La Météo des Vallées

par LES VOIVRES 88240  -  12 Décembre 2015, 06:19

Photo Météo des Vallées

Photo Météo des Vallées

SAMEDI : Assez maussade...

► Une perturbation affaiblie nous affecte cette nuit avec quelques gouttes à la clé.

► DEMAIN, les passages nuageux resteront très nombreux et les éclaircies peu généreuses. Les températures seront légèrement supérieures aux normales de saison.

► DIMANCHE : On devrait retrouver un soleil plus généreux en montagne. En plaine en revanche, on devrait conserver des nuages bas/brouillards nombreux.

► LUNDI : Même type de temps que la veille : beau temps qui devrait être au rendez-vous en montagne et des plaines fréquemment sous la grisaille. Douceur en montagne.

► LA SUITE : Une grande douceur nous concernera pour la suite de la semaine mais avec quelques perturbations qui donneront évidemment de la douceur à toutes les altitudes.

Aucun signe de froid jusqu'à Noël.

Bonne soirée à tous,

Quentin

Page Météo des Vallées

La Météo des Vallées

Et cette fois j'espère bien qu'après avoir publié des photos de ce bosquet couvert de givre aux Feugniottes et partagé la poésie d'Eluard " Liberté j'écris ton nom ", je n'aurais pas l'effroyable surprise d'apprendre quelques heures après que des gros cons de terroristes avaient tué nos amis de Charlie Hebdo.
Alors, on croise les doigts et comme le cochon du Lard Rock ne peut le faire, laissons lui ce petit plaisir, ce sera son cadeau de Noël à la pov' bêt
e, de dire :

"Fuck aux terroristes"

Comme deux mesures valent mieux qu'une, je vais partager un autre texte, les poètes, c'est comme les amis, ce n'est pas çà qui manque.

La Météo des Vallées
La Météo des Vallées
La Météo des Vallées
La Météo des Vallées
La Météo des Vallées
La Météo des Vallées
La Météo des Vallées

Un village

Des murs crépis, de pauvres toits,
Un pont, un chemin de halage,
Et le moulin qui fait sa croix
De haut en ba
s, sur le village.

Les appentis et les maisons
S’échouent, ainsi que choses mortes.
Le filet dort : et les poissons
Sèchent, pendus au
seuil des portes.

Un chien sursaute en longs abois ;
Des cris passent, lourds et funèbres ;
Le menuisier coupe son bois,
Presque à tâtons,
dans les ténèbres.

Tous les métiers à bruit discord
Se sont lassés l’un après l’autre
Derrière un mur, marmonne encor
Un dernier br
uit de patenôtres.

Une pauvresse aux longues mains,
Du bout de son bâton tâtonne
De seuil en seuil, par les chemins ;
Le soir se fait e
t c’est l’automne.

Et puis viendra l’hiver osseux,
Le maigre hiver expiatoire,
Où les gens sont plus malchanceux
Que les â
mes en purgatoire.

Emile Verhaeren, Toute la Flandre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :