Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LES VOIVRES 88240

Quand le Val de Vôge a décidé qu'il ne voulait pas mourir

Elections régionales : deuxième tour

Elections régionales : deuxième tour

A Les Voivres comme partout, la participation est beaucoup forte que pour le premier tour où il y avait 124 votants pour 248 électeurs. il y a 8 jours 116 personnes s'étaient présentées à 16 h. Elles étaient 145 aujourd'hui à la même heure. Ils seront 166 à 18 h pour la clôture du scrutin.

C'est donc le premier résultat connu de ce scrutin.

Les Voivres auront bien voté.

Beaucoup de votants

Beaucoup de votants

Elections régionales : deuxième tour

Première annonce dimanche 13-12 à 20 h 05

Dans le Grand Est, Florian Philippot distancé

Philippe Richert (LR) remporte la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine avec 47.9% des voix selon Ipsos devant les 36.3 de Florian Philippot (FN). Jean-Pierre Masseret (gauche) réunit quant à lui 15.8%.

Durant le début de semaine, cette grande région Est a été le centre de la campagne d'entre-deux tours. En cause, l'attitude de Jean-Pierre Masseret qui a défié la direction parisienne du PS en maintenant sa candidature. Il était pourtant arrivé en troisième position, totalisant moins de 17% des voix, 10 points derrière Philippe Richert et 20 derrière Florian Philippot. Le sénateur socialiste avait ensuite perdu l'investiture du PS qui avait appelé à voter à droite dans une triangulaire que l'on pensait favorable au FN.

Elections régionales : deuxième tour
Alsace - Champagne-Ardenne - Lorraine
Résultats de la région au 2d tour
Rappel des Résultats de la région au 1er tour
Liste conduite par Nuances Voix % Inscrits % Exprimés Nb Sièges
M Philippe Richert LUD 1 060 065 27,28 48,40 104
M Florian Philippot LFN 790 179 20,33 36,08 46
M Jean-Pierre Masseret LDVG 339 757 8,74 15,51 19

 

Elections régionales : deuxième tour

Résultats à Les Voivres

 

Inscrits : 248

Votants : 166, 66,94%

Participation ALCA : 59,02 %

Liste conduite par Nuances Voix % Inscrits % Exprimés Nb Sièges
Mr Florian Philippot LFN 71 28,63 45,22 -
Mr Jean-Pierre Masseret LDVG 43 17,34 27,39 -
Mr Philippe Richert LUD 43 17,34 27,39 -

 

Contrairement aux autres fois où le résultat du scrutin permettait de savoir à partir des prises de positions de la liste élue quelles seraient les orientations données à la région, pour le moment les résultats sont publiés mais le flou demeure car, si nous connaissons le programme général, nous ne savons comment il va être appliqué à l'échelle de chaque département et pire encore au niveau de chaque petite région. Les Vosges vont-elles être assimilées au désert des Tartares et la Com Com du Val de Vôge se situera t'elle au bout du bout du bout du monde ?

No se. Mais, mais, mais, nous avons peur que le grand jeu de dominos mis en place avec le départ de la Chambre Régionale des Comptes, poursuivi avec le roque du siège de la zone de défense et de sécurité Est, actuellement situé à Metz, transféré à Strasbourg, futur chef-lieu de la région Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine, ne se poursuive. La loi du 16 janvier 2015 relative à la délimitation des régions nous réserve t elle beaucoup d'autres surprises de ce genre et la cartographie des Vosges ne va t'elle pas se faire, comme il était encore habituel au 19 ème siècle pour désigner les Terra Incognita, en usant beaucoup de blanc ?
Les maires ruraux et leurs présidents ont promis de
rester vigilants.

Alors s'il vous plait ne nous obligez pas à demander un jour :

"-Where were you, when we need you ? "

Pour Actu 88 comme pour l'éditorialiste de Vosges Matin ce vote exprime avant tout le mécontentement et l'inquiétude des électeurs.

Les nouveaux élus de la droite viennent de dire qu'ils avaient reçu le message et vont se retrousser les manches.

Espérons que ces paroles ne seront pas à ranger dans les bonnes résolutions que l'on prend en fin d'année pour les oublier aussitôt.

Avec 104 sièges cette droite a donc la majorité absolue. Sera t'elle à l'écoute des doléances des autres partis ?

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
Les urnes ont parlé. Il s’agissait bien de choisir au premier tour puis d’éliminer au second. <br /> Pour l'ALCA, le Grand Est ou encore l’Achlor (à l'Assemblée, Antoine Herth, député UMP du Bas-Rhin, avait proposé d'appeler la future région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne «Achlor», ce qui phonétiquement ressemble à l'insulte allemande « Arschloch ». Le député PS Philippe Bies s'en était offusqué), je trouve plutôt bien que Masseret (malgré les soupçons de vouloir s'accrocher) siège au Conseil régional. Il a – selon moi et avec des arguments qui tiennent la route - tenu bon et n'a pas trompé ses électeurs.<br /> Dans leur for intérieur, colistiers de gauche et électeurs de plusieurs Régions doivent tout de même s’interroger sur la versatilité des Partis, l’inféodation aux états-majors parisiens, le "cocufiage" dont ils ont été victimes et le fait d’en être absents pendant 5 ans. Le FN aura beau jeu de continuer à brocarder l’UMPS (maintenant LRPS). Nous sommes vraiment dans une… "Démocratie monarchique à la française".<br /> Les autres partis ne pourront pas toujours faire valoir (entre autres) que le FN n’a pas d’expérience gouvernementale et que, par conséquent, il ne faut pas voter pour lui, sans que les Français ne lui offrent, un jour, une chance. Comme noté dans mon commentaire du 10 décembre dernier « De deux chose l'une : où le mouvement de M. (à l'époque Jean-Marie, n.d.r). Le Pen est raciste, xénophobe, antisémite, et il faut évidemment l'éliminer et ne pas l'utiliser selon les besoins de chacune des autres formations ; ou il a le droit d'exister… ».<br /> Toujours est-il que nous voici repartis, non pas comme en 14 mais comme en 2002 (Chirac quasiment "plébiscité"). Je suis prêt à parier que nous allons nous retrouver, en 2017, dans le même cas de figure au 2ème tour : FN –LR. <br /> Alors, est-ce que le parti qui se prétend, je cite, « l’honneur de la France », sommera à nouveau ses électeurs de gauche de voter à droite ? L’Histoire ne se répète pas toujours.
Répondre