Cueillette de pissenlits

par LES VOIVRES 88240  -  28 Mars 2020, 03:16  -  #Société

Cueillette de pissenlits

Hier matin j'ai pu cueillir des pissenlits. Vous me direz que ce n'est pas un exploit. Pourtant si, depuis mon retour de l'hôpital, je les voyais pousser sur le pas de ma porte mais pas question de se baisser pour les récolter. Enfin hier l'essai a été réussi et à midi j'ai pu m'en faire une salade. Il y en a encore d'autres qui attendent à proximité. Je vais donc pouvoir les récolter tout en respectant les règles de confinement qui interdisent de trop s'éloigner de la maison. Même un amateur de pissenlits peut donc être un bon citoyen. Tout est donc pour le mieux dans le meilleur des mondes, Brave New World en anglais, à l'intention des élèves qui sont privés de cours de langue. Çà se prononce Brave comme brève en français mais en roulant un peut le é, new comme gnou, la grosse antilope africaine et world comme world. Enfantin n'est il pas ?

https://www.oxfordlearnersdictionaries.com/definition/english/brave-new-world

 

Si avec çà ils n'ont pas le bac ? Je suis même sûr que je vais pouvoir remplacer plusieurs professeurs. Non messieurs les enseignants, ne me remerciez pas. C'est de bon cœur. Cela vous permettra de répondre à l'appel lancé par notre cher ministre de l'agriculture et d'aller récolter les fraises et les endives. Je sens que ma contribution pour lutter contre la crise du coronavirus va me donner droit à la légion d'honneur.

Nous disions donc, avè l'assent, que tout est pour le mieux dans ce Brave New World. J'ai pu cueillir des pissenlits tout en respectant le confinement. Sauf que, il y a ce putain de confinement. Et je vous avouerez qu'après être resté bloqué à la maison par ma jambe de bois en rénovation depuis maintenant 6 mois, ça me les bouffe de savoir que çà va continuer à cause de ce confinement. Depuis quelques temps j'envisageais de revenir bientôt faire un petit coucou à la mairie, prendre des nouvelles des secrétaires et de Monsieur le maire, revoir nos aînés ruraux ruraux s'affronter à la belote et suivre les diverses activités des asso.

Peau de balle.

Mairie fermée, asso fermées et interdiction de sortir. Bon on va faire avec. Je vais prendre ma voiture seulement une fois par semaine pour aller à Intermarché. J'en profiterai pour déposer à la caisse les élastiques qui serviront aux Après-Midi Créatifs pour fabriquer des masques. Avez vous pensé à regarder si vous en aviez de ces élastiques ? Ne vous inquiétez pas vous pouvez les donner. A la fin du confinement, vous aurez tellement grossi que vous n'aurez plus besoin de ceux-ci pour faire tenir vos slips.

Donc tout serait parfait si il n'y avait pas ce putain de confinement. Qui entre nous soit dit, n'est pas respecté dans de trop nombreux cas. Il était ainsi possible de voir ceci dans le journal de Via Vosges : 2 personnes qui pour le besoin du reportage sont scotchées l'une contre l'autre pendant que le reporter leur met carrément le micro, désinfecté ou pas on ne le sait, sous le nez. Ils ne leur manque plus que d'aller interroger une bande de joyeux loubards et de se mettre au milieu d'eux pour nous en faire un portrait de groupe.

Il n'empêche que le propre de l'homme c'est d'être toujours insatisfait de son sort. C'est ce qui le fait avancer et surtout beaucoup râler. Moi-même si je me réjouis d'aller mieux, je grogne après ce confinement. Il est vrai que le spectacle que l'on peut voir à la campagne depuis ses fenêtres n'est pas folichon. Si cela continue, je vais bientôt avoir envie d’embrasser le prochain cultivateur qui viendra épandre son lisier et de lui offrir le champagne. Zut ce n'est pas possible. C'est le confinement.

Primo Levi interné à Auschwitz, dans son livre Si C'Est Un Homme raconte que quand il travaillait dans le froid et sous la pluie, il rêvait de pouvoir s’abriter sous un hangar. Si par hasard il réussissait à trouver un coin au sec, la faim, la terrible faim, le tenaillait. Et quand par chance il lui restait un bout de pain dans sa musette, il regrettait sa liberté perdue.

Que feront nous quand ce confinement sera terminé ? Pour certains ce sera une orgie de sorties et de consommation. Il faudra vite acheter le dernier Apple. Les tiroirs caisses des nantis vont encore faire bling bling Mais ne nous en faisons pas pour eux. Même si je ne suis plus les cours de la Bourse, je suis sûr qu'ils se gavent déjà en jouant à la baisse les valeurs des entreprises à l'arrêt et à la hausse celles qui tournent plein pot actuellement. Une chose est sûre. Les riches le seront toujours plus et les autres auront le sentiment d'avoir été floués une fois encore.

Restera la nostalgie de ce confinement pour celui qui pendant quelques semaines, assis sur son trone, avait eu le sentiment d'être le maître du monde pour avoir réussi à razzier tout le PQ de son supermarché.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
M
Le confinement v a durer, en bons français, disciplinés, obéissants comme en 1940, nous observons le confinement imposé non pas par les politiques mais par les scientifiques. Selon une information les habitants de la Seine saint Denis s'abstiennent des directives propres au confinement, un médecin, écoeuré du comportement de ces habitants, souhaite que l'armée vienne mettre de l'ordre. Est-ce le rôle de l'armée de mettre de l'ordre dans des cités où les lois de la République sont bafouées.
Répondre
L
Et comme en 40 il ne manque pas un bouton de guêtre à l'armée française pour lutter contre l'épidémie.
J
> Titre de circonstance puisqu'un certain nombre d'entre-nous va les "manger par la racine".
> Vous ne remplacerez pas les enseignants depuis que la zélée "comique-troupière" et en dessous de tout eu égard à sa fonction (mais elle a de qui tenir) Porte-parole du Gouvernement les a accusés de ne pas travailler.
> le confinement risque de durer (ordonnances jusqu'au 31 décembre) encore des semaines et des semaines pour ne pas dire quelques mois et je ne parle pas du déconfinement qui ne va pas aller de soi.
Répondre
L
Ce n'est pas très réjouissant votre annonce. Pour le moment c'est officiellement prolongé de 15 jours.