Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres

par LES VOIVRES 88240  -  1 Mai 2015, 07:46  -  #HISTOIRE

Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres

Ouvrage envoyé à la mairie de Les Voivres , écrit par le principal acteur de cette résistance, le capitaine Roger Couëtdic commandant de la 10 ème Batterie, du 11 ème Régiment d’Artillerie Lourde Coloniale (RALC).

Cet ouvrage a été prêté par Michel Fournier pour qu'il soit numérisé sur le site de Les Voivres.

Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres
Combats du 18 juin 1940 à Les Voivres

Il est étonnant de voir la précision de ce compte rendu qui a été fait tout en retraitant et en combattant et certainement pendant les premiers jours de captivité pour les événements qui ont précédé de peu celle-ci.

Il est même surprenant de voir que c'est pour le moment le seul témoignage qui dresse un état exact des pertes françaises même si le nom du soldat malgache est un peu déformé.

A ma grande honte je viens de réaliser que cette liste des tués dans ces combats à Les Voivres se trouvait tout bonnement dans les registres d'état-civil de la mairie donc directement consultable.

Il va donc falloir en priorité vérifier s'il est possible de retrouver le nom du sixième soldat tué qui n'apparait pas sur l'acte photocopié.

Et maintenant une question se pose. Si tous les habitants de Les Voivres, témoins de ces événements, ne gardent le souvenir que de 3 morts alors qu'il y a 6 tués répertoriés par la mairie où ont été enterrés les 3 autres ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
- Je ne pensais pas, pour un 1er Mai, devoir me pencher sur les événements survenus aux Voivres le 18 juin 1940.
- Le témoignage, sur lequel je comptais me fonder pour mon article prévu d'être mis en ligne le 18 juin prochain, fait bien état de 6 canonniers tués (y compris, sans doute, l'ADC Monfort) dont 3 servants de mitrailleuse tombés les premiers à leur poste. Ce pourrait être de ceux-ci dont se souviennent les habitants.
- Je constate que toutes les archives relativement anciennes de la mairie n'ont pas toutes été transférées aux Archives départementales...
- A moins d'avoir raté un épisode, parmi les actes photocopiés, je n'en recense en réalité que 3 qui doublonnent (Boutin, Ferrand, Rakotojonina).
- Farard (un seul r, a priori) et Ferrand, décédés - certainement - au Poste de secours de Bains-les-Bains, la mairie a-t-elle bien répertorié 6 tués ?
Il reste, en effet, encore beaucoup de questions à élucider.
Répondre
N
- Touché ! La prochaine fois, j'étudierai mieux le mode d'emploi mais, maintenant, je comprends mieux qu'avec le commentaire lapidaire que j'ai cru, furtivement certes, distinguer.
- Pierre Marie Louis FARARD (mais je n'ai pas consulté l'état-civil de Bains)
Mort pour la France le 18-06-1940 (Bains les Bains, 88 - Vosges, France)
Né(e) le/en 05-03-1911 à Luitré (35 - Ille-et-Vilaine, France)
Unité11e RA coloniale
Mention Mort pour la France
Sources Service historique de la Défense, Caen
Cote AC 21 P 181920
- Amer constat : tant pour l’accrochage du Chaudiron (narré dans un autre message) que dans le rapport du Médecin capitaine Pierre Gast, je constate (bien que le nom ne comporte que l’initiale) que le même médecin a, pour le moins et sans présumer de la suite, manqué à son devoir.
L
Les trois scannages ne doublonnent pas. Dans un premier temps, je montre la feuille A4 entière et en dessous un agrandissement plus lisible pour ceux qui veulent cliquer pour voir en grand format.
Il y a deux autre noms déclarés à la mairie, Monfort et Toullec.
Ces deux déclarations étaient jointes au récit de l'évasion du capitaine Touëdic et à sa biographie.
Noua avons donc déclarés par Mr Felberg : Ferrand, Monfort, Rakotojonina, Toullec et Boutin , mention morts au centre du Village.
Farard comme indiqué en écriture manuscrite pour pour corriger une erreur est mort à Bains les Bains.
Un gradé allemand dit qu'ils vont soigner Ferrand grièvement blessé et ordonne au capitaine Couëdic de rejoindre ses hommes prisonniers. Mais le canonnier a du mourir sur place.
Si Farard est mort à Bains il doit être sur l'état civil de Bains.