Le gouvernement utilise la force contre les maires ruraux

par LES VOIVRES 88240  -  25 Juin 2015, 14:50  -  #MAIRIE

Michel Fournier, président des maires ruraux des Vosges

Michel Fournier, président des maires ruraux des Vosges

Les maires ruraux étaient venus nombreux manifester devant l'assemblée et protester une fois de plus contre la loi Notre qui va les priver de leur pouvoir de décision.

Ils se vont vus opposer à leurs demandes un barrage de CRS comme de vulgaires casseurs.

Si l'acronyme CRS n'a pas changé de signification a t'on le droit d'utiliser une Compagnie Républicaine contre les représentants de cette même république ?

Les CRS en nombre avaient l'ordre de repousser les maires en colère

Les CRS en nombre avaient l'ordre de repousser les maires en colère

Si tu peux être fort sans cesser d’être tendre,
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre ;

Si tu peux supporter d’entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d’entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d’un mot ;

Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois,

Extrait de If

Rudyard Kipling

Les maires ruraux devant l'assemblée. Photo partagée par Mr Noël Jean

Les maires ruraux devant l'assemblée. Photo partagée par Mr Noël Jean

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
Apparemment, on a tous les droits puisque les ex "UMP'" sont devenus "Les Républicains", à croire que les autres ne le seraient pas.
Sans parler de la loi - et bien d'autres - sur le Renseignement qui, profitant du contexte actuel (terrorisme, écoutes, etc.), va permettre de pister chacun de nos écrits, chacune de nos paroles.
De notre belle devise, l'Egalité n'est plus de mise depuis longtemps ; à part un sursaut ici ou là, la Fraternité est fracassée depuis belle lurette ; quant à la Liberté, elle se réduit, peu à peu, à une peau de chagrin.
Rendez-vous en 2017...
Répondre
L
Il y avait aussi une ligne de chiffres après No Passaran
L
Bon , ce n"est pas à prendre au sens littéral cette formule symbolisait surtout l'espoir que les choses allaient s’améliorer si l'on avait la chance de partir à Jérusalem où l'on serait alors délivré de l’oppression des puissants.
Elle était beaucoup utilisée par les juifs de l'Est qui souffraient des pogroms organisés par les tsars, blancs ou rouges
Subtil, n'est il pas ?
N
Le poème, je connais. mais c'est le commentaire du 25/06 que je ne comprends pas vraiment. Que vient y faire - s'il s'agit bien de cela - le sermon d'un grand rabbin ?
« No passaran », je connais aussi mais, malheureusement, n'oublions pas que certains ont pu dire qu'ils étaient passés.
Quant à la suite de chiffres... je « donne ma langue au chat ».
L
Développer quoi, le sens du poème ou l'article.
Pour le poème je pense qu'il est question de quelqu'un qui veut défendre ses droits et la justice, qui peut être à l'écoute des petis tout en ayant de l'influence
pour la video, çà fritte par moment
maintenant c'est tout les maires des Vosges qui montent au créneau
donc Epinal Les Voivres même combats
Mon rêve passer devant leur site
Chacun à ses petites vanités
N
Il faudrait développer car j'avoue que je sèche un peu...
L
L'an prochain à Jérusalem.
No passaran
1,2 1,2,3 1,2,3,4, 5,6