En attendant la remise du prix François Matenet

par LES VOIVRES 88240  -  28 Juillet 2015, 05:57  -  #Artistes

Un des carnets de " Voyages ordinaires et extraordinaires " de Vanina Kreck

Un des carnets de " Voyages ordinaires et extraordinaires " de Vanina Kreck

Nous avons particulièrement apprécié l’exposition qui se tenait dimanche après-midi à la mairie de Fontenoy le Chateau dans la salle où devait avoir lieu les remises de prix.

En face des écrivains présentant leurs livres, les dessins d'enfants participant au concours étaient affichés. Chaque visiteur était invité à voter pour celui qu'il préférait et l'urne déjà bien remplie à l'heure où nous sommes partis montrait l'intérêt qu'ils avaient suscités.

Pour l'artiste Vanina Kreck qui avait encadré cet atelier dessin, il est souvent difficile pour des enfants de laisser leur imagination se débrider.

C'est aussi une partie de son travail de leurs insuffler la confiance en eux qui leur permettra de se libérer et de s'exprimer sans frein.

Mais quand ils sont accrochés, ils sont capables de nous emmener très loin et très haut.

"Le grand livre crétin" réalisé avec les classes de maternelle ou de primaire nous conte ainsi l'histoire d'une petite culotte, rose bien entendu, ou nous fait revivre le drame de la prise d'otages au lendemain de la tuerie à Charlie Hebdo.

Vanina , elle aussi, dans ses " Carnets ordinaires et extraordinaires" nous parle de son expérience, de ses voyages et nous fait côtoyer ses rêves et ceux de ses élèves.

Tels l'amant de Clarimonde dans la nouvelle de Théophile Gauthier nous mélangeons bientôt les deux univers, le réel et l'imaginaire.

Est-ce un mandarin qui a tenu ces pinceaux pour calligraphier des idéogrammes ? Sur quelle planète ou dans quel songe Vanina a t elle capturé ces papillons ?

Ses tableaux illustrent aussi l'importance qu'elle accorde au spirituel.

"Terre d'Arccadie" en est l'exemple. La matière créée par la réflexion des penseurs devient architecture.

Elle aime le dessin qui lui permet de s'imprégner d'un lieu, d'hommes, de souligner un détail.

Pour elle la photographie est trop rapide pour permettre cette osmose.

Ce n'est certainement pas l'avis de Wilma Overwijn-Beekman qui expose à côté d'elle. Il faut qu'elle ressente une empathie avec le sujet qu'elle traite pour réussir ses prises de vue.

Des bicyclettes croisées dans les villages environnants ou en Hollande par cette native de ce pays qui s'est installée à Fontenoy le Chateau, un oiseau qui se pose sur un peignoir, un regard souligné par un tatouage.

D'autres photos, celles d'Alain Dagnaud. Il met ses poémes en 3 dimensions. Dans son album chacun de ses écrits est ainsi illustré d'une sculpture par assemblage. Une autre façon de concrétiser ses rêves.

De ces artistes lesquels ont une vision du monde la plus émerveillée, les adultes ou les enfants ?

Un autre voyage fait par une jeune dessinatrice

Un autre voyage fait par une jeune dessinatrice

Sur le thème du prix François Matenet 2015 " A Bicyclette "

Sur le thème du prix François Matenet 2015 " A Bicyclette "

Rencontres

Rencontres

" Condoléances " d' Alain Dagnaud

" Condoléances " d' Alain Dagnaud

Prise d'otage à l'Hyper Casher

Prise d'otage à l'Hyper Casher

En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
En attendant la remise du prix François Matenet
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

NOEL 28/07/2015 09:35

« De ces artistes lesquels ont une vision du monde la plus émerveillée, les adultes ou les enfants ? » : malgré les nombreuses et intolérables situations d'enfants-soldats, d'enfants-esclaves, d'enfants-mendiants, etc., je pense malgré tout, que c'est (peut-être) plus facile pour des enfants d'avoir, du monde, une vision assez émerveillée. Je trouve, en effet, qu'adulte, çà se complique singulièrement.
Ne dit-on pas qu'il faut « savoir garder son âme d'enfant » ? Ce pourrait être un argument en ma faveur.

LES VOIVRES 88240 28/07/2015 10:13

Oui c'est vrai mais souvent ils semblent penser que quand il s'agit de créer il faut raisonner en adultes, viser quelque chose que les autres trouveront bien et ils n'osent plus se lancer alors que le seul objectif c'est de se faire plaisir en s'exprimant.
La peur du dessin mal noté et plus tard la peur de ne pas arriver dans son travail alors que le but c'est de leur montrer qu'ils sont capable.