La Colause

par LES VOIVRES 88240  -  2 Septembre 2015, 06:09  -  #Qu'il est beau mon village, #HISTOIRE

Photo Sylvia von Kaenel

Photo Sylvia von Kaenel

Si pour le moment l'abbé C. Olivier avec son histoire de Bains les Bains est une de nos principale source d'information sur l'histoire ancienne de Les Voivres, nous ne sommes pas toujours d'accord avec lui principalement sur son interprétation de la toponymie des lieux dits.
Ainsi selon lui Colosse ou Colause viendrait des vestiges du pont romain actuellement nommé le Pont des Fées. Ce pont aurait été appelé Pont Colosseus, Pont Colossal, puis aurait donné ce nom à la carrière.

Normalement le nom qui désigne chaque lieu servait à le situer géographiquement . Il n'était pas question à l'époque de la villa les Mimosas ou du chemin des Lilas dans un endroit couvert de bitume.

Alors pourquoi aurait on désigné cette carrière par le nom d'un pont situé plus loin, pont qui d'ailleurs, toujours d'après les dire de l'abbé Olivier, n'a jamais été construit ?

Si un jour l'appellation Pont Colloseus a été attribué à un lieu, ce ne pouvait être qu'à l'endroit où celui-ci aurait du enjamber le Coney.

De plus d’après les renseignements que nous avons la carrière elle même est assez récente . Elle a été ouverte en 1899, selon Marie Houillon, à une époque où ce n'était plus l'habitude de donner des noms romains à un endroit.

Elle devait cependant être connue et exploitée depuis plus longtemps mais certainement à plus petite échelle. Le fait que le canal ait été creusé à côté a permis son développement. Pendant longtemps les sols de la région trop pauvres ne permettaient pas de nourrir correctement des chevaux de traits ce qui handicapait les transports des matériaux pondéreux tel le fer de la Forge Quenot ou de la Manufacture de Bains les Bains, à plus forte raison celui de pierres.

Malgré cela, les chroniques et l'histoire récente rapportent que des lauses servant à la couverture des toits étaient taillées dans le grès de Les Voivres. Il nous semble que c'est l'explication la plus logique sur l'origine du nom Colause.

L'orthographe des noms propres étaient alors très fluctuante, entre Colosse et Colause il n'y a pas de différence.

Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier
Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier

Photos Sylvia von Kaenel et Bernard Munier

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
- Je suis assez d'accord avec cette argumentation, mais je continue à creuser... la carrière.
- Les photos, toujours très belles(c'est valable pour la plupart des articles), mériteraient parfois une légende, une explication ou une localisation car, pour les "non-initiés", c'est souvent difficile de les replacer dans leur environnement .
Répondre
L
Je suis à peu prés sûr d'avoir la confirmation de ce que j’avançais. La réponse est dans le livre du bon abbé quand il parle de l'histoire de Les Voivres.
Si vous ne la trouvez pas je vous la donnerai et la publierai dans un autre article.
Toujours garder de la poudre au sec.
N
Dans le peu d'articles - imprécis, jamais étayés et souvent copiés des uns sur les autres - que l'on peut trouver, il est souvent question de 1895.
« Arrêtez-vous ensuite quelques instants au pont des Fées, vestige d'un pont romain, juste avant d’arriver à la carrière de grès de la Colosse, qui fut ouverte en 1895 pour la reconstruction de la digue de l’étang de Bouzey. » (Cirkwi.com)

« En 1884 (en réalité le 27 avril 1895, ndr), la digue du réservoir de Bouzey se rompt. Afin de la réparer, une carrière est ouverte dans la forêt des Voivres : la carrière de la Colosse. Beaucoup de monde vient y travailler pendant plusieurs années, tout comme des immigrés provenant notamment de Yougoslavie. » (Merveillesetinsolites.com)
L
C'est la Colause, en général je mets uniquement des photos du secteur annoncé prises sur quelques centaines de mètres seulement. C'est surtout une tentative pour rendre l'ambiance qui se dégage de l'endroit.
Je ne sais où Marie Houillon a trouvé la date d'ouverture de cette carrière