Nous sommes tous REMI

par LES VOIVRES 88240  -  15 Mars 2015, 06:56  -  #Saint Remi

Quand les deux mascottes du village se retrouvent sous le même chapeau.

Quand les deux mascottes du village se retrouvent sous le même chapeau.

Non, je n'avais pas, encre une fois, abusé de la bonne bière du brasseur Thomas servie la veille aux portes ouvertes de In Bô, je n'avais pas la berlue. Il y avait bien deux, trois , quatre, je ne sais combien de Rémi qui sortaient de partout dans les rues de Bains les Bains. Des très petits et des grands qui vous servaient friandises et bière.

Le secret avait été bien gardé et même si c'était évident que le thème choisi par Les Voivres était le café, je ne m'attendais pas à ce que tous les membres de la saint Rémi viendraient pour dire : " Je suis Rémi."

Il y avait aussi du soleil et une ambiance folle, des cliques et des sonos qui s'entrecroisaient dans une joyeuse cacophonie et des brésiliennes déchainées qui dansaient, dansaient,

Il y avaient des tortues, des vraies de vraies et des ninjas, des sorcières aux dents vertes et des virtuoses du six coups . Des lapins crétins courraient sous les nuage de copeaux et confettis et les fées se battaient avec les marsupilamis et les pompiers pour ramasser les capsules de bières que jetaient le sorcier du village. Des bergères attendaient le loup qui se cachait effrayé par les grands sabres des pirates.

Un curé ne savait s'il voulait déclarer sa flamme à une infirmière ou à une geisha;

Un roi débonnaire et une reine languide étaient gardés par deux molosses et pendant ce temps le chapelier fou lutinait tour à tour la reine de cœur ou de pique.

Poil de Carotte attendait en vain un baiser et le couple des Lépic souriait aux drag queen qui les aguichaient.

Et tout ce temps Rémi se démenait et vidait allégrement un tonnelet après l'autre pour rafraichir le cracheur de feu et les pingouins de Madagascar éprouvés par la douceur de l'air.

Il y avait... il y avait même des gens normaux, je vous jure, j'en ai rencontrés. Ils tenaient dans leurs bras des lutins, faisaient la causette aux squelettes ou à une femme ballon.

Et tout ce monde après avoir dansé et serpenté dans les rues de Bains les Bains se retrouva sur la place pour bouter le feu au Roi Carnaval.

Aime moi grand fou !

Aime moi grand fou !

Loup où est tu, que fais tu ?

Loup où est tu, que fais tu ?

Carnaval à l'école

Mitsouko.eklablog.com

Arlequin

bariolé

De losanges, de carrés ,

De triangles rouges

Qui sans cesse bougent.

Habillé tout en blanc

Pierrot rêve nez au vent :

Il pense à sa belle

Assis auprès d'elle .

Fée, pirate et mariée

Ce jour se sont rencontrés ;

Sourit la princesse

En ses longues tresses.

Petits pieds dégourdis ,

La musique les convie

À entrer en danse

Pour qu'ils se fiancent

.

Gina

CHÉNOUARD

Cliquez sur la première photographie puis continuez, prévoyez une bière pour aller au bout.

Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Nous sommes tous REMI
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
" Je suis Rémi." : pas tout à fait mais je l'ai été et j’aurais pu l'être encore si un petit grain de sable, ou plutôt "un canard qui n'avait pas 4 cuisses", n'était pas venu enrayer en octobre 2013 la (très) bonne opinion que je m'étais forgée, notamment au moment des retrouvailles des élèves de l'école des Voivres en 2007.
En fin, il y a pire dans la vie et la page est tournée.
Répondre