Quand le spectacle est dans la rue

par LES VOIVRES 88240  -  13 Juin 2015, 07:03  -  #Municipalité, #Artisans et services

Quand le spectacle est dans la rue

La démolition de la maison Georges se poursuit à grande allure. Les camions bennes et les remorques agricoles se sont succédés régulièrement pour évacuer les déblais.

Ce matin le conducteur d'engin a encore fait la preuve de son savoir faire et de sa dextérité.

Après avoir commencé d'abattre un pan du mur de la façade, il s'est attaqué à la cheminée qui semblait ébranlée par les vibrations produites pendant son travail.

Ayant pris un poteau téléphonique dans les mâchoires de son engin, il a dans un premier temps tenté de s'en servir pour pousser celle-ci. Comme elle tenait bon, il a alors changé de tactique, pris son outil improvisé par le bout et s'en est servi avec succès comme d'un levier.

Pendant toute la durée de ces travaux, pratiquement aucun débris n'est tombé sur la partie de la chaussée réservée à la circulation qui n'a jamais été interrompue.

Ce matin tout donnait même à penser que chacun avait trouvé un prétexte pour passer par là et jeter un coup d’œil au spectacle. Ce fut un défilé de remorques agricoles, de cars amenant des enfants à l'Etang Lallemand, de porte-engins venant de la couveuse d'entreprises et d'automobiles.

Pendant ce temps l'entreprise d’électricité Fréchin démontait une lampe de rue et les maçons construisaient les murs de la maison Békri.

Comment un village si petit peut-il faire autant de bruit et être si animé ?

Maintenant tous les déblais à l'intérieur de la maison sont ôtés, le sol est proprement nivelé.

Vite, posons la nappe par terre et déballons le pique-nique avant que les maçons ne prennent la place.

Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Quand le spectacle est dans la rue
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
B
Quand le programme est bien monté, la démolition est assez facile avec les moyens dont les entreprises disposent, quant à la remolition c'est un autre programme !!Et comme dit Bernard, tout va très bien, il pourrait ajouter Madame la Marquise, hélas Madame la Marquise qui résidait au Grand Bois n'est plus de ce monde !
Répondre
L
A côté la maison Bekri se remoli assez vite,grâce à votre partage j'ai pris contact avec Diana Kennedy. Elle est amie avec Karin l'animatrice de l'atelier théâtre.
N
« Quand le bâtiment va, tout va.»
Répondre
L
Alors tout va très bien, tout va très bien.