Fermeture de l'école à Les Voivres

par LES VOIVRES 88240  -  5 Juillet 2015, 06:33  -  #Municipalité, #Ecole

Nostalgie

Nostalgie

et sourires à l'ordre du jour.

et sourires à l'ordre du jour.

Apprenant au mois d'avril que l'école de Les Voivres allait fermer Mmes Elsa Adam, première adjointe et Nathalie Viry institutrice, décidèrent qu'il fallait organiser une cérémonie à la fin de l'année scolaire. Des invitations furent lancées à tous les anciens élèves et enseignants, aux parents d’élèves et à toutes les personnes ayant travaillé à l'école.

En voyant la foule qui remplissait la cour, Mme Adam était fière que tout le village soit solidaire.

Ensuite Mme Viry retraça l'histoire de cette école rurale.

En 1794, la décision est prise par la municipalité de la commune qui vient d'être créée d'avoir son instituteur, mais faute de candidat, les élèves iront à Bains les Bains.

Une coupe de bois va servir à financer la construction de la première école en 1834. Il est intéressant de voir que l'église fut construite grâce à la même source de revenus. Un instituteur Mr Jérome de La Chapelle aux Bois est nommé.

Quelques années plus tard, en 1884, une deuxième école est ouverte à la Grande Fosse. Nous sommes au maximum de la population que notre commune a atteint, 855 habitants en 1841. Mais dés la deuxième moitié du 19 éme siècle l'exode rural commence de vider les campagnes. La Guerre de 14-18 précipite ce mouvement et cette école ferme en 1933.
Les élèves iront soit à Les Voivres, à la Forge de Thunimont ou à Gremifontaine.

1936-37, Mr Felberg l’instituteur disciple de Freinet adhère au mouvement des Pionniers. Ce sont des années de pédagogie d'avant garde comme le souligne Mme Viry.

Elle parle en connaissance de cause. L'école et la municipalité de les Voivres ont poursuivi cette politique. On peut citer entre autre la participation au concours des écoles fleuries, les mathématiques en s'amusant, les classes découvertes, les activités périscolaires.
Celles vont d'ailleurs se poursuivre sur le site de Les Voivres les lundis et jeudis après-midi.

Des activités extra-scolaires sont proposées par Mr Felberg : sport, promenades découvertes, enquêtes sur le terrain.

Parmi celles ci il y en aura une particulièrement innovante, la rédaction du journal de l'école " La Chanson des Cerises ". Ce sont les élèves qui écriront les articles, les illustreront et imprimeront les cahiers.

Grâce à un patient jeu de piste auquel se sont livrées plus de 10 personnes nous avons pu partager sur ces pages une bonne partie de ces cahiers sortis de l'oubli et admirer la haute teneur de ces ouvrages.

Mais la baisse de la population se poursuit. la commune risque de n'avoir bientôt plus que 200 habitants et l'académie brandit la menace d'une fermeture définitive de l'école.

Michel Fournier, nouvellement élu, va mettre en œuvre son programme pour faire cesser cette hémorragie.
Pour avoir une école, il faut des enfants, puisqu'il n'y a plus assez d'enfants à Les Voivres incitons des familles nombreuses à venir s’installer sur la commune en leur proposant des appartements avec un loyer très modéré.

C'est le début d'une course contre la montre pour trouver des locataires, leurs fournir l'appartement promis et une école rénovée.

Le tout nouveau chantier d'insertion sera mis à contribution, on verra même une partie de l'équipe municipale se transformer en couvreurs bénévoles pour tenir les délais.
Çà marche, l'école est sauvée.

A la rentrée 90, il y a 20 enfants, 36 en 91 mais il ne faut pas s’arrêter là, ce n'est qu'un sursis, alors de nouveaux logements sont rénovés, en 91 une section maternelle est créée puis une troisième classe en 92.

72 élèves seront ainsi scolarisés à Les Voivres. Mais comme un mouvement de balancier, les effectifs sont de nouveaux en baisse. Pourtant le village déborde d'activité. Des entreprises se sont créées. C'est tout le contraire d'un village moribond, mais il n'a plus assez d'enfants.

Alors il faut changer son fusil d'épaule et en 2013 le regroupement scolaire se fait avec La Chapelle aux Bois.
Il permet d’offrir aujourd'hui une école de proximité, dans un cadre de ruralité chère à Michel Fournier.
Il ne pourra pas s’empêcher de faire le rapprochement entre ce combat pour maintenir une école de village à visage humain et la lutte actuelle que mène les maires ruraux contre la loi NOTRe qui voudrait les spolier de leur identité.

Il voudrait que ces efforts soient un exemple pour ne jamais baisser les bras. Il remercie lui aussi tous les présents et voudrait que tout comme Mme Nathalie Viry vit pour son école, nous ayons tous la ruralité dans les tripes.

1922

1922

La Chanson des Cerises

La Chanson des Cerises

Découverte de la nature avec Mr Felberg

Découverte de la nature avec Mr Felberg

1962

1962

Michel Fournier et Mme Viry

Michel Fournier et Mme Viry

Mme Leyder, ancienne directrice d'école à Les Voivres

Mme Leyder, ancienne directrice d'école à Les Voivres

" Groupir " le photographe attend.

" Groupir " le photographe attend.

Les trois enseignantes Mmes Leyder, Hego et Viry avec des personnes qui ont travaillé à l'école.

Les trois enseignantes Mmes Leyder, Hego et Viry avec des personnes qui ont travaillé à l'école.

Mrs Benoit Aubry, maire de la Chapelle aux Bois et David Bourquin, adjoint.

Mrs Benoit Aubry, maire de la Chapelle aux Bois et David Bourquin, adjoint.

L'association Espace Temps dans le coin buvette, restauration rapide
L'association Espace Temps dans le coin buvette, restauration rapide

L'association Espace Temps dans le coin buvette, restauration rapide

Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres
Fermeture de l'école à Les Voivres

Anecdote envoyée par Mr Noël Jean

- Je n'ai pas d'anecdote spéciale à raconter si ce n'est le souvenir (qu'on pourrait intituler « Une bûche sur une bûche ») d'une récréation agitée dans la cour de la "petite école", marquée par ma chute, pendant l'un de nos jeux, sur l'une des bûches de bois, entassées là, provisoirement, pour alimenter le chauffage du bâtiment. De la petite hémorragie stoppée promptement et de la plaie soignée par l'institutrice, il ne m’en est resté qu'une cicatrice superficielle entre lèvre et menton. Plus de peur que de mal.!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
Quelques années en arrière, l'école de La chapelle aux Bois avait déjà accueilli des élèves de Les Voivres(vers 1990)
Répondre
L
Effectivement, il n'y avait pas à l'époque de maternelle à Les Voivres. Je me rappelle bien des portes ouvertes à La Chapelle aux Boispour visiter la mairie et l'école rénovée.
Je ne sais s'il y avait d'autres enfants que les nôtres dans ce cas.
N
Sachant que l'école n'avait jamais fermé depuis son ouverture, l'anecdote est bien dérisoire par rapport à l’événement.
Répondre
C
Superbe reportage !!!!

;-)
Répondre
L
Il est des reportages qui sont pas agréables de faire mais tout avait été organisé au mieux et il y avait beaucoup de chaleur et d'émotion