitude. D'ici demain midi, 10 à 15cm supplémentaires sont à prévoir dès 600m, notamment dans les villes de la Bresse et de Gérardmer. Sur les sommets, 20cm supplémentaires sont prévus d'ici demain midi.

► DEMAIN, des averses accrocheront encore le massif en matinée, il s'agira de neige dès les premières hauteurs (400m), voire temporairement jusqu'en plaine aux premières heures du jour. Des rafales à 50km/h accompagnent encore les averses en matinée. Dans l'après-midi, les averses cesseront et quelques éclaircies reviendront partout, sous des températures de saison et sans dégel dès 600m.

► JEUDI : Des gelées marquées sont à prévoir aux premières heures de la journée. L'accalmie matinale sera de courte durée ; à partir de la mi-journée, une dégradation est à prévoir. Elle ne sera pas très active mais pourrait faire blanchir les sols jusqu'en plaine de façon ponctuelle. La perturbation s'évacuera dans la nuit suivante.

► VENDREDI : Quelques averses neigeuses sont à prévoir en journée et ce jusqu'en plaine, où il dégèlera à peine. Pour la première fois depuis très longtemps, nous passerons sous les normales de saison.

► SAMEDI : Toujours des averses neigeuses résiduelles à toute altitude dans une ambiance froide. Les sols pourront blanchir en plaine.

► DIMANCHE : De plus en plus sec, les giboulées seront beaucoup moins nombreuses et le froid gagnera du terrain avec des gelées marquées et pas de dégel en journée, y compris en plaine.

► LA SUITE : Un froid de saison nous accompagnera pour débuter la semaine prochaine. Nous en reparlerons.

INFOS COMPLÉMENTAIRES : En moyenne, l'enneigement atteint 70cm ce soir à 1200m d'altitude. Le mètre sera certainement atteint d'ici vendredi, les quantités mesurées en montagne commencent à être correctes pour la saison.
Cependant, il faut se montrer prudent dans les pentes raides, le risque de coulées de neige/avalanche est bel et bie
n présent.

Bonne soirée à tous et prudence cette nuit sous la neige,

Quentin

Page Météo des Vallées

La Météo des ValléesLa Météo des Vallées

Hier après-midi des averse entrecoupées de rayons de soleil nous ont donné ce double arc-en-ciel.

 

 

(Recueil : Les villages illusoires - 1895)

La pluie

Longue comme des fils sans fin, la longue pluie
Interminablement, à travers le jour gris,
Ligne les carreaux verts avec ses longs fils gris,
Infiniment, la pluie,
La longue pluie,
La pluie.

Elle s'effile ainsi, depuis hier soir,
Des haillons mous qui pendent,
Au ciel maussade et noir.
Elle s'étire, patiente et lente,
Sur les chemins, depuis hier soir,
Sur les chemins et les venelles,
Continuelle.

Au long des lieues,
Qui vont des champs vers les banlieues,
Par les routes interminablement courbées,
Passent, peinant, suant, fumant,
En un profil d'enterrement,
Les attelages, bâches bombées ;
Dans les ornières régulières
Parallèles si longuement
Qu'elles semblent, la nuit, se joindre au firmament,
L'eau dégoutte, pendant des heures ;
Et les arbres pleurent et les demeures,
Mouillés qu'ils sont de longue pluie,
Tenacement, indéfinie.

Les rivières, à travers leurs digues pourries,
Se dégonflent sur les prairies,
Où flotte au loin du foin noyé ;
Le vent gifle aulnes et noyers ;
Sinistrement, dans l'eau jusqu'à mi-corps,
De grands boeufs noirs beuglent vers les cieux tors ;

Le soir approche, avec ses ombres,
Dont les plaines et les taillis s'encombrent,
Et c'est toujours la pluie
La longue pluie
Fine et dense, comme la suie.

La longue pluie,
La pluie - et ses fils identiques
Et ses ongles systématiques
Tissent le vêtement,
Maille à maille, de dénûment,
Pour les maisons et les enclos
Des villages gris et vieillots :
Linges et chapelets de loques
Qui s'effiloquent,
Au long de bâtons droits ;
Bleus colombiers collés au toit ;
Carreaux, avec, sur leur vitre sinistre,
Un emplâtre de papier bistre ;
Logis dont les gouttières régulières
Forment des croix sur des pignons de pierre ;
Moulins plantés uniformes et mornes,
Sur leur butte, comme des cornes

Clochers et chapelles voisines,
La pluie,
La longue pluie,
Pendant l'hiver, les assassine.

La pluie,
La longue pluie, avec ses longs fils gris.
Avec ses cheveux d'eau, avec ses rides,
La longue pluie
Des vieux pays,
Éternelle et torpide !

 

Emile Verhaeren

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
C'est étonnant comme, parfois, Bernard appelant d'ordinaire à l'optimisme, nous "sort "un poème pas forcément des plus réjouissants.
On est loin de "Singin' in the rain",.une histoire « résolument optimiste du début à la fin et où le professionnalisme, la ténacité, l’amitié et l’amour viennent à bout de toutes les difficultés* ».
Répondre
L
J'aime aussi Baudelaire, le spleen, j'adore les squelettes des cerisiers pointant leurs doigts vers le ciel et le camaïeu du vert au printemps.
E
"Clochers et chapelles"
Vierge aussi...sous une lourde pluie grise et froide
Marche dominicale, procession en haut lieu 517 mètres d'altitude, point culminant du Pays de Villersexel
http://dirreve.wolf.am/2016/01/always-the-rain/
Répondre