Râlez, c'est bon pour la santé !

par LES VOIVRES 88240  -  3 Janvier 2015, 13:54  -  #NEWS

Envers et contre tout
Envers et contre tout

À en croire une étude allemande, se plaindre et râler souvent aide à vivre plus longtemps. L'expression de la mauvaise humeur diminue en effet les risques de troubles physiques ou mentaux.


Râler et se plaindre régulièrement augmente l'espérance de vie. D'après des chercheurs allemands de l'université de Juna, exprimer sa mauvaise humeur diminue les risques de troubles physiques et mentaux. Les personnes qui intériorisent les sentiments négatifs sont ainsi plus vulnérables aux maladies cardio-vasculaires, aux cancers, troubles rénaux et à l'hypertension. Sans donner une estimation du nombre d'années gagnées, l'étude publiée dans le Journal Health Psychologies met l'accent sur les avantages de l'expression des sentiments négatifs.

Un des auteurs de l'étude menée sur 6 000 patients, Marcus Mund, explique : « Les personnes qui gardent tout pour elles, appelées aussi "répresseurs", essaient en permanence de dissimuler les signes de peur et adoptent un comportement défensif. Elles évitent les risques et cherchent toujours à avoir un fort contrôle sur elles-mêmes et leur environnement. Par exemple, quand elles sont exposées à des tâches stressantes, elles montrent un rythme cardiaque et un pouls plus élevé que les non-répresseurs et présentent d'autres signes objectifs de stress et d'anxiété ». À titre d'exemple, les Italiens au chaud tempérament méditerranéen vivent en moyenne deux ans de plus que les Britanniques, réputés pour leur flegme.

Salima Bahia

En conclusion n’hésitez pas à râler.

Après votre femme, quand elle en aura assez, elle partira et vous ferez indirectement le bonheur d'un autre.

Après vos enfants comme cela vous ne courrez pas le risque qu’ils jouent les " Tanguy " et s'incrustent chez vous pendant des années.

Après vos collègues de travail et vous aurez le plaisir de leurs pourrir la vie et la votre par la même occasion en rendant l'atmosphère irrespirable.

Après les élus, et à tous les niveaux, national, régional et municipal. Étant en démocratie, c'est un exercice sans risque tant que l'on ne se livre pas à des voies de faits ou que l'on ne tient pas des propos carrément orduriers.

Pour conclure nous vous conseillons de reprendre à votre compte cette maxime de Bakounine :

"- Je serai impossible à ceux pour qui tout est possible. "

Et pour être dans le ton nous ne vous souhaiterons " Bons Vœux " mais " Bonne bile ! "

Râlez, c'est bon pour la santé !
Râlez, c'est bon pour la santé !
Râlez, c'est bon pour la santé !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :