Réunion sur l'énergie libre à la Transition d'ici

par LES VOIVRES 88240  -  16 Mars 2015, 06:40  -  #Transition d'ici

Patrick et Michel

Patrick et Michel

Jeudi soir Patrick et Michel étaient venus à la Transition d'ici pour nous parler de l'énergie libre et rendre un hommage à Nicolas Tesla qui a mis au point un moteur fonctionnant sur ce principe.

Il est né le 10 juillet 1856. C'est un des plus grands inventeurs de son siècle. Il a déposé des centaines de brevets mais la Général Electric qui l'avait embauché a empêché leur diffusion.

Toute vie provient de la lumière et doit la rechercher pour pouvoir se développer. C'est elle qui rend possible la croissance des plantes premier maillon de la chaîne alimentaire grâce à la photosynthèse .

De la Genèse aux Védas de nombreux textes ou légendes affirment qu'elle est à l'origine de l'univers. Maintenant depuis la théorie du Big Bang, les scientifiques ont découvert que la lumière à effectivement permis la formation des premiers atomes. Elle est à l'origine de tout ce qui nous entoure.

Le moteur Tesla utilise l'énergie de la lumière selon des principes qui étaient déjà connus à Sumer ou en Égypte et que l'on redécouvre aujourd'hui. Un américain l'a repris pour l'améliorer et il arrive maintenant à avoir un rendement de 1000 à 1500% et une durée de vie de 50 ans.

Tout comme la possibilité qu'un moteur à eau fonctionne, cela semble impossible. Nous avons toujours appris que tout système avait des pertes d'énergies dues en particulier aux frottements et aux déperditions de chaleur et ne pouvait donc pas avoir un rendement supérieur ou égal à 100%.

Une des lois de l'entropie veut que depuis sa création l'univers va vers un désordre croissant.
Mais cette même loi dit cependant qu'à l'intérieur de ce désordre, de l'ordre peut se constituer, ce n'est donc pas contradictoire.

Par exemple, la formation d'une nouvelle étoile après la mort de plus anciennes correspond bien à une création d'ordre sans remettre en cause l'évolution de l'univers.

Il serait peut-être plus juste de préciser que ce rendement est calculé en fonction de la force nécessaire pour mettre en route le moteur, batterie ou manivelle. Celui-ci utilise ensuite l’énergie de la lumière.

Si ces chiffres laissent rêveurs, Patrick et Michel ne sont pas du tout des utopistes. Ils connaissent parfaitement le sujet. Ce n'est pas le cas du grand public car la plupart de ces informations sont soigneusement étouffées par les multinationales qui veulent garder la main-mise sur le marché de l'énergie.

Patrick fait partie d'un groupe répartissant dans 30 pays les recherches qui permettront un jour de fabriquer ces moteurs qui ne seront plus des prototypes et que chacun pourra acquérir à un prix raisonnable.

Réunion sur l'énergie libre à la Transition d'ici Réunion sur l'énergie libre à la Transition d'ici
Réunion sur l'énergie libre à la Transition d'ici Réunion sur l'énergie libre à la Transition d'ici
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :