Les évacués de La Bresse hébergés à Les Voivres en 1944

par LES VOIVRES 88240  -  3 Janvier 2015, 14:17  -  #HISTOIRE

Evacuation de La Bresse
Evacuation de La Bresse

Michel Fournier a soulevé une question :

" Dans quelles familles de Les Voivres ont été hébergés les évacués de La Bresse en 1944 ? ".

Voici une première liste d'habitants de la commune qui ont recueillis ces personnes. Il manque certainement des noms, c'est pourquoi, nous invitons ceux qui pourraient la compléter à prendre contact.

- Pauline Georges au Moulin de Les Voivres.

-Marie Golbain au Village ( actuel Pont des Fées. )

-Célestin Mougeot au Moulin de Les Voivres

-Chassard Marcel au Moulin des Voivres.

-Joséphine Dautreville ( en face Maison d'Ici )

-Jean Lambert au Village (actuel bureau de l'Eaudici et Bibliothèque )

A la mort de celui-ci ceux qu'il avait hébergés enverront une plaque mortuaire " les réfugiés reconnaisants "

Tombe de Jean Lambert
Tombe de Jean Lambert

Tombe de Jean Lambert

Destructions à La Bresse
Destructions à La Bresse
Destructions à La Bresse

Destructions à La Bresse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
G
En cette période de 1944, je pense que mon père Henri MOREL etait maire de LES VOIVRES. Avez vous quelques infos a ce sujet ? Quelle a été sa position ? qu'a t'il fait éventuellement pour ces réfugies ?
Répondre
N
« Période du mandat : 1929 - 25.04.1945 ». Cette date de fin de mandat me pose un petit problème car les élection municipales ont eu lieu, selon mes recherches, le 29 avril 1945 pour le premier tour. Qui pourra m'éclairer ?
Ce serait également intéressant de savoir si les Voivraises, qui pour la première fois, comme toutes les autres Françaises, avaient la possibilité de participer au scrutin, se sont précipitées en masse au bureau électoral...
G
Je comprends fort bien..il est très difficile d'avoir des renseignements, c'est si loin ....
merci tout de meme car j'ignorais la période de ses mandats.
N
Détails des informations du maire:
• Nom : MOREL
• Prénom : Henri
________________________________________
• Commune du mandat: 88 - Voivres (les)
• Période du mandat: 1929 - 25.04.1945
• Naissance: 20.03.1898 Les Voivres
• Décès: 01.11.1953 Villeneuve sur Lot (47)

En dehors de cette fiche glanée sur Internet, pas d'autres informations. Les archives de la Mairie sont probablement à Epinal comme me l'avait déjà indiqué Bernard qui fait un travail remarquable en faisant (re)vivre Les Voivres. Quant aux témoins de l'époque, ils sont rares évidemment. Ma marraine Josette Prior, née Morel elle aussi mais sans lien de famille avec vous, qui a de bons souvenirs de ce qu'elle a vécu au "Beaulieu", au "Chaudiron" aussi je crois, aux Voivres, à Bains-les-Bains mais, expatriée en Angleterre depuis longtemps et ne manipulant pas l’informatique, ne peut pas nous être d'un grand secours. Ce n'est pourtant pas faute de la "tanner" pour qu'elle me rédige ses souvenirs que je suis prêt à mette en forme..
M
Vous ne connaissez qu'eux ou du moins leur famille.
Pauline George c'est la mère de François, la maison en bas de chez George Etienne.
Marie Golbain C'est actuellement la partie restaurant du Pont des fées avec la façade bordeaux on la voit sur les photos d'aujourd'hui.
Celestin Mougeot on appelait sa femme La nini.
Et Chassard c'était Parisien
Répondre
N
D'accord, le puzzle se reconstitue peu à peu.
Je n'ai pas eu l'intelligence de questionner mes parents sur leur passé. Cette période m'intéresse beaucoup. Je suppose que, rappelé en 40 sans doute, mon père avait été démobilisé et était retourné aux Voivres. Marié en 1926 avec Jeanne Tisserand qui est décédée « à l'issue d'une courte maladie » précisément en 1944 (sans autre précision), je ne pense pas qu'il ait pu jouer un rôle dans l'accueil des réfugiés en question. Encore que... il aurait pu y être incité par la proximité du "Parisien" dont il est impossible qu'il ait ignoré l'activité.
N
« Puis, tous sont transférés à Haslach, en Forêt Noire, le 10 décembre 1944, avec un convoi de 300 détenus. Ils sont affectés dans un premier temps à l’usine et ensuite au camp de Kinzigdamm ».
Étrange encore ! Ma fille habite à quelques kilomètres de cette localité. Je vais donc essayer de creuser un peu cette affaire mais, évidemment, sans garantie de résultat car les Allemands n'aiment pas trop qu'on leur rappelle leur passé.
Répondre
N
- Joséphine Dautreville (en face Maison d'Ici)... que j'ai bien connue ainsi que son fils Robert.
- Jean Lambert au Village (actuel bureau de l'Eaudici et Bibliothèque)... je m'explique mieux cette plaque que j'avais vue sur la sépulture.
- Pauline Georges au Moulin de Les Voivres ... inconnue "au bataillon"... à moins qu'elle n'ait habité chez celui qu'on appelait le Georges Guerre (?).
- Marie Golbain au Village (actuel Pont des Fées. )... était-elle la patronne du café-épicerie ?
- Célestin Mougeot au Moulin de Les Voivres... également inconnu.
- Chassard Marcel au Moulin des Voivres... je pense qu'il habitait la ferme jouxtant celle de mes parents.
Répondre