Cest Marianne qu'on assassine

par LES VOIVRES 88240  -  13 Janvier 2016, 04:37  -  #Municipalité

Bonjour,

Un maire sarthois lance une page Facebook pour les habitants des zones rurales, oubliés de la République.
Peut-être un article intéressant à vos yeux.
Jean

.

Intéressant ?

Tout dépend de quel côté de la barrière l'on se trouve, tout dépend si l'on tient le bâton ou si on le subi.

Photo Mr Noël Jean

Photo Mr Noël Jean

En lisant cet article envoyé par Mr Noël Jean je pensais, le diable seul sait pourquoi, à un autre lu dans la revue envoyée par le Secours Catholique à ma fille, bénévole chez eux.

Il décrivait le travail accompli par des africains installés à Paris qui, regroupés en associations, envoyaient de l'argent à leurs pays. Celui ci permettait d'acheter des parcelles et d'y installer des agriculteurs.
J'avais été surpris d'apprendre qu'à quelques km de Kinshasa il y avait des terres arables en friches qu'ils avaient pu acquérir et donner à des familles voulant faire du
maraichage.

Kinshasa, une énorme verrue de 10 millions d'habitants dont plus de 60 % vivent dans des bidonvilles, plus d'un cinquième de la population et une croissance exponentielle qui en fera bientôt une des villes les plus grandes du monde.

Spécialité du pays, l'élevage de dictateur et la vente de ses biens aux puissances étrangères.

Jusque maintenant, n'ayant ni l'intention d'acheter là-bas une résidence secondaire ni de prendre des actions chez Arena pour investir au Zaïre, j'avais un peu oublié cet article.

Mais j'ai maintenant la désagréable impression que ce modèle d'une capitale surpeuplée, sans économie propre et d'une province mise au pillage par les grands groupes et leurs zamis, est en train de faire des émules. Nos bons petits technocrates bleublancrouge ont l'air de nous concocter un plan qui ressemble fort à cela.

Entre la loi Notre qui poursuit son bonhomme de chemin, les grandes régions et les nouvelles intercommunalités, c'est la copie conforme.

Va t'on vers un Gross Paris doublé de quelques métropoles bien joufflues, le tout entouré d'un grand vide, bien désert et bien muet ?

Pour beaucoup ce serait l'idéal. Il suffirait pour nourrir le bon peuple en Findus et salades 4 ème gamme, d'installer comme au Brésil sur des fermes de plusieurs milliers d'hectares, un régisseur et quelques mécanos avec la casquette Monsanto ou Bonduelle pour surveiller une flotte de tracteurs pilotés automatiquement par un logiciel.

La paix, la paix royale, le rêve de tout dirigeant qui se respecte. Plus de maire ruraux de France râleurs et survoltés qui passent leur temps à enfiler leurs écharpes pour venir défiler et exprimer leur grogne à Paris, plus de ruraux qui exigent des subventions, qui parlent de droits à la parole et même de droits tout court.

Quelle outrecuidance ont ces manants !

Plus de tonnes à lisier hors contrôle.

La paix, la paix Royal vous dis je. La tranquilitude.

Hà ! Hà !! Mobutu et Kabila étaient des sages. Ils savaient comment gouverner en toute quiétude ( non merci Ségo, cette fois ce n'est pas un néologisme ) sans avoir d'opposants ni de frondeurs et l'on comprend que tels modèles puissent faire rêver nos dirigeants. Pourquoi n'auraient ils pas, pour une fois, le droit de copier ce qui marche bien ailleurs ?

J'imagine sans peine que nos brav' bons maît' et leurs penseurs voués diront :

"-M'enfin, il mélange tout cet énergumène. Ce n'est pas la même chose, on ne peut comparer."

Je l'avoue, la métaphore est un peu tirée par les cheveux. Car contrairement aux Zaïrois, nos ruraux en détresse ne pourront espérer recevoir de subsides de français expatriés.

En attendant ce Brave New World, j'aurais seulement une petite réflexion bien anodine et bénigne à faire.

Mr Noël Jean, le maire cité dans cet article se trompe.

Ce n'est pas Marianne qu'on assassine.

C'est la France rurale, c'est nos villages, c'est les habitants de nos campagnes.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
Sans doute mais on peut aussi considérer que le titre de l'essai en question renvoie à la République représentée, notamment dans chaque mairie, par Marianne qui serait menacée (assassinée) par le FN - même si beaucoup lui "font les yeux doux" - que les autres partis ne reconnaissent pas comme républicain.
Un des "commentateurs" de la page Facebook du maire lui propose, ce qui devrait vous plaire, de rallier le mouvement « Bleu, blanc, zèbre ».
Répondre
L
Il y en a qui font du social quelles que soient leurs fonction. Certains notaires tiennent des rdv d'informations dans des cafés et il est toujours bon de les consulter pour une démarche importante.
N
Comme chaque mercredi, A.Jardin participait hier soir à l'émission "Folie passagère" de F. Lopez. Bien que traitant des notaires, le côté réjouissant est qu'il n'a pas été fait (contrairement à la dernière fois, ce qui ne m'avait pas trop "emballé") appel au « nerf de la guerre » : l'argent. Il s'agissait simplement d'un jeune notaire voulant dépoussiérer cette fonction d'officier ministériel tout en rappelant qu'ils sont aussi chargés de conseiller et renseigner gratuitement.
L
Il y a quelques jours j'écoutais une émission sur France Inter sur les alternatives à la politique à laquelle participait Alexandre Jardin
C'est impressionnant le travail que font certains particuliers, entreprises ou associations. Comme dit Charlotte chacun sa goutte d'eau.