In’bô, une vraie gueule de bois !

par LES VOIVRES 88240  -  27 Juillet 2015, 06:00  -  #In' Bô

 Made In Frogs & LES SALES GOSSES DU MADE IN FRANCE

Made In Frogs & LES SALES GOSSES DU MADE IN FRANCE


Hola chicas y chicos , ma qué calor hace aquí (ouai j’suis trilingue) !

Piouffff, plus de 40° à l’ombre cette semaine sur Paname…un petit avant goût de ce qui nous attend quand nous irons tous brûler dans les flammes de l’enfer ! Mais bon, aucune raison de se plaindre de ce beau soleil qui inonde enfin notre très chère France (ne vous inquiétez pas les bretons ça va venir…).

Alors pour affronter sereinement cette canicule, et au risque de plagier J-P.Pernaut, il est fortement conseillé de boire régulièrement et sans modération, de s’aérer l’esprit et le porte monnaie dans les magasins climatisés et de sortir les bons E.P.I. (pas de blé, mais les Equipements de Protection Individuelle). D’ailleurs, voici une liste exhaustive des indispensables de la semaine que tu sois au bureau ou à la plage : Crème solaire indice, 30, 50, ou indice chez vous…, casquette, chemisette, espadrilles Arsène Tropicool, lunettes de soleil…oui mais lesquelles ??

Cette année je cherchais des lunettes branchées qui sortent un peu de l’ordinaire de part leur design et leur conception. Je voulais aussi ne pas me retrouver avec les mêmes RayBan que 99% des Parisiens et éviter de ressentir ce malaise qui m’envahit régulièrement le dimanche quand je fais mon marché sur les Batignolles Stan Smith aux pieds… (#BoboSpotted).

« Tu as du bol aujourd’hui car c’est moi qui vais traiter ce sujet et non Dupont…je t’épargne donc les blagues du type « femme à lunettes, femmes * *********** »

Ca faisait donc un petit moment que je lorgnais sur des modèles en bois, sans vraiment trop savoir vers quelle marque me diriger. Bref, à coup d’algorithmes complexes sur Google : « Lunettes en bois Made In France », je suis tombée sur le modèle qui correspondait parfaitement à ce que je cherchais. Le modèle Mannon de la marque Vosgienne In’Bô.

Gros coup de bol (si on part du principe que le hasard existe), j’ai fait ces recherches pile la semaine de mon anniversaire… et comme je suis plutôt maligne j’ai glissé plein de messages subliminaux autour de moi… On ne sait jamais

Et ça a marché ! YAHHHOOOOOOOOOOOOO !!

Elles sont arrivées quelques jours avant le D-Day (encore merci généreuse belle môman), dans un très bel emballage carton estampillé In’Bô et protégées avec de la paille(paille),que j’ai du enlever avec une foufourche. Une fois sorties de leur très bel étui en cuir, fabriqué également à la main dans leur atelier, j’ai pu admirer les superbes finitions de mes nouvelles binocles, leur poids plume et la douceur infinie du noyer. Pour être tout à fait honnête, et ayant passé pas mal de temps sur le site, j’hésitais sérieusement avec le modèle rond « Jeandin ». Ni une ni deux je contacte Aurèle, un des 5 fondateurs, qui me propose tout de suite de m’envoyer ce deuxième modèle de lunettes pour le tester et ainsi faire mon choix entre les belles. En quelques jours et après de nombreuses tergiversations c’est décidé, je garde les Mannons ! Note pour le service client : 5 ***** !

« Elles sont canons tes Mannons, vas-y Mme Martin la joue pas solo, fais péter les infos »

Alors en deux mots, In’bô c’est une marque créée par 5 potes qui se sont rencontrés à l’ENSTIB (Ecole nationale supérieure des technologies et industries du bois d’Epinal) et qui se sont découvert une passion commune pour le travail du bois et les sports extrêmes. Ils sortent dans un premier temps une planche de surf « en bois creux » (j’y comprends rien mais ça fait plus pro comme vocabulaire) puis des paires de ski pour épater les copains. Ils sentent bien le truc et quelques mois plus tard, après une campagne rondement menée sur un site de financement participatif (60 000 € récoltés sur un objectif de 10 000 €), ils installent définitivement leurs machines dans les Vosges où ils sont au plus près de leurs fournisseurs.

Et ouai, pour ce qui est des matières premières, le bois est travaillé dans la région, le bambou récolté avec l’aide de leurs pandas domestiques à Anduze, la fibre de lin from Normandie et le cuir d’une tannerie voisine. Bref, c’est du 100% terroir et ça ça fait vraiment plaisir !

Mais In’Bô (bowè, Owimbowè AHH HIIIIIIIIIIIIII…) s’est également fait connaître auprès des riders et bikers de l’hexagone avec leurs séries de planches de skate et leur superbe gamme de vélo en bambou. Pour ce qui est des skateboards, In’Bô a, en plus des modèles classiques proposés, monté un partenariat artistique avec Pierre Gréau, jeune créateur de la région, pour réaliser une série limité de 9 skateboards. Le rendu est canon et donnerait presque envie de se mettre à la glisse…si j’avais de l’équilibre… si seulement…

Pour ceux qui rêvent de grimper le col du Galibier un jour de juillet entourés d’une foule d’aficionados en quête de saucissons Cochonou et autres goodies à chaque passage de la caravane du Tour de France, les entrepreneurs Vosgiens créent des vélos haut de gamme en bambou sur mesure. Si tu es amateur de bicloune sur route le modèle « Ventoux » est fait pour toi, si tu es plus pignon fixe le modèle « Lhenry » a été testé et approuvé par Thibaud Lhenry sur des circuits de courses Internationales.

Ah, j’allais presque oublier un petit détail…le prix de tous ces petits bijoux. Alors pour une paire de lunettes Mannon il faut compter environ 165€ (c’est quand même deux fois moins cher qu’une paire de Gucci en plastoc et fabriquée en Chine…). Pour une planche de skate, tu peux la rider à partir de 160€. Pour les vélos sur mesure va falloir casser un peu la tirelire, entre 5000 et 6000€.

Ah oui, et si tu as prévu de passer tes vacances dans le coin, sache que leur atelier est ouvert toute l’année et qu’ils seront ravis de te le faire visiter.

De notre côté on a testé et à largement approuvé In’Bô pour la qualité des matériaux, la traçabilité de ses produits et un service client top niveau ! Peace…

Mme Martin

Photo In Bô

Photo In Bô

Malgré, ou because, la déjantitude, de cet article nous n'avons pu résister au plaisir de le partager ignorant les tss, tss, réprobateurs de notre censure.

La rédaction de lesvoivres88240

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

NOEL 28/07/2015 12:36

Pas de tss, tss réprobateurs. Au contraire, un bon moment de rigolade avec cette Mme Martin, un peu barrée certes, mais ô combien "rafraichissante".