We Shall Overcome

par LES VOIVRES 88240  -  30 Novembre 2015, 06:28

En fait c'est plutôt :

"- Nous avons vaincu " doivent se dirent les personnes de Les Voivres ou les amis de Les Voivres qui sont allés manifester malgré l'avis préfectoral pour demander que lors de la Coop 21 des mesures soient prises pour lutter contre le réchauffement climatique.

Ce gouvernement qui s'était fissuré en présentant des listes multiples pour les prochaines élections régionales, ce gouvernement que les attentats terroristes du 13 novembre visaient à faire exploser, ce gouvernement a sans doute perdu quelques points de plus aujourd'hui en voulant faire taire ceux qui voulaient que la Coop 21 prennent les bonnes décisions.

Que dans ses manifestations des casseurs viennent pour se livrer à des débordements, l'affaire est entendue. Ils sont venus, ne se sont pas contentés de casser mais à Paris ont souillé la mémoire des morts.

Mais peut-être aurait il fallu enrober cette interdiction d'un peu de diplomatie ce qui n'a pas été le cas ?

Les écologistes de tout poil ont mal supporté les perquisitions qui depuis une semaine tombent sur eux et une interdiction qui au nom de la lutte contre le terrorisme ne visait que cette journée du 29 novembre alors que d'un autre côté des manifestations bien plus importantes comme le Marché de Noël de Strasbourg étaient autorisées.

Les débordements causés par les casseurs prévus ont bien eu lieu. On ne peut que les dénoncer. mais Mais ils vont permettre aux opportunistes de tous bords d'augmenter leur côte de popularité en exprimant leur indignation contre ceux-ci mais surtout contre le gouvernement qui n'a pu les éviter comme il n'a pu le 13 éviter les bombes.

Malheureusement pour lui et pour le grand combat qu'il entend mener contre Daesch, il se retrouve comme dans la fable de Jean de La Fontaine " Le Meunier, son Fils et l'Âne ".

Toutes les décisions qu'il prendra seront critiquées.

Ne pas interdire cette manifestation c'était prendre le risque d'une condamnation par l'opposition et l'opinion publique en cas d'attaques terroristes tout à fait possibles.

L'interdire, mettre les forces de l'ordre face à face avec les manifestants dont une grande partie sont nos enfants , appartiennent à cette génération qui a été visée le 13 novembre c'était à coup sûr leurs faire dire comme aux martyrs de 14-18 :

" - Ce sont toujours les mêmes qui meurent."

Certes il y a eu des casseurs dans certaines villes,une poignée mais c'est encore de trop car ils déconsidèrent tout un mouvement. Ce ne sont qu'une minorité et dans beaucoup d'endroits tout s'est bien passé.

Certes ces échauffourées ont soulevé des vagues d'indignation. Mais celle-ci va être utilisée par ceux qui depuis les attentats font leur marché de cette jeunesse foudroyée en vue des proches régionales.

La meilleure solution n'aurait elle pas été de donner aux forces de l'ordre la consigne de protéger si possible les manifestants d'une attaque terroriste ?

Ce serait se tromper de cible que de combattre et d'étouffer leurs demandes afin que des solutions efficaces soient prises pour lutter contre le réchauffement climatique.

Malgré tout ce que les discours de clôture nous diront, la Coop 21 sera un échec d'autant plus terrible que les gouvernements vont laisser passer la dernière chance, le dernier espoir de limiter ce réchauffement à 2 ° maximum.

Avec les mesures qui seront prises les jours prochains, ce sera 3° minimum. Les scientifiques ont chiffré le % d'augmentation des guerres civiles, des attentats terroristes, le nombre de réfugiés qu'il y aura en plus pour chaque degré de réchauffement. Ces " terroristes verts " auraient du être les meilleurs alliés du gouvernement dans une lutte à long terme contre Daesch & Co. Il semblerait qu'il ait préféré ne pas les entendre.

Après que l'on ait lâché sur eux, pour la deuxième fois en 15 jours, le Cinquième Cavalier, nos enfants ne sont-ils pas en droit de dire :

"- Monsieur le Président, rendez nous nos morts ! Rendez nous notre planète, Monsieur le Président ! "

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Diana Kennedy 29/11/2015 22:13

D'autant plus que le marché de noël de Strasbourg a déjà été ciblé une fois par des terroristes. Alors bon...si on peut prendre le risque de avec ce dernier on aurait pu le faire pour les manifestations locales.

LES VOIVRES 88240 30/11/2015 18:11

J'ai bien l'impression que vous dites la même chose que moi avec toujours cette différence entre la raison et le ressenti. Pour le moment les sondages confirment que les carottes sont cuites. Mes filles manifestaient à Metz et je ne voulais pas recevoir leurs restes par la poste ou aller les rechercher au poste de police. Mais tout a été calme.
Bon pour parler de choses plus importantes: demain, champagne, virtuel mais les lecteurs l'ont bien mérité

NOEL 30/11/2015 17:59

Pas sûr que dans le contexte actuel, la "diplomatie" soit bien compatible avec l'état d'urgence. Les attentats horribles du 13 novembre et leurs suites ; 150 chefs d'état à la COP 21 qu'il faudrait réussir à tous points de vue (accueil, sécurité, décisions prises) ; des effectifs de police, de gendarmerie très sollicités, extrêmement tendus et fatigués, frisant parfois des abus ; un état d'urgence prêtant aisément à des excès côté forces de l'ordre et qui va être dur à supporter pendant 3 mois - voire plus si prorogé - ; des élections qui pointent en exacerbant (plus ou moins) les passions ; un gouvernement "au four et au moulin", craignant la situation (attentats, débordements, etc., mais profitant aussi un peu d'elle (état d'urgence éloignant les 'Notre-Dame des Landes", exploitation des idées des Droites, perte de vue des autres préoccupations des Français) ; bref un cocktail qui pourrait réchauffer de bien plus de 3° le "climat ambiant" en devenant très vite explosif.

LES VOIVRES 88240 29/11/2015 22:18

Comme je le dis il semblerait qu'ils aient manqué de diplomatie